Critérium du Dauphiné – Etape 3

Présentation de l’Etape

Saint-Paulien > Chastreix-Sancy (169km)

Troisième étape de ce Dauphiné et une première arrivée au sommet, au terme de 169 kilomètres d’un parcours une nouvelle fois vallonné.


Le Parcours

Bien que la première côte répertoriée du parcours ne soit placée que 40 kilomètres après le départ de la course, les premiers kilomètres présenteront tout de même quelques pourcentages. 33 premiers kilomètres assez ondulant qui vont sans cesse alterner entre courtes côtes, portions de plat et descentes. Entre les kilomètres 33 et 41, une descente de 8 kilomètres va précéder le pied de la première ascension répertoriée de la journée, la côte de Saint-Vert, longue de 3.5km à 6.5% de moyenne.

Après une descente d’une quinzaine de kilomètres, c’est une portion majoritairement plane de près de cinquante kilomètres qui attend les coureurs. Aux environs du kilomètre 110, la route va commencer à s’élever progressivement en un faux-plat montant sur plusieurs kilomètres avant que la pente ne s’élève un peu plus concrètement. Il va y avoir un enchaînement de plusieurs côtes non répertoriées sur une dizaine de kilomètre avant d’arriver à la seconde côte répertoriée de la journée.

La deuxième côte répertoriée débute au kilomètre 135, longue de 1.2 kilomètres à 6% de moyenne. La route restera par la suite vallonnée jusqu’à l’arrivée au pied de la dernière ascension du jour au sommet de laquelle sera située l’arrivée.


Les Derniers Kilomètres

La montée de Sancy sera donc le juge de paix de la journée avec ses 6 kilomètres à 5.6% de moyenne, bien que la route aura déjà commencer à s’élever 2 kilomètres avant le pied officiel de la montée. Quelques portions aux pourcentages notable, notamment avant le replat à la flamme rouge. Les 150 derniers mètres avant la ligne s’élèveront de nouveau pour atteindre près de 8% de moyenne.


Météo

Des températures prévues entre 20 et 15° sur le final de l’étape, et pas de pluie annoncée.

Le vent soufflera assez fort demain, environ 20km/h toute la journée. Un vent d’Ouest sur toute l’étape ce qui en fait un vent majoritairement défavorable. En revanche, c’est un vent favorable qui soufflera dans l’ascension finale vers la ligne d’arrivée.


Le Scenario

TotalEnergies est désormais en possession du maillot jaune et devrait faire tout ce qu’ils peuvent pour le défendre. Avec 103 coureurs à 40″ ou moins de Vuillermoz au général, il va falloir être fort pour filtrer les potentiels échappés !

Au final, Total devrait se retrouver à rouler pour ne pas que les échappés prennent trop de champs et devraient être relayés par les grosses écuries (Jumbo / INEOS entre autres) à l’approche du final. Demain, je laisse donc assez peu de chance aux fuyards du matin de se jouer la victoire.

La question est la suivante : comment va être abordée l’ascension finale ? Un fort vent de dos est une bonne nouvelle pour les attaquants. On pourrait voir certains tenter un coup avant la portion de replat vers le sommet. Seulement, il y a aussi de fortes chances qu’une équipe (Jumbo ?) imprime un rythme très soutenu dans toute l’ascension pour permettre à un de ses hommes d’aller s’imposer dans un sprint en petit comité au sommet.


Les Prétendants

Jumbo : Sans grandes surprise, Jumbo a dans ses rangs les deux grands favoris à la victoire demain. Mais qui de Van Aert ou Roglic sera l’option privilégiée demain ? Si Wout avait gardé le maillot jaune, j’aurais eu beaucoup moins de doutes et j’aurais répondu Van Aert sans beaucoup d’hésitations à cette question. Mais maintenant que le maillot n’est plus sur ses épaules, Roglic redevient peut-être l’unique préoccupation du Team Jumbo. Van Aert ne sera pas automatiquement sacrifié, et devrait même être préservé le plus longtemps possible, mais il pourrait avoir à rouler ou tout du moins aider à protéger Primoz dans la dernière ascension selon le scenario de course dans le final.

INEOS : Hayter deux fois dominé au sprint par Van Aert avec un bon vélo d’écart. La côte demain sera probablement encore plus à l’avantage du belge et de son équipier slovène. J’ai du mal à le voir battre les deux au sprint si c’est de cette manière que l’étape devait se jouer. Pour ne pas avoir à gérer dans l’ascension, ou bien si Hayter se retrouvait finalement un peu juste, Dunbar pourrait avoir carte blanche pour tenter sa chance dans le final. Et espérer un meilleur résultat que sur la dernière étape du tour de Hongrie.

Bahrain : Teuns a prouvé cette année être un des tout meilleurs puncheurs du peloton. A ne pas négliger demain, même si la côte un peu longue et certainement pas assez pentue ne lui permettra pas de s’exprimer pleinement. Surtout s’il doit travailler pour Haig / Caruso.

Quickstep : Honoré et Bagioli auront espoir de bien figurer demain. En cas de sprint en petit comité au sommet, Bagioli sera peut-être la meilleure carte s’il est encore dans le groupe de tête. Je crains cependant que l’ascension ne soit un peu longue pour lui, surtout si elle est gravi à très vive allure. J’imagine Honoré comme option plus « offensive » dans l’ascension.

Trek : Quand je parlais d’offensives dans la dernière ascension, j’avais en partie Tiberi en tête. On l’a vu en forme dernièrement sur le Tour de Hongrie où il remporte l’étape reine, où il a parfaitement géré son effort pour revenir et sauter Dunbar sur la ligne. L’ascension finale demain est sur le papier totalement dans ses cordes. On a vu Trek très bien emmener dans les côtes lors des deux premières étapes, pourquoi ne pas essayer de préparer une rampe de lancement à Antonio demain ?

UAE : McNulty et Ayuso sont tout les deux de bonnes options côté UAE concernant l’étape de demain. L’américain n’a que peu couru dernièrement mais réalisait auparavant un début de saison canon. Il possède de plus une bonne pointe de vitesse qui devrait lui permettre de défendre ses chances au sprint. Assez pour bousculer le duo de la Jumbo ?

Astana : Battistella est un autre outsider que l’on peut citer pour demain. L’italien grimpe bien depuis le début de la saison, en témoignent ses performances en Algarve (Foia) et plus récemment sur le Tour de Hongrie. Il semble bien revenu et remis de sa blessure. Comme pour beaucoup cependant, il lui sera difficile de battre le duo de la Jumbo au sprint.

G-FDJ : En parlant de l’étape de Foia, il convient aussi d’en mentionner son vainqueur ! Gaudu s’y était imposé au sprint devant Battistella et Hayter. On le sait, David possède un bon sprint, une pointe de vitesse qui lui a déjà permit par le passé de battre des hommes rapides comme Roglic. Il aurait peut-être préféré que le kick final soit un peu plus long malgré tout.


Mes Choix

Il y a des chances que l’ascension finale demain soit grimpée à un très gros rythme, réduisant de fait le nombre d’homme au sommet pour se jouer la victoire. Bien que Van Aert ai toutes les armes en mains pour s’imposer, si certains hommes dangereux au CG tentaient de jouer la gagne au sprint, ce serait plutôt à Roglic d’y aller pour ne pas laisser des secondes gratuites à ses adversaires. Et plus le groupe au sommet sera réduit, plus il ne restera que des prétendants au classement général (par définition).Pour cela, et les raisons évoquées plus haut, je fais du slovène mon favori pour demain. Il y a aussi une possibilité que le rythme ne soit pas totalement infernal et où des hommes tentent leur chance, aidés par le vent de dos. En gros outsider, je reste sur mon idée initiale avec Tiberi qui a montré une très bonne forme dernièrement et qui pourrait tenter quelque chose si la fenêtre s’ouvre.

  • Roglic @ 4.55 (0.3%)
  • Tiberi @ 64 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :