La Vuelta 2022 – Étape 19

Présentation de l’Étape

©LaVuelta.es

Une étape courte de moins de 140km sous forme de circuit. Après une dizaine de kilomètres sur le plat les coureurs affronteront la seule difficulté de la journée (à gravir deux fois) le Puerto del Piélago (9.3km à 5.6% de moyenne). Une longue descente ramènera ensuite les coureurs dans la plaine en direction de l’arrivée pour effectuer un second tour en tout point identique, sauf que cette fois-ci il n’y aura que 4 kilomètres de plaine après la descente pour rallier l’arrivée.


Le Parcours

La particularité de cette étape est qu’elle est sous forme de circuit. Une boucle de 66km à faire deux fois.

Profil du circuit

A la différence des jours précédents, il n’y aura qu’une dizaine de kilomètre de plat au départ avant d’abord la première difficulté de la journée. Plus précisément, la route va commencer à s’élever dès le kilomètre 11 mais le pied officiel de la montée se situera au kilomètre 21.

PUERTO DEL PIELAGO (2° CAT.)
  • 18 kilomètres d’ascension à 4% de moyenne.
  • Ascension en 3 temps entrecoupée de replat et courtes descentes.
  • La partie répertoriée représente les 9 derniers kilomètres à 5.6% de moyenne.

L’ascension est certes assez longue dans son ensemble mais elle ne présentera que peux de portions au delà des 7 / 8%.

Suivra ensuite une longue portion majoritairement en descente sur près de 30km. Les 5 premiers kilomètres comportent quelques virages dans lesquels il faudra être vigilant. Pour le reste, la descente sera beaucoup plus roulante, entrecoupée de 3 courts repecho d’à peine plus d’1km.

Profil de la descente

Après la fin de la descente au kilomètre 60, les coureurs entameront une portion de plaine de 17km qui les ramènera au pied de l’ascension pour de nouveau parcourir le chemin décrit ci-dessus.

Le sommet de la deuxième ascension se situera à 42km de l’arrivée. Après la longue descente les coureurs bifurqueront et ne devront cette fois parcourir que 13 kilomètres de plaine pour rallier la ligne d’arrivée.


Météo

Des températures qui évolueront entre 25 et 30° au cours de l’étape.

Un vent modéré entre 7 et 10km/h soufflera en provenance du Nord-Ouest : Un vent de dos sur les 10 premiers kilomètres de l’ascension, de face majoritairement sur les 6 derniers kilomètres. La descente se fera avec un vent de face, tout comme la portion de plaine en direction de l’arrivée.


Le Scenario

Le mouvement des UAE nous aura offert une étape plus intéressante que ce à quoi nous nous attendions. Malheureusement, un parcours trop peu sélectif et les Movistar / Astana faisant au final le jeu de la Quickstep n’auront pas permis à Almeida de réussir dans son entreprise.

Difficile de savoir si demain UAE retentera le coup où si la Movistar voudra essayer de mettre à mal Evenepoel. Nous l’avons vu aujourd’hui dans une ascension aux pourcentages roulant difficile de lâcher Remco au train. L’ascension de demain sera dans la même veine et la descente au final assez peu sélective.

Une étape courte qui pourrait faire pencher la balance en faveur d’une victoire des leaders au général si la bagarre est lancée assez tôt. Mais si aucun mouvement n’est fait dans la première ascension, les fuyards pourraient avoir assez d’avance. Avec une côte assez peu sélective et roulante sur le papier, un sprint réduit (pour l’échappée ou entre les leaders) n’est pas un scénario à exclure demain.


Les Prétendants

Bora : Très bonne prestation d’Higuita sur l’étape d’hier, le colombien semble avoir trouvé la forme. Le départ en côte est une bonne nouvelle pour lui, et si l’étape devait se jouer sur un sprint réduit au sein de quelques rescapés de l’échappée, il aura son mot à dire.

Bahrain : L.L. Sanchez et Wright devraient être de bonne cartes côté Bahrain demain. L’espagnol est un très bon rouleur / grimpeur qui devrait apprécier le style d’ascension proposée demain et qui, à l’instar d’Higuita, possède une honnête pointe de vitesse en cas d’arrivée au sprint. Wright est probablement plus rapide et tout aussi bon rouleur. Si la fatigue ne frappe pas trop il devrait être capable de s’accrocher dans la montée. Avoir ses deux hommes à l’avant serait un atout non négligeable pour la Bahrain, leur offrant la possibilité de jouer l’anticipation à l’approche d’un potentiel sprint.

Trek : Au départ de la 18e étape, Elissonde l’avait annoncé : aucun Trek à l’avant pour garder des forces pour vendredi où toute l’équipe sera tournée vers Pedersen. Entre temps, le danois a été pris dans la chute qui a vu les abandons de Vine et Pacher. S’il semblerait qu’il aille bien, une chute n’est jamais vraiment anodine. Comment la Trek décidera de jouer le coup demain ? Pedersen a déjà montré sur le Tour être capable de s’imposer au sein d’une échappée et est de plus un coureur intelligent. Il ne se repose pas que sur sa vitesse au sprint et est capable de lancer les offensives lui-même dans le final pour éviter d’avoir à couvrir un nombre incalculable d’attaque. Sa chute me refroidie légèrement mais je suis vraiment curieux de voir sa performance demain. Sur la forme du moment, il est capable d’un bel exploit.

Cofidis : Herrada semble toujours être en forme, en témoigne son étape avant-hier. Très intelligent, l’espagnol a pris part à 2 échappées depuis le début de La Vuelta, résultat : une victoire et une 3e place. Bon grimpeur, bon rouleur et avec une petite pointe de vitesse intéressante comme l’a montrée sa victoire face à des hommes comme Battistella et Wright.

Jumbo : Gesink est passé à quelques hectomètres de l’exploit hier. Dans la même logique qu’hier sur une ascension roulante, et un parcours en général où les bons moteurs pourraient être avantagés, je vais citer Dennis comme carte côté Jumbo. Seul Roann et Harper sont restés dans le peloton hier, on pourrait les voir à l’avant entre aujourd’hui et demain, et cette 19e étape semble plus adaptée aux qualités de Dennis.

INEOS : Carapaz a l’occasion de sécuriser son maillot de la montagne dès demain et il devrait posséder la liberté d’aller chercher les points nécéssaire pour parachever sa très bonne Vuelta, même s’il ne se sera jamais battu pour le général. Van Baarle me semblait un nom intéressant pour demain, mais suite à la chute de Rodriguez, je ne suis pas sûr qu’INEOS acceptera d’envoyer deux hommes à l’avant au cas où l’espagnol se retrouverait isolé et en difficulté


Mes Choix

Encore une fois difficile de sortir un clair favori, d’autant plus qu’on ne sait pas quelle sera l’attitude des UAE demain. Almeida semble très bien terminer cette Vuelta, et si les favoris devait se jouer la victoire, le portugais possède une des meilleures pointe de vitesse. Je pense cependant que l’échappée ira au bout demain. Je me dirige vers des profils de bons grimpeurs assez hybrides, tout autant capable de rouler et de sprinter au sein d’un petit groupe : L.L. Sanchez et Herrada. J’y ajoute aussi Higuita, certes moins bon rouleur que les deux cités auparavant, mais avec la meilleure pointe de vitesse. Il m’a fait bonne impression après avoir été transparent les deux première semaines, la forme semble être enfin de retour.

  • L.L. Sanchez @ 17 (0.1%)
    • Top 3 @ 5 (0.15%)
  • Herrada @ 26.7 (0.1%)
    • Top 3 @ 7 (0.1%)
  • Higuita @ 30 (0.1%)
    • Top 3 @ 8 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :