Tour de France 2022 – Etape 8

Présentation de l’étape

©LeTour.fr

Excursion en Suisse pour cette 8ème étape. Une étape dont le profil conviendra aux meilleurs baroudeurs du peloton. Trois difficultés répertoriées en milieu de parcours, mais ce sera très certainement la côte finale du Stade Olympique qui se montrera décisive. 5km à 4.5% de moyenne, avec une portion d’un kilomètre à 8.5% jusqu’à la flamme rouge. Cette étape devrait être le lieu d’une belle bataille entre les échappés de la première heure et le peloton, mené par les équipes de puncheurs qui auront peut-être des vues sur le final.


Le Parcours

Le départ devrait être rapide et nerveux pour prendre le bon coup avec un peu plus de 30km de plat. La route va ensuite s’élever, bien que la côte en question (le Belvédère du fer à Cheval) ne soit pas répertoriée avec ses 6km à 4% de moyenne.

La route s’applanira de nouveau par la suite sur un peu moins de 30km avant de s’élever de nouveau sur une dizaine de kilomètres pour aller chercher le pied de la première ascension répertoriée de la journée, la Côte du Marechet (2km à 5.7%).

Le terrain restera vallonné, alternant entre courtes côtes et descentes jusqu’au kilomètre 95 et le pied de la seconde ascension répertoriée du jour, la côte des Rousses et ses 6.7km à 5% de moyenne.

Rien à signaler sur les 32 kilomètres suivant qui ne présenteront pas de difficulté notable. Au kilomètre 134.5 débutera le Col de Pétra Felix (2.4km à 1.5% de moyenne) 3ème ascension répertoriée de la journée.

Suivra ensuite une descente d’une bonne dizaine de kilomètres qui débouchera sur une portion en faux-plat descendant d’une longueur équivalente. Enfin, une portion plane d’une dizaine de kilomètres conduira les coureurs jusque dans Lausanne, au pied de la dernière côte de la journée.

Une ascension longue de 4.9km à 4.6% de moyenne qui se fait en deux temps. Une première portion de 2km à 6% de moyenne qui mène à un replat en léger faux-plat descendant d’un kilomètre. La route va de nouveau s’élever à 1 900m de la ligne, à une moyenne de 5.8%.

Cette seconde moitié d’ascension va tout de même présenter des pourcentages plus important, notamment une portion d’un kilomètre à 8.5% jusqu’à la flamme rouge. La pente va par la suite se radoucir pour redevenir presque quasiment plate sur les 500 derniers mètres jusqu’au stade olympique.


Météo

Beau temps et des températures qui avoisineront les 25° demain.

Le vent soufflera en provenance du Nord mais restera assez modéré, ne dépassant pas les 15km/h. Vent de côté sur les 30 premiers kilomètres puis plus favorable sur les 70 suivant. Le reste de l’étape se fera avec un vent plus défavorable.


Scenario

Alors, échappée ou sprint réduit demain ? Après trois jours à bloc, on peut imaginer que les coureurs aimeraient un peu de calme. Le départ sera plat, mais il y aura tout de même une côte non répertoriée après 30km de course, une échappée pourrait sortir plus rapidement que ces deux derniers jours avec de bons rouleurs.

Si l’on se base sur l’étape de Longwy, une chose était assez frappante : quasiment toutes les équipes ont essayé de mettre quelqu’un à l’avant. L’étape se joue finalement au sprint entre puncheurs et leaders au général car l’échappée était peu conséquente, mais elle aurait très bien pu comporter une quinzaine de coureurs tant tout le monde voulait en être. Pas sûr que le scenario « sprint » était celui voulu ce jour-là. Pour demain, je pars sur cette même logique et cette fois une échappée plus conséquente qui se jouerai la gagne.

Des équipes pourraient vouloir chasser cependant pour s’assurer d’un sprint dans Lausanne. On pense en priorité à la BEX pour Matthews mais aussi Alpecin pour Philipsen. Si ces équipes venaient à collaborer, alors on pourrait assister à un regroupement. Je ne pense pas que Jumbo roulera pour Wout, et je ne suis même pas sûr qu’il tente de prendre l’échappée.


Les Prétendants

Sprint

Jumbo : Impossible de ne pas citer Van Aert tant il coche les cases victoire dans le peloton ou échappée demain. S’il est amené sur la ligne, il sera très dur à battre. Cependant, je n’en ferais pas mon favori pour autant. Comme je le dis plus haut, je suis plus sur un scenario où l’échappée irait au bout. Avec déjà une victoire et le vert solidement accroché sur les épaules, Jumbo ne roulera pas pour lui surtout qu’ils vont désormais avoir besoin de main d’œuvre pour aider Roglic et Vingegaard qui ont montré ne pas être si loin de Pogacar. Et cette aide inclue Wout. Maintenant, imaginons qu’il fasse partie de l’échappée, il y a pour moi de grandes chances qu’il se fasse piéger par un jeu d’anticipation de ses adversaires, il sera bien trop observé et on attendra de lui qu’il couvre les attaques. Jusqu’à ce qu’il ne le fasse plus et que le coup parte dans le final.

UAE : Deux victoires en deux jours pour Pogacar. Si le peloton revient dans le final de l’étape et qu’il peut jouer sa carte, ne nous étonnons pas de le voir sprinter de nouveau !

INEOS : Excellent début de Tour de Pidcock dans le top 10 du général à 1’35 de Pogacar. 4ème sur le sprint de Longwy qu’il doit aborder en mauvaise position, on peut imaginer que demain il soit encore présent pour jouer le sprint si possible avec pourquoi pas un podium à la clef.

BikeExchange : Deuxième à Longwy, Matthews aura loupé son sprint partant trop loin derrière Pogacar. Malgré tout, ce résultat doit le conforter, ainsi que son équipe, sur ses chances demain. Il sera intéressant de voir la tactique qui sera adoptée par la BEX en début d’étape. Tenteront ils de nouveau de mettre quelqu’un à l’avant ou bien la consigne sera t-elle de rester groupés autour de Matthews ?

Alpecin : Impressionnant dans le final à Longwy, Philipsen était toujours dans le coup à l’approche de la flamme rouge. Les dernières accélérations lui auront été fatales cependant. Avec VdP hors du coup, l’équipe pourrait de nouveau jouer la carte Jasper demain, même si je crains qu’il ne trouve plus fort que lui en cas de sprint réduit.

Echappés

Bahraïn : On ne passe pas les 200km, mais ça ressemble tout de même bien à une étape pour Mohoric. Un départ sur le plat qui ne lui posera pas de problème, quelques côtes qui ne l’embêteront pas non plus. Les chances de podium au général semblent envolées pour l’équipes qui va devoir commencer à se rabattre sur les victoires d’étapes. Teuns à essayé hier, je ne serais pas surpris de voir Matej à l’avant demain.

EF : Une étape que Bettiol et Cort peuvent avoir dans le viseur. Les deux semblent en forme même si le danois peut commencer à être un peu émousser à vouloir sortir tous les jours. L’italien à de bonnes jambes, mais on commence à se poser quelques questions sur l’ambiance dans l’équipe (Bettiol qui roule sur Powless et Cort, puis Bissegger qui roule sur Cort). Si Alberto est à l’avant, il sera un homme dangereux.

Trek : Est-ce que Trek roulera pour Pedersen demain ? Le final est probablement à sa limite, si on ajoute à cela son échappée du jour. Je me tournerai plutôt du côté de Mollema ou Simmons pour cette étape. Le jeune américain avait subit la loi de Van Aert sur l’étape de Longwy, il semble s’être plus préservé hier. De quoi repartir à la charge sur cette huitième étape ?

Cofidis : 11ème à Longwy, Thomas aura lui aussi craqué sur la toute fin. Cependant, s’il apparaît évident qu’avec le peloton un podium sur l’étape sera trop compliqué, je pense qu’il aura toutes ses chances en échappée. Gros rouleur avec une pointe de vitesse plus qu’honnête, je pense qu’il y a de belles chances de le retrouver à l’avant demain.

Intermarché : Deuxième de l’étape des pavés pour quelques centimètres, Van der Hoorn est devenu expert dans les échappés victorieuses. Une étape qu’il peut avoir dans le viseur même s’il lui faudra très certainement anticiper le final dans Lausanne s’il veut espérer lever les ras sur la ligne.


Mes Choix

Le scenario échappé n’est pas gravé dans le marbre, mais c’est celui sur lequel je penche le plus pour les raisons évoquées plus haut. Une bonne échappée d’au moins une dizaine de coureurs parmi lesquels Mohoric serait présent. Une attaque du slovène comme il en a l’habitude pour fausser compagnie à tout le monde et s’imposer en solitaire à Lausanne. Les autres noms me plaisant particulièrement pour cette étape sont Bettiol et Simmons, deux bonnes bêtes à rouler.

  • Mohoric @ 13 (0.2%)
  • Bettiol @ 23 (0.1%)
    • Top 3 @ 6.50 (0.15%)
  • Simmons @ 85 (0.05%)
    • Top 3 @ 21 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :