Tour de France 2022 – Etape 7

Présentation de l’étape

©LeTour.fr

Première arrivée au sommet de ce Tour, et pas n’importe laquelle : La Super Planche des Belles Filles ! Un air de déjà vu ? Normal, la Planche sera final d’une étape pour la troisième fois en 6 éditions (4 si on y ajoute le c.l.m de 2020). Version « Super Planche » comme en 2019, avec sa portion supplémentaire à fort pourcentage sur route non-asphaltée. Trop peu de difficulté en amont pour lancer les hostilités de loin, la course devrait selon toute vraisemblance se résumer à une course de côte entre favoris, mais est-ce que l’échappée matinale aura pu garder assez d’avance pour s’adjuger la victoire ?


Le Parcours

Comme cela va être le cas pour beaucoup d’étape de montagne, le départ sera plat et sur une longue distance. Ici, la première difficulté n’interviendra qu’au kilomètre 107.7 avec le Col de Grosse Pierre (3.1km à 6.4% de moyenne).

La seconde difficulté répertoriée, le Col des Croix (3.2km à 6.3% de moyenne) n’interviendra qu’au kilomètre 136.1. Et s’il y aura bien une nouvelle côte non répertoriée juste avant l’entrée dans Plancher-les-Mines, ne nous y trompons pas : ce sera bien l’ascension de la Super Planche des Belles Filles la seule et vraie difficulté de la journée.

Une ascension difficile, témoin de beaux coups d’éclats, dont le chrono de Pogacar en 2020. Version « Super Planche » comme sur lors de l’édition 2019 remportée par Teuns, on y ajoute 1 kilomètre de montée avec des portions non bitumés et des pourcentages dépassant les 20% par endroit. Un véritable mur où il conviendra de timer son attaque à la perfection sous de se retrouver stoppé net.


Météo

Beau temps et des températures qui dépasseront les 20° demain.

Le vent soufflera en provenance du Nord / Nord-Est mais se force devrait rester moindre, sous les 15km/h. Vent de côté sur les 20 premiers kilomètres, puis vent majoritairement 3/4 dos sur la majeure partie de l’étape, mais sera défavorable sur les 20 derniers kilomètres.


Scenario

Le départ est plat et ce pendant, très, très, très longtemps. Mauvaise nouvelle pour les grimpeurs désireux d’accrocher le bon coup demain. Ils devront obtenir l’aide de certains équipiers rouleurs pour faire partie de l’échappée et économiser des forces pour la Planche. On pourrait donc se retrouver avec une échappée très conséquente.

Qui pour contrôler les fuyards ? Pogacar en possession du maillot jaune, le poids de la course va reposer sur les épaules d’UAE. Si aucun homme dangereux n’est présent à l’avant, aucun intérêt de chasser si ce n’est la victoire d’étape. Et malheureusement pour ses adversaires, Pogacar a annoncé que son équipe roulerait et que s’ils parviennent à contrôler l’échappée il aimerait jouer la victoire au sommet de La Planche… devant sa petite amie et sa famille… Quelqu’un pour prendre les reines chez les autres favoris si jamais UAE ne le fait pas ? Très peu probable aussi tant Pogacar s’est montré dominant cette semaine, prenant du temps à tous ses adversaires directs. Contrôler une échappée pour potentiellement offrir la victoire à Tadej ne me semble pas la meilleure idée.

Tout est entre les mains de Pogacar demain, c’est aussi simple que cela.


Les Prétendants

Les Leaders

UAE : Si UAE parvient à ses fins et s’assure qu’une échappée peu conséquente s’en aille, alors même sans soutien ils pourront revenir assez proche au moment d’aborder la Planche. Si tel est le cas, ne cherchez pas plus loin que Pogacar pour le vainqueur du jour. La vraie question étant : quand placera t-il son attaque, et combien de temps prendra t-il à ses adversaires.

INEOS : Comment va s’en sortir le trio dans l’ascension de la Planche ? Ils seront livrés à eux-mêmes à l’approche du sommet et malheur à celui qui craquera le premier, les deux autres ne l’attendront pas. En 2019, Thomas y avait pris la 4ème place, premier du groupe des favoris.

Bora : Une ascension à fort pourcentage qui devrait plaire à Vlasov ! Rappelons-nous de sa facilité dans l’Alto del Maigmo en début de saison sur le Tour de Valence. Aujourd’hui malgré sa chute, il parvient à limiter les dégâts pour maintenir en vie ses chances au général. Si les favoris devaient se jouer la victoire, selon moi une place sur le podium de l’étape l’attend.

Jumbo : Premier vrai test pour le duo Roglic/Vingegaard face à Pogacar demain. Duo qui a pris du plomb dans l’aile suite à la grosse chute de Roglic sur la 5ème étape, et pointant désormais à 2’27 de Pogacar. On l’a vu lancer le sprint aujourd’hui, de très loin, pour coincer aux 200m. Il faudra voir l’état de son épaule demain, si tous les signaux sont au vert, l’adepte des côtes à forts pourcentage qu’il est devrait performer.

Les Fuyards

Trek : Depuis que cette étape a été annoncée, je n’ai d’yeux que pour un seul homme : Ciccone. Passé au travers de son Giro, sauvé par une belle victoire d’étape, il s’aligne sur le Tour en quête de victoire. Rappelons-nous en 2019, il prenait la deuxième place sur l’étape de La Super Planche et récupérait le maillot jaune. On l’a vu sur le Giro réussir à prendre les échappés quand il le voulait, on imagine aisément un Mollema sortir avec lui demain. Excellent grimpeur adepte des forts pourcentages, la Planche lui convient parfaitement.

Bahraïn : En parlant de l’étape de 2019, il convient évidemment d’en citer le vainqueur. Avec l’abandon de Haig et Caruso a plus de 2′ au général, on pourrait laisser carte blanche à Teuns demain, d’autant qu’on l’a vu tenter lors de la sixième étape. Un des meilleurs puncheur au monde qui retrouvera les forts pourcentages qui l’ont couronné il y a 3 ans.

G-FDJ : On le sait, cette étape avec une arrivée à La Planche tient tout particulièrement à cœur à Pinot. Avec plus de 5′ de retard il ne sera pas vu comme une menace direct pour le général. Le problème réside surtout dans les déclarations de Madiot qui laissent à penser que demain il n’aura pas carte blanche pour prendre l’échappée mais devra accompagner Gaudu avec les leaders. Info ou intox ?

EF : Le vainqueur de l’édition 2022 du Ventoux Dénivelé Challenge est un homme a surveiller demain. Guerreiro grimpait mieux que jamais avant le départ du Tour, mais sa chute en début de Tour aura eu raison de ses potentielles chances au général. Qu’elles en sont les séquelles ? S’il n’est pas à 100%, il trouvera certainement plus fort sur son chemin.

AG2R : Avec un O’Connor désormais hors du coup au général (avant même la montagne), Bouchard pourrait avoir plus de liberté. Très bon grimpeur, il a déjà fini meilleur grimpeur du Giro et de la Vuelta, le Tour étant le dernier GT sur lequel cette distinction lui manque. A moins que Ben lui même ne décide de commencer à récupérer son temps perdu ?


Mes Choix

Malgré les déclarations de Pogacar, je pense qu’UAE seule aura du mal à filtrer et donc contrôler l’échappée. J’imagine un groupe conséquent composé de grimpeurs et d’équipiers rouleurs leur permettant d’aborder le pied de la Planche avec une avance suffisante pour qu’une partie d’entre eux atteigne le sommet avant d’être repris par Pogacar. Mon choix se porte en priorité sur Ciccone qui, s’il a les jambes de Cognes, sera un très sérieux prétendant. Si jamais les favoris devaient revenir, outre la victoire de Pogacar, je vois Vlasov prendre une place sur le podium.

  • Ciccone @ 25 (0.15%)
    • Top 3 @ 6.50 (0.15%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :