La Vuelta 2022 – Étape 2

Présentation de l’Étape

©LaVuelta.es

Deuxième étape du triptyque hollandais avec une seule difficulté répertoriée au programme. Rien qui ne devrait effrayer les grosses cuisses du peloton, les équipes de sprinters devraient contrôler pour nous offrir le premier sprint massif de cette Vuelta.


Le Parcours

Une seule côte répertoriée sur cette étape, l’Alto de Amerongse (2kl à 2.4% de moyenne – km 105), et quelques repecho le long du parcours, mais rien qui ne mettra en difficulté les sprinters et leurs équipes.


Les Derniers Kilomètres

Les 5 derniers kilomètres

L’approche d’Utrecht se fera sur cette deux voies, la route ne sera pas plus large dû à la présence de mobilier urbain venant séparer la route en deux parties distinctes.

A 5.8km de la ligne, premier rond-point à négocier. A prendre sur la droite pour une sortie à gauche, la route sera large dans le rond-point comme à la sortie où les coureurs récupèreront la deux voies. Second rond-point à négocier à 4.8km de l’arrivée, toujours sur une chaussée assez large.

Attention à la sortie de ce deuxième rond-point, quelques dizaines de mètres après, du mobilier urbain sera présent réduisant de moitié la chaussée, il y aura ce type de mobilier urbain à intervalle régulier sur les 700m suivants.

A 4km de l’arrivée, les coureurs prendront à gauche pour récupérer la route pavée en son milieu qu’ils ont déjà emprunté la veille, puis nouveau virage gauche 400m plus loin pour récupérer une deux voies plus classique.

La présence de mobilier urbain va brièvement réduire la chaussée à 3.2km de l’arrivée.

A 2.5km de la ligne, il semblerait que les coureurs prennent le tunnel sous le rond-point pour aller chercher la voie de bus à la sortie du tunnel. Une deux voies classique, pas excessivement large.

A 1.8km de l’arrivée, large courbe sur la gauche avant une nouvelle large courbe sur la droite 400m plus loin.

Il restera une dernière large courbe sur la gauche qui débouchera sur la ligne droite finale de 500m de long.

Les derniers kilomètres jusqu’aux 2 derniers kilomètres semblent assez technique, et la route ne sera pas bien large derrière. Attention à la tension inhérente à la première étape de sprint sur un GT.


Météo

Un vent d’Ouest soufflera demain sur les routes de la Vuelta. Des sections exposées qui pourraient tendre le peloton mais avec un vent qui soufflera à environ 15km/h, j’ai du mal à imaginer que le peloton ne se scinde, surtout en début de Grand Tour.

A noter, sprint vent de dos sur les 500 derniers mètres.

Pas de pluie et des températures qui avoisineront les 25°C.


Le Scenario

Ici, seul le vent pourrait empêcher un sprint massif dans les rues d’Utrecht. Je ne pense pas que le vent souffle assez fort demain, premier sprint massif en prévision.


Les Prétendants

Le plateau de sprinters sur cette Vuelta n’est pas le plus relevé des 3 Grand Tours, mais tout de même quelques beaux noms à sortir.

Alpecin : Merlier est probablement le sprinter le plus rapide du plateau sur cette Vuelta. 3ème des derniers championnats d’Europe, il a la possibilité de rentrer dans le club des hommes ayant remporté au moins une étape sur les 3 GT. Ajoutons à cela qu’étant un sprinter aimant lancer de loin, ce vent de dos sur les 500 derniers mètres sera totalement à son avantage. L’homme à battre, si Alpecin parvient à le placer dans les derniers hectomètres.

BikeExchange : Groves a obtenu de bons résultats cette année, s’imposant même sur une étape du Tour de Turquie devant Philipsen, Bennett ou encore Ewan. Il a la pointe de vitesse pour se permettre d’espérer un podium et pourquoi pas la victoire si son positionnement est optimal à la sortie de la dernière courbe. Je pense malgré tout qu’il y aura plus fort que lui demain.

UAE : Ackermann est le sprinter attitré côté UAE, avec Molano en soutien pour le lancer. Il faudra voir dans quel état il est après sa lourde chute le week-end dernier, qui a nécessité des points de suture sur sa main gauche. En dehors de cela, on l’a vu décrocher une belle victoire sur le Tour de Pologne. Quand on sait que Pascal a tendance depuis quelques temps à lancer ses sprints bien trop tôt, ce vent de dos pourrait être son allié dans le sprint.

Bora : Cette saison du retour chez Bora n’aura pas été remplie de succès pour Bennett qui a bien souvent semblé un ou deux tons en dessous du sprinter qu’il était auparavant. Il pourra tout de même compter sur l’aide de Van Poppel qui s’est révélé être un des meilleurs PP de la saison. Certains diront même que Danny aura été un meilleur sprinter que Sam cette saison, difficile de leur donner tort.

Trek : Pedersen est l’auteur d’une excellente saison, le sprinter avec le plus de succès au départ de cette Vuelta. Souvent passé proche sur les massif lors du Tour de France, une adversité un peu moins relevé sur la Vuelta peut lui faire espérer décrocher une victoire au sprint. Malgré tout, sur un parcours aussi peu usant et un final plat, il devrait certainement trouver meilleur que lui.


Mes Choix

Une victoire pour Merlier demain, qui complètera le triptyque de victoire sur les Grand Tours. Ce vent de dos sera à son avantage, Tim lancera de loin et avec la puissance déployé personne n’arrivera à le remonter, comme nous avons déjà pu le voir par le passé. On pourrait avoir une surprise sur le podium avec un des outsiders comme Thijssen, mais je le vois complété par Pedersen et Groves.

  • Merlier @ 2.50 (0.4%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :