Tour des Alpes-Maritimes et du Var 2022

Présentation de la Course

Du 18 au 20 février se tiendra la 54ème édition du Tour des Alpes-Maritimes et du Var. 3 étapes vallonnées au programme sur le week-end pour couronner le successeur de Brambilla, vainqueur de l’édition 2021.


Le Plateau

Cette année, la course n’accueillera que 7 équipes World Tour, par rapport aux 11 de l’année passée cela fait une différence. Un chiffre certes en baisse, mais il y a tout de même des noms intéressants à relever sur le plateau de cette édition.

  • Arkéa : Vainqueur sortant du Tour de la Provence en étant irréprochable du début à la fin, Quintana est dans une très bonne forme, comme régulièrement en début de saison. Pas d’arrivée au sommet malheureusement pour le colombien, mais il ne sera pas là pour faire de la figuration.
  • Trek : Impressionnant 3ème du général du Tour de la Provence la semaine dernière, le jeune Skjelmose Jensen devrait à nouveau être une des attractions de ce Tour pour l’équipe Trek.
  • Lotto : Une belle équipe alignée que celle de la Lotto ! Avec Ewan et le jeune De Lie pour le sprint d’une part, mais aussi Kron et Wellens quand les pentes se feront plus raides. Attention à Wellens s’il tient la même forme qu’en Espagne depuis 3 semaines !
  • G-FDJ : Assez en retrait sur le début de saison, la FDJ va aligner un trio composé de Madouas, Pinot et Storer. Course de reprise pour le premier cité, et des débuts transparents pour les deux autres. Allons nous voir la tendance s’inverser ici ?
  • Cofidis : Apparu très en jambe sur les routes de la Marseillaise, Martin sera à n’en pas douter la tête d’affiche de son équipe avec le général comme objectif.
  • TotalEnergies : Sagan aura l’occasion d’étrenner son nouveau maillot lors de cette épreuve. Un des transferts qui a fait le plus de bruit cet hiver, et qui semble avoir fait beaucoup de bien à la formation vendéenne. Maintenant, à Peter de jouer sa partition.

Le Parcours

Etape 1 : Saint-Raphaël – La-Seyne-sur-Mer (177km)

Une première partie d’étape plate le long de la côte au départ de Saint-Raphaël avant de repiquer dans les terres pour aller chercher une succession de deux ascensions. Le reste du parcours sera sans réelles difficultés jusque dans les derniers kilomètres. Le peloton devra gravir la Côte du Mai (4.8km à 3.9% de moyenne) dont le sommet sera situé à moins de 15 kilomètres de l’arrivée. Les sprinters passant bien les bosses pourraient se jouer la victoire, à moins qu’un attaquant ne leur vole la vedette dans cette ultime ascension.

Etape 2 : Puget-Théniers – La Turbie (150km)

Une étape plus vallonnée que la veille où cette fois-ci les sprinters même bons grimpeurs auront du mal à s’exprimer ! 4 ascensions au programme dont trois dans les 60 derniers kilomètres de course. Si l’étape ne se fini pas au sommet, il faudra tout de même franchir le Col d’Eze (7.3km à 5.8% de moyenne) qui devrait écrémer le groupe des favoris au fil des attaques sur la route du Col des Quatre Chemins. Il faudra toutefois avoir gardé de l’énergie, l’arrivée étant situé 7 kilomètres après le sommet.

Etape 3 : Villefranche-sur-Mer – Blausasc (113km)

Une étape assez courte de 110 kilomètres avec 3 ascensions répertoriées au programme, et 3 autres non répertoriées. Une nouvelle fois pas d’arrivée au sommet, mais un enchaînement d’ascensions sur la partie centrale du parcours qui pourrait inciter les leaders à s’attaquer. En 2021, Brambilla avait totalement renversé l’épreuve sur cette dernière étape où l’arrivée était aussi à Blausasc. Le parcours est moins pentu que l’année dernière, mais plus court, la course pourrait être tout aussi nerveuse.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :