UAE Tour 2022 – Etape 7 : Al Ain > Jebel Hafeet (148km)

Présentation de la Course

Chose peu commune, cette année c’est l’étape de Jebel Hafeet qui va clore le Tour. L’étape reine de ce Tour des UAE 2022 qui fixera définitivement le classement générale. Jebel Hafeet est un classique de la course, et cette année encore devrait nous offrir un beau spectacle entre les favoris. 11 kilomètres d’ascension à 6.9% de moyenne pour couronner le vainqueur de l’édition 2022.


Le Parcours

Un parcours quasiment identique à celui de la troisième étape de l’UAE Tour 2021. Après un départ dans la ville de Al-Ain, les coureurs vont vite se diriger dans le désert pour faire une boucle de près de 90km avant de revenir dans Al-Ain. 25 kilomètres plus loin, le peloton se présentera au pied du juge de paix de ce Tour des UAE 2022 : Jebel Hafeet.

Une ascension plus courte que Jebel Jais, mais ici les écarts peuvent se créer grâce à des pourcentages plus conséquents. L’année dernière, Pogacar et Yates s’étaient isolés à 4.5km de l’arrivée sur une attaque de Kuss, qu’ils décrocheront 400m plus loin. Pogacar avait par la suite réglé Yates au sprint. La partie finale comporte plusieurs zones de replat avant le kick final à l’arrivée au virage en épingle, dont la sortie est à 50m de l’arrivée.


Météo

Des températures un peu plus chaudes qui devraient avoisiner les 30°. Le vent soufflera au début de l’après-midi en provenance de du sud-ouest aux alentours de 15km/h, puis de l’Ouest. Cela aura son importance dans la longue portion de plus de 90km dans le désert.

Un vent de côté sur la première partie dans le désert, puis vent plutôt de 3/4 dos dans la deuxième partie mais avec un vent moins fort. Pas sûr que cela soit suffisant pour scinder le peloton.


Le Scenario

On le sait, pour le team UAE cette course à une importance particulière. Difficile de les imaginer laisser l’échappée se jouer la victoire. Trouveront ils des alliés de circonstance ? Vlasov et Yates à 14 et 17 secondes de Pogacar devraient aussi être intéressés par les 10 secondes de bonifications offertes au vainqueur. Il leur faudra cependant réussir à éliminer Pogacar qui les règlera au sprint.


Les Prétendants

Il y a fort à parier que les hommes en forme sur Jebel Jais soient les mêmes que ceux qui seront à l’avant demain dans Jebel Hafeet. Tout deux déjà vainqueurs sur ces pentes en 2020 et 2021, Pogacar et Yates sont les deux grands favoris pour la victoire d’étape demain. Lors de la première des deux ascensions en 2020 Yates avait réussi à reléguer Pogacar à près d’une minute. Le slovène s’est vengé par deux fois en réglant un sprint à 3 avec Yates et Lutsenko en 2020, puis en duel face à Yates en 2021. Si les deux arrivent de nouveau ensemble, Pogacar part avec un grand avantage grâce à son punch et son sprint.

Désormais équipier de Pogacar, on a vu Almeida travailler pour lui dans Jebel Jais, la hiérarchie est claire. Dans une ascension plus dure comme celle de demain, avoir un équipier sera peut-être encore plus important pour aller chercher les attaques et permettre à Pogacar de ne pas avoir à tout couvrir par lui-même. Je ne suis pas sûr qu’Almeida, avec les efforts qu’il devra fournir, puisse jouer la victoire. A moins que ce ne soit à lui qu’on permette d’attaquer afin que Pogacar reste plus tranquillement dans la roue de ses adversaires ? Il faut aussi citer Majka, auteur d’un énorme travail dans Jebel Jais.

Cette année, il faudra très certainement compter avec au moins un troisième homme en la personne de Vlasov. Il réalise un excellent début de saison et semble avoir retrouvé des couleurs depuis son arrivée chez Bora. Une ascension avec des pourcentages plus élevés comme Jebel Hafeet conviendra mieux à ses qualités. Un homme que l’on devrait voir attaquer dans les pentes les plus raides si la forme est toujours là. Il pourra compter sur le soutien d’Hindley, peut-être pas sur toute la montée mais au moins jusqu’à ce que les choses se décantent et que les favoris commencent à s’expliquer.

Vainqueur du Tour d’Oman plus tôt dans le mois, Jan Hirt semble en bonne condition. Il peut aussi compter sur l’aide de Mentjes dans l’ascension. A près d’une minute au général, ça ne sera probablement pas le premier homme sur qui on sautera en cas d’attaque. Peut-être un ton en dessous des 3 favoris, il ne faut pas totalement l’exclure selon si le final se fait plus ou moins tactique entre les favoris.

On peut aussi citer Bilbao, qui avait réalisé une très belle ascension de l’Alto de Las Antenas Del Maigmo Tibi sur le Tour de Valence. Des pourcentages qu’il va apprécier. Peut-être un ton en dessous des 3 favoris lui aussi, mais s’il est dans le groupe de tête dans les derniers hectomètres, il aura confiance en sa pointe de vitesse pour tenter de décrocher un podium.

Une ascension peut-être un peu trop dure pour Guerreiro et Powless, en tout cas si on compare leurs capacités sur ce type d’ascension avec celles des principaux favoris à la victoire. Le portugais pourrait disposer d’un peu plus de marge s’il veut attaquer, mais à 25 secondes, difficile d’imaginer qu’on laisse Powless sortir.


Mes Choix

Si Pogacar surperforme par rapport à la concurrence dans des conditions cataclysmiques, je pense qu’il est un peu exagéré de penser que la chaleur est un réel point faible chez lui, mais effectivement il performe un peu moins en cas de chaleur. Demain, sur l’étape reine du Tour le plus important de son sponsor après le Tour de France, je pense qu’il sera encore aux avant postes pour aller chercher la victoire. Yates et Vlasov pour compléter le podium, les deux qui semblent le plus en forme avec le slovène et qui vont apprécier les rampes de Jebel Hafeet.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :