UAE Tour 2022 – Etape 1 : Madinat Zayed – Madinat Zayed (184km)

Présentation de la Course

Départ de ce 4ème UAE Tour par une étape qui devrait selon toutes vraisemblances se jouer au sprint. 184km dans le désert attendent les coureurs demain.


Le Parcours

Parcours de la première étape

Une ligne droite en plein désert de littéralement 53 kilomètres pour lancer cette étape ! Les coureurs risquent de trouver le temps long…

Par la suite, le peloton entrera dans le désert de dune de Liwa où il y aura des successions de petites bosses sur 70km, jusqu’à ce que les coureurs reviennent vers Liwa pour la derrière ligne droite.


Les Derniers Kilomètres

Une ligne droite de 55 kilomètres. Oui, le dernier virage sera bien placé à plus de 55 kilomètres de l’arrivée. Bon courage.


Météo

Des températures autour des 30° degrés demain, il va faire très chaud ! Le vent aurait pu rendre les choses intéressantes avec ces 180km dans le désert, malheureusement il soufflera en provenance du sud à une vitesse qui avoisinera les 20km/h. Un vent de face sur la partie aller, et de dos sur la ligne droite au retour. On ne devrait par conséquent pas voir de bordures.


Le Scenario

Le premier d’une longue série de sprints dans les émirats.


Les Prétendants

La seule partie intéressante de cette première étape est l’étude des prétendants à la victoire et leur train. Attention, il ne faut pas croire que ce type de final avec une énorme ligne droite soit sans risque. Au contraire, la tension sera très grande sur la fin et des vagues risquent de se créer à haute vitesse. Avec en plus ce vent de dos, il ne serait pas du tout impossible d’y voir des accrochages et des chutes.

QuickStep : Cavendish retrouve Morkov, le meilleur poisson pilote au monde. Déjà une victoire pour le britannique sur le Tour d’Oman qui vient ici avec de belles ambitions. Il n’aura cependant pas un train complet à sa disposition, il faudra que Morkov soit au sommet de son art pour placer Mark au bon moment.

Bora : De retour chez Bora, Bennett démarre sa saison 2022 demain. Quelques doutes sur sa forme actuelle mais si l’état de forme est le même que l’année dernière, il devrait très bien faire sur les sprints. Avec un train composé de Mullen, Archbold et Van Poppel, il sera bien accompagné dans le final.

BikeExchange : Groeneweggen, fort de 2 victoire sur le Saudi Tour, il s’aligne avec le plein de confiance. Point positif, la machine semble déjà bien fonctionner chez BE avec Mezgec. Il pourra de plus compter sur Groves qui a fait un bon Tour d’Oman sur les sprints.

Alpecin : Si on se base sur la saison passée, il ne fait aucun doute que Philipsen doit être considéré comme un des favoris parmi les sprinters. Un train composé de Stannard, Sbaragli et Rickaert pour le soutenir, loin d’être ridicule et qui se montrera primordial sur un final comme celui de demain.

UAE : Ackermann n’a pas du tout impressionné depuis sa reprise et son arrivée chez UAE. Avec seulement Richeze pour le soutenir, il aura du mal à s’exprimer parmi ce plateau relevé.

INEOS : Viviani réalise un bon début de saison avec une victoire, une 2ème place, une 3ème place et une 4ème place sur les 4 sprints auxquels il a pris part. Pas de Luke Rowe malheureusement pour le soutenir, mais il devrait pouvoir compter sur Plapp et Ganna pour le remonter dans le final et l’aider à se placer dans la bonne roue, une chose qu’il semble de nouveau en mesure de faire.

G-FDJ : En parlant de train, celui de Démare sera probablement le plus long et expérimenté. Konovalovas, Scotson, Sinkeldam et Guarnieri. Les choses se sont moins bien passées en 2021 pour Démare loin de son niveau de 2020. Un début de saison pas forcément rassurant, du mal à le voir jouer le podium face à ce plateau demain.

DSM : Bol et Dainese seront tout deux présents, mais qui sera le poisson pilote de qui ? L’italien a déjà des jours de courses dans les jambes, il pourrait être l’option sprint privilégié. Un début de saison mitigé sur le Tour d’Oman, à voir si la forme monte petit à petit.

Jumbo : Pas de Dekker finalement, ce sera donc le jeune Kooij la carte sprint du team Jumbo sur ce Tour. Le néerlandais est très rapide et a notamment remporté deux étape du Tour de Croatie en 2021. Il ne dispose pas du train de certains de ses concurrents malheureusement.


Mes Choix

Dans un final où les trains auront leur importance, mes yeux sont sont sur celui de la Bora et je vais donc partir sur une victoire de Bennett, qui pour moi ouvrira son compteur demain, comme il l’avait ouvert en 2021 sur l’UAE Tour. Le train d’Alpecin est aussi très intéressant, et si un final plus tortueux aurait peut-être été plus à leur avantage, Philipsen a déjà remporté des sprints en boulevard, notamment sur la deuxième étape de la Vuelta 2021. Je le vois accrocher le podium. Avec les deux gros moteurs que sont Plapp et Ganna, je pense que Viviani aura de quoi être replacé dans le final, ce qui lui permettrait d’accrocher la bonne roue et de se battre pour une place sur le podium, comme il l’a fait depuis le début de la saison.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :