Giro d’Italia – Etape 18

Présentation de l’Etape

Borgo Valsugana > Treviso (152km) – 1 150m D+

Petit moment de répit dans cette troisième semaine avec une étape bien moins montagneuse que la veille et que celle du lendemain. La dernière opportunité pour les sprinters.


Le Parcours

Une étape avec à peine plus de 1 100m de dénivelé positif, un gros changement avec ce que le peloton a connu dernièrement ! Mais cela signifie aussi que le parcours ne sera pas entièrement plat, on peut même voir qu’un vrai mur a été posté à 50kmp de l’arrivée.

Une ascension longue d’un kilomètre à plus de 12% de moyenne. Placée à 50km de l’arrivée, y verra t-on de grosses attaques ? L’étroitesse de la route implique d’avoir un excellent placement au pied pour éviter tout problème.


Les Derniers Kilomètres

Les derniers kilomètres de la course seront un circuit dans Trévise d’un peu plus de 12km à parcourir une fois et demie.

A 5km de l’arrivée, dans le quartier de San Pelaio, la route va se rétrécir légèrement jusqu’au retour vers le centre ville 1.7km plus loin.

A 2.4km de la ligne, virage sur la droite qui débouchera sur un boulevard, avant un nouveau virage gauche à 1 700m de la ligne.

Le dernier virage à 1 200m de la ligne présentera un point de rétrécissement, il faudra être bien placé pour ne pas faire d’efforts inutiles avant le final. Le sprint se fera sur un boulevard.


Météo

Les températures devraient remonter demain et atteindre les 25°. Un faible vent de sud / sud-est soufflera demain, majoritairement défavorable et offrant un sprint avec un vent de côté à 3/4 face.


Le Scenario

En 3ème semaine, la dernière étape de plaine n’est pas automatiquement destinée aux sprinters du peloton. Sur les dernières éditions on peut citer notamment Cima en 2019 et Cerny en 2020.

Seulement, de nombreux sprinters sont encore en course et pourraient vouloir profiter de cette dernière opportunité. Avec le ciclamino sécurisé sauf catastrophe, la G-FDJ pourrait tenter d’aller décrocher une nouvelle victoire au sprint sans craindre la mauvaise blague de 2019. Démare a répété jusqu’à la semaine dernière que les victoires étaient le plus important. Dans leur volonté de contrôler l’étape, ils devraient trouver l’aide de la Quickstep avec un Cavendish encore étonnement en course. Ce n’est pas pour rien. L’issue de la course dépendra majoritairement de l’attitude et de la capacité de ces deux équipes à gérer les fuyards.

De plus, l’étape demain sera relativement courte avec ses 150km. Si on était passé au dessus des 200 bornes, je pense que les chances de l’échappée aurait été plus grandes, car avec la fatigue s’accumulant en 3ème semaine, peu auraient été enclin à chasser sur une longue étape. Enfin, le vent défavorable jusqu’à l’arrivée sur le circuit final ne jouera pas en la faveur des échappés si le groupe n’est pas assez conséquent.

Il ne faut bien sûr pas omettre les chances de gros rouleurs demain, des hommes provenant d’équipes n’ayant pas ou plus de sprinter, dont cette étape pourrait aussi très bien être la dernière occasion de décrocher une victoire.


Les Prétendants

Les sprinters

G-FDJ : 3 victoires et le ciclamino sécurisé, Démare a plus que réussi son Giro. Son équipe encore au complet il pourrait vouloir asseoir encore plus sa domination en allant chercher une 4ème étape en profitant de son train. Arnaud s’attend à un scenario proche de celui de Cuneo où la bataille face aux échappés avait finalement été remportée par le peloton dans les derniers hectomètres de course.

Quickstep : Alors que beaucoup pensait que Cavendish allait bâcher après la 13ème étape, surtout avec une victoire en poche et en ayant perdu ses chances de remporter le ciclamino, le britannique est toujours là. C’est forcément pour une raison, et cette raison doit être la 18ème étape. On l’a vu cependant, dans le final l’absence de Morkov lui a été préjudiciable.

UAE : Le team UAE semble donc dans l’incapacité d’accompagner correctement Almeida, et n’a prévu que Richeze pour accompagner Gaviria. 3 podium et une 4ème place pour le colombien sur ce Giro, il a montré avoir la pointe de vitesse pour se battre pour la victoire mais est toujours tombé sur plus fort au final.

DSM : Avec une victoire, Dainese a déjà réussi son Giro. Mis à part ce jour là, il n’a jamais réellement semblé en mesure de jouer la victoire sur les autres sprint, pas par manque de pointe de vitesse, mais à cause de son mauvais placement.

Bahrain : Bauhaus est passé à deux doigts de sauter Démare sur la ligne lors de la 13ème étape, mais aura dû se contenter de la 2ème place. Un de ceux qui aura déjà montré avoir les jambes pour prétendre à une victoire d’étape, mais il pâtira probablement encore d’un train inexistant.

Les baroudeurs

Bien que les équipes ayant un sprinter dans leur effectif devraient vouloir tout faire pour que l’étape se joue au sprint, et potentiellement réussir, les chances des échappés ne seront pas nulles. Tout dépendra de si la FDJ / Quickstep parviendront à maintenir un écart raisonnable avec l’avant de la course, ce qui incitera d’autres équipes à mettre en route avec eux dans le final.

Dans la liste des baroudeurs que nous devrions retrouver à l’avant on peut citer Cort, qui a semblé allé bien mieux en cette fin de Giro. Van der Poel qui ne semble pas être capable de passer une journée complète dans le peloton. Eenkhoorn est apparu en excellente forme sur ce Giro, et passé pas loin avec ses compagnons d’échappée de piéger le peloton sur la 13ème étape.


Mes Choix

Un Démare probablement pas rassasié de victoires après 1 an et demi compliqué devrait faire rouler son équipe demain, probablement aidé de la Quickstep. Je me dirige donc plutôt vers un scenario où les sprinters se joueraient la victoire. En 3ème semaine de GT c’est la fraîcheur qui va faire la différence quant à savoir qui aura les meilleures jambes pour sprinter, mais sur le papier Arnaud apparaît comme le grand favori si l’étape devait se jouer au sprint. Des sprinters encore présents, il est le seul à posséder un train complet et tous voudront être dans sa roue dans les derniers hectomètres. Avec un vent défavorable lors du sprint, on pourrait assister à une surprise revenue de l’arrière comme lors de la victoire de Démare sur la 6ème étape. A ce jeu là, Dainese et Bauhaus me plaisent.

  • Dainese Top 3 @ 4.40 (0.25%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :