Tour Down Under 2023 – Étape 5

Présentation de l’Étape

Dernière étape de ce Tour Down Under 2023 pour définitivement figer le classement général. Un parcours vallonné de seulement 112km, 2 200m de D+ et la quadruple ascension du Mount Lofty. Une arrivée inédite sur le Tour Down Under avec cette ascension de 1.3km à 7.3% de moyenne.


Le Parcours

Un départ en côte pour rejoindre le circuit final qui sera emprunté par 4 fois. Un circuit long de 26 kilomètres.

Il n’y aura quasiment pas un mètre de plat sur ce circuit où descentes et ascensions vont se succéder à un rythme élevé. Si plusieurs petites côtes parsèment le circuit, une seule ascension sera répertoriée.

MOUNT LOFTY
  • 1.3 kilomètres d’ascension à 7.3% de moyenne.
  • Ascension linéaire qui sera aussi présente dans le final. Il restera un peu plus d’un kilomètre après le sommet.

Comme on peut le voir sur l’image, le sommet du KoM se situe au niveau de la première zone de replat. Il restera donc une portion ascendante à gravir afin d’aller chercher la ligne d’arrivée au moment du 4ème et dernier passage du Mount Lofty.


Météo

Pas de pluie et des températures toujours autour des 20°.

Le vent soufflera en provenance du sud-est entre 15 et 18km/h lors de cette étape. Sur le circuit, cela va se traduire très simplement en une moitié avec vent défavorable et la seconde moitié vent plutôt favorable.

Comme on peut le voir, les 9km menant au sommet du Mount Lofty et les 3 kilomètres suivants seront avec un vent favorable. La portion plus en descente qui suis jusqu’à Bridgewater se fera avec un vent de face à 3/4 face.


Le Scénario

Dernière chance pour tenter de renverser le général. Sur le papier, Vine doit en priorité se préoccuper de Bilbao et Yates, tous les deux à 15″. Pour remporter ce TDU, le britannique et l’espagnol ne pourront pas se contenter des 10″ accordées au vainqueur, ils devront mettre du temps en plus entre eux et Vine. Mais, avec ce qu’a montré Jay cette semaine, cela semble difficile à imaginer.

Dernière chance de victoire d’étape pour beaucoup d’équipes, on peut imaginer que certaines tenteront de mettre des hommes à l’avant. Selon la composition du groupe, UAE pourrait ne pas mener une chasse effrénée et serait bien heureuse de laisse les secondes de bonifications aux fuyards. Les clés du dénouement de l’étape résideront dans l’attitude de Jayco et Bahrain qui pourraient vouloir jouer ces bonifications aux sprints intermédiaires, et condamner de fait les chances des échappés.

Une étape courte, un circuit vallonné avec un vent favorable dans l’ascension du Mount Lofty est un appel du pied aux coureurs les plus offensifs. Contrôler la course pourrait être assez compliqué même si UAE est très bien équipée.


Les Prétendants

Les Favoris

Leader avec 15″ d’avance, Vine s’est montré le plus fort lors de cette semaine australienne. Je ne vois ni Yates ni Bilbao en mesure de le mettre en difficulté. Je m’attends à une course plutôt défensive d’UAE pour contrôler les attaques. Il devrait être en mesure de garder son maillot à l’issue de l’étape.

Déjà vainqueur, Bilbao voudra très certainement en chercher une deuxième : pour la gloire mais surtout pour les bonifications. Le plus rapide au sprint des prétendants au général, si l’étape devait se jouer entre eux.

Yates est dans la même position que Bilbao à la différence près (et non des moindres) qu’il est moins rapide que l’espagnol. Il lui faudra certainement fausser compagnie à ses adversaires directs pour s’imposer, chose que j’imagine très compliquée avec la forme affichée des 3, et surtout de Vine.

Les Outsiders

Lafay n’est pas passé loin sur la 3e étape de pouvoir accrocher le wagon de tête dans Corkscrew Road. Excellente ascension de Victor qui montre que la forme est très bonne. Un de ceux qui pourront profiter d’un potentiel marquage entre les favoris pour placer une attaque.

Entre Sheffield, Plapp et Hayter, INEOS a de quoi faire. Si on peut imaginer Hayter être la solution « sprint en petit comité », Plapp et Sheffield pourraient être plus libre afin de tenter leur chance. Plapp a récemment remporté ses championnats nationaux sur une late attack, pourquoi ne pas retenter le coup demain ? Hayter n’a pas forcément montré de signes rassurant par rapport à ce qu’on attendait de lui. Sheffield a montré de belles choses et pourrait trouver un terrain à sa convenance.

Matthews est un nom à citer sur cette étape. A moins que les grimpeurs ne fassent tout exploser, il devrait être en mesure de rester avec le groupe de tête et en totale mesure de s’imposer au terme d’un sprint réduit. Problème, Jayco pourrait rouler pour Yates, ce qui n’irait pas forcément dans le sens d’une course allant à Michael.

O’Connor a déjà montré qu’il sent bien les coups pour placer des attaques en solitaire dans le final d’une étape (comme sur le Tour de Catalogne 22′). A 1′ au général, il ne sera pas vu comme une menace directe. En petit comité, il n’aurait que peu de chances de s’imposer et est donc condamné à attaquer. Lui aussi a réalisé une belle montée de Corkscrew, synonyme que la forme est plutôt bonne.

Autre coureur ayant réalisé une belle ascension de Corkscrew Road, Rudy Molard est un nom intéressant pour demain. A 1′ aussi au général, il ne sera probablement pas pris en chasse immédiatement s’il veut attaquer dans le final.

Tiberi réalise une très bonne semaine australienne et se retrouve 9e au général. 7e de l’étape de Corkscrew Road en prenant la 4e place du sprint derrière, il termine dans le petit groupe derrière le trio de tête, synonyme de sa bonne ascension et de sa forme ce jour-là. Lui aussi n’est qu’à 1′ au général mais pourrait ne pas être vu comme une menace immédiate.


Mes Choix

Etape assez compliquée à lire, mais c’est aussi ce qui la rend intéressante. Je me dirige sur un scenario où le rythme de course sera élevé dès le départ sans jamais vraiment connaître de moment calme, ne permettant pas à une échappée assez solide de se constituer. Je ne vois pas non plus les 3 favoris parvenir à se lâcher et au final un marquage entre eux dans le final pourrait permettre à un autre homme de profiter de la situation pour filer vers la victoire. Je retiens 3 noms en particulier pour demain qui selon moi peuvent accéder à une place sur le podium : Plapp, le coureur à domicile en quête de rachat, au sein d’un team INEOS qui se doit de montrer quelque chose avec leur force de frappe. Lafay qui, derrière ce fameux trio de tête, a semblé être un des hommes les plus en jambes. Enfin Tiberi, plus en forme que ce que j’imaginais, à l’image de son début de saison l’année dernière et de sa 3e place sur l’étape rein de Bessèges (derrière Vine et Johannessen).


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :