Tour de France 2022 – Etape 19

Présentation de l’étape

©LeTour.fr

Près de 190km pour cette 19ème étape, placée entre la dernière étape de montagne et le c.l.m final. Le type d’étape en 3ème semaine qui peut revenir aux équipiers baroudeurs. A moins que les sprinters n’aient encore de l’appétit !


Le Parcours

Assez peu de choses à noter concernant les difficultés présentes sur cette étape. Un départ en long mais léger faux plat descendant sur une quarantaine de kilomètres, route qui aura tendance à s’aplanir sur les 25km suivant.

Quelques repecho non répertoriés en milieu de parcours avant une nouvelle longue portion de plaines. Les deux seules côtes répertoriées interviendront en dernière partie du parcours :

  • Côte de Lauzerte (2km à 6.2%) – km 135.7
  • Côte de Saint-Daunès (1.6km à 6.3%) – km 152.6.

Entre 19 et 9km de l’arrivée il y aura une succession de repecho où la route ne sera jamais vraiment toute plate.

Profil des 20 derniers kilomètres

L’entrée dans Cahors à environ 5km de l’arrivée verra la présence de nombreux ronds-points, pas moins de 7 entre 5km et 3km de l’arrivée. Pas de difficultés par la suite jusqu’à une succession de courbe droite – gauche à 2km de l’arrivée.

Le dernier virage sera lui placé à 1km de la ligne. Un final qui ne sera pas tout plat, les 800 derniers mètres affichant 3.4% de moyenne. Rien de bien extraordinaire pour un peloton professionnel, mais tout de même à noter pour ne pas lancer son sprint trop tôt.


Météo

De nouveau des températures qui dépasseront les 30° sur les routes du Tour.

Un vent d’Ouest soufflera toute la journée, ce qui signifie un vent de côté sur la quasi totalité de l’étape ! Les coureurs traverseront beaucoup de zones découvertes mais malheureusement le vent ne devrait pas être assez puissant pour créer des bordures (environ 15km/h). Malgré tout, la fatigue accumulée de ces 3 dernières semaines pourrait rebattre les cartes.

La première zone dangereuse sera tout simplement située dès le départ de la course, notamment sur les 35 premiers kilomètres avant d’arriver à Auch. Bien sûr, toute cette portion ne sera pas entièrement découverte, mais il faudra être particulièrement attentif à la sortie des villes et villages qui seront traversés :

  • Chélan – km 5
  • Panassac – km 10
  • Masseube – km 16
  • Seissan – km 22.5

Il y aura d’autres portions à risque entre le kilomètre 51 et 63 avant l’entrée dans Fleurance.

Plus tard dans l’étape, il y aura une autre zone à risque de bordure entre le kilomètre 112 et le kilomètre 134. Tout la zone ne sera pas découverte mais de nombreuses portions le seront tout de même.


Les Prétendants

On le sait, ce genre d’étape en fin de 3ème semaine a des chances de revenir à des baroudeurs / équipiers. Plusieurs éléments à prendre en compte : la bataille pour le maillot vert ? Combien de sprinters encore en course ? Combien de sprinters n’ayant pas encore gagné ? Combien d’équipiers reste t-il ?

La bataille pour le maillot vert est scellée, cela n’influera pas sur le scenario de la course. Ensuite, tous les sprinters sont encore en course et 5 d’entre eux ont levé les bras (3 arrivées au sprint jusqu’ici, Pedersen s’imposant en échappée et Van Aert en solitaire). Niveau équipiers ils sont encore en nombre suffisant dans les équipes clés comme Alpecin, Trek, BEX ou encore Lotto.

Mis à part Van Aert, aucun sprinter ne s’est imposé deux fois cette année, et la dernière chance sera l’étape des champs. Trop peu d’occasion cette année pour en laisser passer une comme lorsque le peloton s’était fait piéger sur la 13ème étape.

Les potentiels risques de bordures devraient aussi tendre le peloton régulièrement le long de ces 188km, même si aucune équipe de leader ne semble en nécessité de créer ces cassures. INEOS est au complet, mais il est impensable d’imaginer que Thomas puisse reprendre 5′ (et encore moins 8′) sur des bordures demain.

J’imagine une alliance des équipes des principaux sprinters pour s’assurer qu’un groupe contrôlable sorte demain, et de mettre tout en œuvre pour que les grosses cuisses s’expliquent dans Cahors. 188km c’est long, surtout en troisième semaine d’un Tour qui s’est couru à bloc du début à la fin. Malgré tout, si les équipes de sprinters s’accordent à vouloir un sprint, elles l’obtiendront, et pour beaucoup d’entre elles ce sera leur meilleure chance de victoire.


Les Prétendants

Quickstep : Jakobsen s’est battu comme un diable dans les Pyrénées pour pouvoir voir un nouveau jour se lever sur le Tour de France. La perte de Morkov est un réel coup dur mais QS devrait malgré tout rouler pour son sprinter néerlandais. Avec tous ces efforts consentis, aura t-il assez de fraîcheur pour le sprint ?

BikeExchange : Groenewegen aura quoi qu’il arrive décroché une victoire sur ce Tour. On a aussi vu son amélioration dans les côtes ce qui laisse espérer que son état de fraîcheur sera plutôt bon en fin de Tour. Une équipe où Durbridge manque à l’appel, mais où Matthews et Mezgec seront bien là. Un des hommes les plus rapide du peloton.

Jumbo : Van Aert est un monstre, les superlatif manquent pour décrire ce coureur. Malgré tout, il est à noter qu’il ne s’est imposé sur aucun des sprints de ce Tour jusqu’ici. On l’a souvent vu prendre les échappés, qu’en sera t-il demain ? On lui demandera probablement de rester aux côtés de Jonas à cause de ces potentiels risques de bordures, mais est-ce que Jumbo se joindra pour autant à la chasse des échappés ? Scenario pas impossible. Le sprint en faux plat lui convient parfaitement.

Alpecin : Philipsen a enfin décroché sa victoire sur le Tour, et de très belle manière. De quoi avoir le plein de confiance pour essayer d’aller en chercher une autre, je pense qu’Alpecin se joindra à la chasse comme nous les avons vu faire sur les étapes 13 et 15. Lui aussi appréciera ce final et on l’a vu sur les Champs l’année dernière, Jasper est plutôt en forme sur la fin d’un GT.

Trek : 2 podium au sprint pour Pedersen et 1 victoire en échappée. Quelle sera la stratégie côté Trek demain ? S’il va apprécier ce type de final, il risque de nouveau de tomber face à plus fort que lui. Je ne serais pas étonné de voir Trek tenter de placer quelqu’un à l’avant, pourquoi pas Mads lui-même !

Lotto : Ewan a semblé vivre un véritable calvaire sur ce Tour, mais s’il est toujours en course c’est pour une bonne raison : on veut tenter de gagner avec lui. Lotto pourrait envoyer des baroudeurs dans l’échappée mais je les imagine plutôt rouler pour Caleb comme cela fût le cas sur les étapes 13 et 15.


Mes Choix

Un sprinter qui va aimer ce final en faux-plat, qui n’a pas eu à faire d’efforts énormes ces derniers jours et qui sera un de ceux les moins impactés par les récentes étapes de montagne, mon choix se porte sur une victoire de Philipsen au sprint pour demain !

  • Philipsen @ 3.75 (0.3%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :