Tour de France 2022 – Etape 9

Présentation de l’étape

©LeTour.fr

Une nouvelle étape qui semble destinée aux échappés. La première vraie difficulté sera le col de la Croix après le kilomètre 120 puis le Pas de Morgins avec un sommet placé à une dizaine de kilomètres de l’arrivée. L’enchaînement des difficultés et leur placement sur l’étape ne permettra probablement pas de vrais écarts entre les leaders. Verra t-on du mouvement dans le Pas de Morgins ?


Le Parcours

La bataille pour l’échappée pourrait être longue compte tenu du peu de difficulté sur les 30 premiers kilomètres le long du Lac Leman. Il y aura bien la côte de Bellevue (4.3km à 4% de moyenne). Derrière, le parcours restera légèrement ondulant mais sans difficulté notable jusqu’au kilomètre 95 et le pied du Col des Mosses. Une ascension en plusieurs temps avec de nombreuses portions de replat mais une portion centrale plus pentue.

Une descente de 5km suivie d’une portion de plaine mèneront le peloton jusqu’aux Diablerets au kilomètre 122, qui marquera le pied de la troisième difficulté répertoriée du jour. Un peu plus de 8km d’ascension au total à 7.5% de moyenne. Une ascension assez régulière où les pourcentages seront majoritairement compris entre 7 et 9% de moyenne

La descente du col de la Croix sera longue, près de 20km. Une descente assez sinueuse, mais le revêtement de la route est bon et la visibilité en sortie de virage régulièrement suffisante. Une partie peut-être un peu plus technique sur la fin de la descente une fois passé Villars-sur-Ollon au kilomètre 142.

La descente prendra fin à l’entrée dans Aigle au kilomètre 153. Une portion de plaine de 16km mènera ensuite le peloton au pied de la dernière ascension répertoriée de la journée, le Pas de Morgins.

Quelques courtes portions à 9 et 10% mais la majeure partie de l’ascension présente des pourcentages entre 6 et 8%. Il y aura même une portion de replat passé le 12ème kilomètre d’ascension. La route sera de plus large et en bon état.

Le sommet du Pas de Morgins ne marquera cependant pas l’arrivée de l’étape. Il y aura en effet une descente de 6km en direction de Châtel avant de reprendre un peu de pourcentage sur les 4 derniers kilomètres qui afficheront 4.3% de moyenne. Les 500 derniers mètres de l’étape afficheront eux 5% de moyenne.


Météo

De nouveau du beau temps et des températures qui avoisineront les 25°.

Un vent de Nord soufflera, mais devrait rester modéré autour des 10km/h.


Scenario

De nouveau, la bataille pour l’échappée devrait faire rage, mais les grimpeurs vont commencer à maudire l’organisation d’avoir mis autant de kilomètres de plat au départ des étapes de montagne. Comme sur l’étape de la Planche, nous devrions voir des équipiers rouleurs tenter de sortir avec leurs grimpeurs pour les aider à prendre le bon coup. Autrement, on pourrait voir la bonne sortir dans le côte des Bellevues.

Une fois partie, je pense que l’échappée ne sera pas revue. L’étape est trop difficile pour les sprinters mais peut-être pas assez sélectives pour les leaders qui ne devraient pas avoir d’intérêt à contrôler les fuyards, à moins qu’un homme dangereux au général n’ai réussi à se glisser à l’avant. A noter aussi que cette étape sera la plus importante depuis le début dans la bataille pour le maillot à pois.

Nous pourrions malgré tout assister à une course dans la course avec des attaques ou un rythme élevé dans le groupe des favoris dans le Pas de Morgins.


Les Prétendants

Bora : Vlasov a certes pris un éclat sur la Planche, probablement à cause de sa chute la veille, mais il a semblé bien mieux aujourd’hui. Il n’a probablement pas abandonné tout espoir de jouer une bonne place au général, un podium est encore possible. Certains devraient rester avec lui, mais il ne serait pas étonnant de voir un ou deux Bora à l’avant demain. Il est presque certain que Kämna tentera d’en être, lui qui est devenu un expert dans les échappés victorieuses (il lui aura manqué 100m à La Planche). Konrad, en vue dans le final de la huitième étape, est le second homme que je voudrais citer pour l’échappée, laissant Grossschartner et Schachmann au chevet de Vlasov. Kämna est apparu en excellente forme malgré un très gros Giro, mais il pourrait être surveillé et craint comme le loup blanc. Avoir un second homme à l’avant serait à mon sens primordial, surtout si l’échappée est conséquente.

Israel Premier Tech : Woods et Fuglsang ne sont plus des dangers immédiat pour le classement général et pourraient bénéficier d’un peu plus de liberté. Israel avait annoncer viser principalement une victoire d’étape sur ce Tour et potentiellement un maillot distinctif. Compte tenu de l’âge de leurs coureurs, il ne s’agit pas du maillot blanc, ni du vert avec l’absence de sprinter. Le jaune étant hors de portée, il ne reste donc que le maillot à pois, et demain sera une étape clé dans cette bataille. On peut imaginer que Jakob a perdu du temps hier pour se donner la marge nécéssaire sur cette 9ème étape. La forme était bonne sur le Tour de Suisse, et s’il est clair qu’il ne peut rivaliser avec les meilleurs du général, la donne pourrait être différente en échappée.

Bahraïn : Mohoric semble être aux abonnés absents sur ce Tour. A l’inverse de Teuns, 6ème à Longwy et dans le bon coup à La Planche, bien qu’il ai été trop court dans le final. Sur la forme affichée, peut-être la meilleur chance de Bahraïn demain. Si l’on considère que le podium au général est désormais hors de portée pour Caruso, l’équipe devrait se concentrer sur les victoires d’étape.

EF : Guerreiro se remet de sa chute survenue au Danemark en début de Tour. Trop juste vendredi pour accrocher le bon coup, il a aussi dit qu’il tenterait sa chance ce dimanche. Il garde pour objectif de repartir de ce Tour avec une victoire d’étape. Aura t-il récupéré suffisamment pour être compétitif dès demain sur une étape qu’il a coché ?

Trek : La défaillance de Ciccone était finalement dû au fait que l’italien est tombé malade (nausée et vomissement) la veille au soir de l’étape de la Planche. Attendra t-il la deuxième semaine pour être en pleine possession de ses moyens, ou bien retournera t-il à la charge dès demain ?


Mes Choix

Je part donc sur un scenario échappée pour demain, où de nombreux hommes pourraient vouloir en être pour la victoire d’étape d’une part mais aussi pour les points de la montagne. Fuglsang a pour moi perdu exprès du temps hier pour viser cette étape, je n’ai en tout cas rien vu qui allait dans le sens d’une défaillance. Bora pourrait être l’équipe clef, et si Kämna a été impressionnant je choisi de me diriger plutôt sur son équipier Konrad. Si Lennard est effectivement le plus fort, il sera en mesure de gagner seul, sans discussion. Mais Bora pourrait aussi jouer tactique si l’allemand se retrouvait trop observé et marqué par ses adversaires.

  • Fuglsang @ 17 (0.1%)
    • Top 3 @ 4.50 (0.15%)
  • Konrad @ 30 (0.1%)
    • Top 3 @ 8 (0.15%)
  • Ciccone @ 54 (0.05%)
    • Top 3 @ 17 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :