Tour de Romandie 2022 – Etape 5 : Aigle – Villars (15.8km)

Présentation de la Course

Cinquième et dernière étape de ce Tour de Romandie. Ce sera donc un contre-la-montre individuel en montagne qui va décider du classement final où rien n’est encore joué.


Le Parcours

Ce contre-la-montre va débuter par 5 kilomètres de plat entre Aigle et Ollon. 5 premiers kilomètres assez peu techniques avec 3 virages à négocier sur les 2 premiers kilomètres avant une portion de 3 kilomètres en ligne droite jusqu’à l’entrée dans Ollon où la route commencera à s’élever.

Si la route s’élèvera déjà à l’entrée dans Ollon, le pied de l’ascension sera lui situé à la sortie de la ville.

C’est une vraie ascension qui sera proposée aux coureurs demain avec près de 9 kilomètres à 8.4% de moyenne, et des portions qui vont flirter avec les 10%.

Cette ascension a déjà été utilisée en 2018 à l’occasion du contre-la-montre du Tour de Romandie. Cette année là, l’épreuve était partie d’Ollon, sans les 5 kilomètres de plat que nous aurons demain. Le top 3 était composé de Bernal, Roglic et Porte. S’il fallait une preuve de plus que les grimpeurs seront dans leur élément demain.

Il sera intéressant de voir quels coureurs s’élanceront avec un vélo de c.l.m et changeront au pied de l’ascension et lesquels partiront directement avec leur vélo de route. Quelle sera l’importance de ces 5 kilomètres de plat en comparaison de ces 9 kilomètres d’ascension ? S’il est peu probable que les purs spécialistes puissent y gagner assez de temps sur les grimpeurs, il faudra tout de même voir ce que cela donne chez les excellents coureurs contre-la-montre ayant de bonnes dispositions en montagne.


Météo

Alors que les prévisions annonçaient de la pluie sur la 4ème étape, il n’en a rien été. Demain, les coureurs devraient aussi échapper aux gouttes, aussi bien les premiers que les derniers partants.

Concernant le vent, il soufflera en provenance du Nord-Ouest à une vitesse de 6 / 7 km/h, là aussi pour tous les partants. Le vent poussera les coureurs dans le dos sur le plat et la première partie de la montée. Les 6 derniers kilomètres de montée se feront eux avec un vent de côté.


Les Prétendants

Bora : Deuxième de l’étape aujourd’hui, Vlasov n’est qu’à 18″ de Dennis au classement général. Il va perdre du temps sur l’australien sur la partie plate, cela fait très peu de doutes. La question est de savoir s’il sera capable de récupérer le temps perdu dans l’ascension. Le russe est dans une forme excellente et grimpe mieux que jamais, on a aussi pu voir que ses compétences contre-la-montre sont bonnes pour un non-spécialiste. Un des vrais prétendant à la victoire demain.

Jumbo : Toujours leader après l’étape « Reine », Dennis possède 14″ d’avance sur son dauphin. On le sait, il est un des meilleurs au monde contre-la-montre, peu lui arrivent à la cheville dans l’exercice. Ce qu’on sait aussi, c’est que dans ses meilleurs jours Dennis peut très bien grimper. On l’avait déjà vu sur le Giro 2020 où il fait sauter les meilleurs grimpeurs de sa roue dans le Stelvio, on a encore pu le voir aujourd’hui (même si je met un petit bémol sur l’étape du jour, où les favoris ne se sont pas attaqués). Mais ce que l’on sait aussi, c’est que sur ce même c.l.m il y a 4 ans, il avait pris 1’26 dans la montée. Cette année il y aura une portion de plat avant, mais est-ce que ce sera suffisant pour lui permettre de minimiser la perte, voire mieux, accroître son avance ?

Bahraïn : Malchanceux dans le final, Caruso a un problème technique et ne peut jouer la victoire. Pire, il perd 35″ dans l’opération ainsi que toutes ses chances de signer un podium au classement général. Capable de performances honorable contre-la-montre, si l’envie est encore là demain il pourrait capitaliser sur la forme qu’il affichait dernièrement et tenter de se battre pour un podium dans un c.l.m de montagne qui lui convient très bien. Il faudra aussi garder un œil sur son équipier Mäder. Le suisse s’était révélé sur l’exercice en 2021 lors du contre-la-montre en côte sur le tour de suisse. De ce qu’on a pu voir aujourd’hui la forme semble bonne, ou du moins en phase ascendante.

INEOS : Avec Thomas loin au général, les espoirs reposent désormais sur le jeune Plapp. 5ème au général à 30″ de Dennis, l’australien peut croire en ses chances de finir sur le podium du général. Excellent coureur contre-la-montre, bien qu’il soit passé au travers du c.l.m d’ouverture, on l’a vu tout a fait capable de belles performances en montagne déjà sur le Tour des UAE et encore aujourd’hui. Je n’ai pas trouvé de résultats passés pour Plapp sur des c.l.m montagneux, demain sera certainement une première. Il sera intéressant de voir comment il s’en sort.

AG2R : O’connor n’est pas vraiment connu pour ses capacités contre-la-montre et pourrait perdre du temps sur une partie de ses adversaires direct dans la course au podium du général, au moins sur la partie plane du parcours. En revanche, on le connait très bon grimpeur, jamais avare d’effort. Est-ce que cela sera suffisant malgré tout ?


Mes Choix

Demain, je pense qu’une partie des grimpeurs sera capable de faire mieux que Dennis, et parmi eux Vlasov. Actuellement, le russe est au sommet de sa forme et semble avoir amélioré ses compétences contre-la-montre. Dennis s’est amélioré en montagne depuis 2018 c’est une évidence, mais quand on voit que Bernal lui avait collé 1’26 dans cette ascension, on peut penser que certains grimpeurs puissent le battre sur la ligne. C’est pourquoi j’ajouterai Caruso à mon top 3, en partant du principe qu’il fera ce contre-la-montre à fond.

  • Vlasov @ 3.75 (0.3%)
  • Caruso T3 @ 7 (0.15%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :