Tour de France 2022 – Etape 17

Présentation de l’étape

©LeTour.fr

55 kilomètres de plat avant un enchaînement de 4 cols répertoriés sur les 75 derniers kilomètres et finalement assez peu de kilomètres de plaines entre ces ascensions. L’ascension vers Peyragudes sera juge de paix de la journée, avec un sommet ô combien difficile jusqu’à l’altiport. Ces longs kilomètres plat en début d’étape ne sont pas une bonne nouvelle pour l’échappée qui pourrait ne pas compter d’assez bons grimpeurs capable de résister au peloton des favoris. Une étape courte et nerveuse en vue.


Le Parcours

L’étape va donc s’ouvrir par une longue portion de plaine de près de 55km jusqu’à Arreau. Le peloton arrivera alors au pied de la première ascension répertoriée de la journée et l’étape entrera dans sa 2ème phase où les coureurs ne connaîtront quasiment plus de moments de répits.

Le premier des 4 cols du jour sera le col d’Aspin et ses près de 12km à 6.5% de moyenne. Les pourcentages les plus forts (qui ne dépassent pas les 9% de moyenne) se trouveront dans la seconde partie de l’ascension.

Suivra ensuite une courte descente de 6km avec quelques virages plus techniques dans le final. La fin de la descente marquera le début de l’ascension suivante.

La Hourquette d’Ancizan sera la seconde ascension répertoriée de la journée. Une ascension décomposée en deux partie distinctes. Les 5.9 premiers kilomètres de l’ascension affichent une moyenne de 6% avant d’arriver sur une portion descendante de 1.1km. La seconde partie de l’ascension débutera alors, affichant une moyenne de 6.4% sur 2.8km de long. Le tout sur une route assez peu large, sans abris sur les derniers kilomètres.

La descente de 10 kilomètres derrière se fera sur cette même route étroite, et bien que peu de virages ne soient réellement technique, la chaussée peu large rend cette descente un peu plus compliquée.

Après la fin de la descente, il y aura une portion plane d’environ 7 kilomètres qui conduira les coureurs jusqu’à Saint-Lary-Soulan au kilomètre 97.3. A la sortie du village au kilomètre 99 débutera l’ascension du Col de Val Louron, 10.7km à 6.8% de moyenne.

Si les pourcentages sont assez peu élevés sur les 2 premiers kilomètres, la donne change assez rapidement une fois passé Estensan, les 8 derniers kilomètres affichant 8% de moyenne. Le sommet sera situé à 20km de l’arrivée.

La descente de 8km jusqu’à Génos sera technique avec de nombreux virages en épingle.

Après une portion de 4.5km de plaine, les coureurs se présenteront au pied de la dernière ascension du jour, l’ascension vers l’altiport de Peyragudes. 8 kilomètres d’ascension à 7.8% de moyenne.

Il y aura une portion moins pentue après le 5ème kilomètre qui débouchera sur une portion plus pentue de l’ascension avec 700m à 11.5% de moyenne. Arrivés sur la piste de l’altiport, il y aura un dernier kick de 400m à 13% de moyenne (qui n’apparaît pas sur le profil ci-dessous).


Météo

Après plusieurs jours de canicule, les températures devraient être plus supportable demain, mais nous allons tout de même perdre près de 20° !

Un vent de Nord très faible toute la journée est attendu (5 / 6km/h), il devrait avoir un impact limité sur le scenario de la course.


Scenario

Pogacar a placé ses premières attaques hier, suivis à chaque fois par Vingegaard. Dans le Mur de Péguère, boulot magistral de Kuss qui empêche toute attaque de Tadej. Les deux premiers au général terminent ensemble encore aujourd’hui.

Un départ sur le plat qui ne favorisera pas les grimpeurs qui auront besoin de leurs équipiers s’ils veulent accrocher le bon coup sans y laisser des forces vitales. Comme vu dernièrement, Jumbo ne semble pas avoir la volonté de maintenir les échappés à portée de tir, même quand celle-ci contient un homme comme Vlasov. UAE perd un nouvel homme important en la personne de Soler, ils ne contrôleront pas non plus. La seule équipe en mesure de contrôler reste INEOS, mais quel intérêt y trouveront ils ?

A moins qu’un homme placé ne prenne l’échappée, les fuyards pourraient se retrouver avec une avance intéressante au pied de la première ascension, à la condition néanmoins que le coup parte vite. Plus l’échappée mettra de temps à se former, plus les chances de victoire des fuyards diminueront. Leurs chances de victoires reposeront avant tout sur un élément : à quel moment les leaders lanceront-ils la bataille ? Nous étions assez habitué à voir des attaques plutôt proches de l’arrivée, mais avec Pogacar (entre autres) tous les codes sont renversés.

Comme aujourd’hui nous pourrions de nouveau voir des coureurs satellites envoyés à l’avant pour leurs leaders, ceux-ci les retrouvant après leur attaque.

Avec ce départ, je penche pour une échappée longue à se former, et sur une étape aussi courte avec en plus un Pogacar déchaîné, ses attaques pourraient arriver si tôt qu’elles anéantiraient les chances de victoire de l’échappée tant les leaders ne devraient pas débrancher derrière. Une journée où, d’après moi, les leaders au classement général se joueront la gagne.


Les Prétendants

Jumbo : Vingegaard joue sur la défensive et le fait très bien ! S’il peut en plus compter sur un Kuss de gala capable de mener un train élevé dans les ascensions pour empêcher toute attaque de Pogacar, le slovène aura bien du mal à décrocher le danois, comme nous l’avons vu aujourd’hui. Pour s’imposer en revanche il aura certainement besoin lui de décrocher Pogacar.

UAE : Pogacar a allié les actes à la parole : il semble bien décidé à mettre à profit la moindre ascension pour tenter de faire flancher Vingegaard ! Demain de nombreuses autres s’offrent à lui et c’est ce qui pourrait ruiner les chances des échappés. Des attaques en montée mais aussi en descente comme sur la 16ème étape, et demain il y aura quelques descentes techniques pour que le slovène accentue la pression. Il devra aussi se défaire de Kuss qui l’empêchera à tout prix d’attaquer son leader. Il ne reste que 2 jours à Tadej pour faire une partie de son retard.

Arkea : Quintana impressionne encore ! On pourra regretter son moment de faiblesse dans les rampes de l’Alpe d’Huez, mais que ce soit sur le Granon ou sur cette 16ème étape, le colombien semble tenir une forme qu’on ne lui avait pas vu depuis bien longtemps ! Si les deux monstres venaient à se neutraliser, Nairo pourrait profiter d’un potentiel marquage pour tenter d’aller reprendre du temps en vue d’un spot sur le podium, et l’étape par la même occasion.

G-FDJ : Actuel 5ème au général, Gaudu réalise un très bon Tour de France. Parfois bridé par des limites qu’il semble se mettre à lui-même, on l’a vu plusieurs fois très bien gérer son effort sans jamais réellement exploser. A l’image de Quintana, David pourrait potentiellement profiter d’un marquage entre Tadej et Jonas. Par marquage, j’entends surtout : attaque de Pogacar – Vingegaard suit – Vingegaard ne relai pas – Pogacar coupe son effort – retour de certains hommes derrière.

INEOS : Toujours 3 hommes dans le top 10 mais Pidcock et Yates ont pris un coup aujourd’hui. Si Thomas devrait rester sur sa stratégie défensive (il a assez d’avance sur ses poursuivants en vue du contre-la-montre samedi) Yates et Pidcock pourraient être utilisés comme détonateurs forçant ainsi leurs adversaires directs à chasser. A moins que Yates ne veuille s’accrocher à sa 6ème place.


Mes Choix

Attendons nous de nouveau au Pogacar show demain ! Va t-il être en mesure de faire céder Vingegaard et lui reprendre du temps ? De ce qu’on a vu jusqu’ici, et si on ajoute à cela un Kuss de gala, la réponse à priori est non. Mais la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain, et l’un comme l’autre pourraient payer leurs efforts. Dans un scenario où j’imagine les leaders se jouer la gagne, un homme me plait particulièrement : Nairo Quintana. Je suis très agréablement surpris du niveau qu’il affiche et si un homme peu profiter du fait que Vingegaard joue défensif face à Pogacar, c’est probablement lui. Si un groupe de 5 / 6 leaders devait arriver groupé, j’imagine alors Pogacar s’imposer.

  • Quintana @ 21 (0.15%)
    • Top 3 @ 5.50 (0.15%)
  • Pogacar @ 4.25 (0.3%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :