Tirreno-Adriatico / Etape 5 : Sefro > Fermo (202km)

Présentation de la Course

Cinquième étape de Tirreno, 155km avec plus de 2 300m de dénivelé positif, la fameuse étapes des « Murs » de Tirreno. Une succession de côtes dans les 30 derniers kilomètres qui promet du spectacle !


Le Parcours

S’il y aura bien quelques difficultés réparties sur le parcours se sont les 30 derniers kilomètres qui seront les plus intéressants et qui promettent une belle bagarre entre les favoris.

Le premier de ces murs sera l’ascension vers Capodarco, 3.6 kilomètres à 5.9% de moyenne, et une portion dans son sommet qui atteindra les 19%. Les premiers dégâts pourront commencer à être faits ici.

Un peu plus loin, à 22 kilomètres de l’arrivée, les coureurs entreront sur le circuit final. Un premier mur après la courte descente à l’entrée du circuit se présentera. L’ascension de la Strada Calderaro et des pourcentages très violents au delà des 12.6% de moyenne sur 650m, et des portions à plus de 20% ! Suivi après une phase de replat par un autre mur moins pentu qui passera à côté de la ligne d’arrivée. Une ascension toutefois étroite et pavée.

Après une descente de 5km et une portion de plat de 2km, les coureurs devront affronter un nouveau mur : la Madonetta d’Ete et ses 1 800m à plus de 10% de moyenne. Il restera alors 9 kilomètres à parcourir. Après une courte descente, un nouveau mur à gravir de 600m à 11% de moyenne.

Une nouvelle descente ramènera cette fois les coureurs au pied de la Strada Calderaro pour enchaîner les deux mêmes murs qu’au début du circuit, mais cette fois jusqu’à l’arrivée.

Profil des 3 derniers kilomètres

Météo

Soleil et températures toujours fraîches sous les 10°.

Le vent soufflera en provenance de l’Est, un vent défavorable une bonne partie de la journée entre 15 et 20km/h.


Le Scenario

Une étape contrôlable par les équipes de leaders, un vent défavorable une bonne partie de la journée et un final suffisamment difficile pour se mener une vraie guerre : l’étape devrait se jouer entre les favoris au classement général.


Les Prétendants

UAE : Peu de choses à ajouter au sujet de Pogacar si ce n’est qu’il est actuellement le coureur le plus fort du Monde, et que s’il veut la victoire il pourra l’obtenir de bien des manières : une attaque en solo ou dans un sprint en côte. Au choix. Il n’a pas l’air d’avoir envie de laisser une victoire cadeau à un autre coureur.

Trek : Ciccone a réalisé une bonne ascension dans le final de la quatrième étape, toujours dans la roue de Pogacar. Peut-être d’ailleurs ce qui lui aura coûté trop de force lors de l’attaque décisive du slovène, qui suivant tous les mouvements sur les 4 derniers kilomètres. La forme semble bonne, et en bon grimpeur-puncheur Giulio appréciera les pourcentages demain.

QuickStep : Evenepoel ne battra pas Pogacar au punch, il devra attaquer et s’isoler. Pas certain que le slovène ne le laisse faire. Il ne sera pas loin, mais la victoire me semble trop compliquée. Le profil du final demain correspond totalement aux qualités d’Alaphilippe. Malheureusement, la forme ne semble tout simplement pas là, j’ai du mal à le voir s’imposer face à Pogacar.

Movistar : Mas confirme la bonne impression qu’il a donné en Espagne, notamment sur l’étape de Las Antenas del Maigmo. 7ème de l’étape du jour, il n’est pas question pour lui de s’imposer au sprint demain face à Pogacar. Malgré tout, on sait que l’espagnol aime les très forts pourcentages, et ça tombe bien, ce n’est pas ce qui va manquer dans le final demain !

Astana : Dans la veine d’un Mas, Lopez est excellent lorsque les pentes affichent un pourcentage à deux chiffres. On l’a vu à l’attaque dans le final de la quatrième étape, mais trop court dans les derniers hectomètres.


Mes Choix

Difficile d’aller contre Pogacar tant il semble intouchable. Capable de couvrir absolument toutes les attaques et d’avoir la force de placer le coup décisif dans les derniers hectomètres. En forme, je n’aurais pas hésité à placer Alaphilippe sur le podium demain, mais j’ai de sérieux doutes le concernant. Je verrais bien Ciccone capable d’accrocher un podium s’il ne se met pas dans le rouge à vouloir à tout prix suivre tous les contres dans la roue de Pogacar. Son sprint en côte est très bon. Plus compliqué mais pourquoi pas vu les pourcentages, un podium pour Mas qui pourrait profiter des très gros pourcentages dans la Strada Calderaro pour faire sauter certains coureurs moins à l’aise que lui sur ce type de pente, mais probablement plus rapides au sprint.

  • Ciccone T3 @ 6 (0.25%)
  • Mas T3 @ 25 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :