Tour de Suisse 2021 – Etape 3 : Lachen – Pfaffnau (182km)

Une troisième étape vallonnée en guise de dernière chance pour les sprinters. Mais avec 2 500m de D+, un parcours très accidenté et un final en léger faux plat montant, auront-ils tous leur mot à dire ?

LE PARCOURS

Après seulement 5km de course le peloton se présentera face à la première ascension du jour (non répertoriée). Elle pourra permettre à une bonne échappée de se composer.

La route sera encore vallonnée jusqu’au kilomètre 30, permettant à l’échappée de s’établir plus durablement. Il y aura ensuite de belles portions planes permettant au peloton de contrôler l’écart avec ces échappés.

A partir du kilomètre 108, les petites côtes et faux plat montant vont s’enchaîner. On peut notamment mentionner deux de ces côtes.

Avec un sommet placé à 60km de l’arrivée, peu de chance d’y voir les grandes manœuvres, mais elle présente des pourcentages intéressant pour affaiblir les cuisses de certains sprinters.

Après un premier passage sur la ligne, les coureurs devront gravir une nouvelle côte non répertoriée au kilomètre 146 (1.7km à 5%), la courte descente les mènera directement au pied de la dernière ascension répertoriée de la journée.

L’ascension continue sur quelques hectomètres, avoisinant les 4 kilomètres à 5.9% de moyenne. Une des dernières, si ce n’est la dernière, occasion pour les puncheurs de tenter de distancer les sprinters. La route ne sera pas très large, il faudra bien se placer à l’approche du rond-point avant le début de l’ascension.

Il restera moins de 25 kilomètres au sommet.

Il y aura ensuite une descente / faux plat descendant de 6 kilomètres jusqu’au village d’Altbüron où il y aura une courte côte d’1.2km à 6.2%. Les 15 kilomètres suivant seront un enchaînement de courtes descentes et de portions planes.

Au pied de la dernière descente, les coureurs aborderont une portion de 3 500m en léger faux plat montant, un peu au-dessus des 2.5%.

Les 2 500 derniers mètres sont relativement plat, les 200 derniers affichent une petite pente moyenne de 2%, rien de rédhibitoire.

METEO

Le temps devrait ressembler à ce que nous avons eu aujourd’hui, avec des averses s’intensifiant dans le final.

Concernant le vent dans les 50 derniers kilomètres, il soufflera en provenance du Nord. Il sera de face entre la bascule de l’Ohmstalerstrasse et le village de Roggwil (entre 23.5 et 7km de l’arrivée). Puis il sera de côté à 3/4 face jusqu’aux 2 500m. Ensuite, vent de dos jusqu’aux 400m, pour un sprint qui se fera 3/4 face.

LES PRETENDANTS

Le profil de l’étape ainsi que le temps augmente les chances de l’échappée. Cependant, je pense qu’assez d’équipes seront intéressés pour mener la chasse derrière. Cette étape est la seule chance pour les sprinters de pouvoir s’exprimer. Bien sûr, tous ne seront pas là, mais le final est bien moins difficile qu’aujourd’hui, et certains pourront s’accrocher.

Dans les équipes qui pourraient rouler on retrouve BikeExchange, Alpecin, Movistar et Groupama.

La Groupama devra assumer une partie du point de la course pour protéger le maillot. Elle compte de plus dans ses rangs un bon sprinter en la personne de Stewart. La deuxième étape était un peu trop dure pour lui, mais il peut espérer s’accrocher demain.

BikeExchange aura tenté la carte Matthews aujourd’hui, sans succès. Les attaques répétées d’Alaphilippe et des autres auront eu raison de lui. Demain, la course devrait, sur le papier, être moins difficile, il devrait être là dans le final.

Van der Poel a répondu aux interrogations sur sa forme, il est déjà à bloc ! Légèrement en dedans sur les attaques d’Alaphilippe, il rentre au train sans s’affoler et place une attaque dévastatrice sur le plat aux 3km. Il dispose aussi d’une excellente pointe de vitesse au sprint. Voudra t-il jouer sa chance au sprint demain, ou tentera t-il d’anticiper ? Le profil et la météo sont de nouveau des conditions qui l’avantageront !

Enfin, pour la Movistar, Ivan Cortina a impressionné aujourd’hui, basculant avec les meilleurs et prenant finalement la 4ème place. Le temps n’a pas semblé le déranger et sa pointe de vitesse devrait lui permettre de jouer ses chances. Movistar devrait avoir confiance en ses capacités demain.

Est-ce que Trek mettra la main à la patte pour Theuns, UAE pour Molano, DQS pour Hodeg et ISUN pour Greipel ? Bien que tous ne devraient pas être là dans le final.

Je ne pense pas qu’une late attack d’un coureur solo puisse réussir pour 2 raisons : différentes équipes pourront chasser et le vent sera de face sur une majeure partie des 25 derniers kilomètres. En revanche si un petit groupe arrive à sortir, alors pourquoi pas !

MES CHOIX

Je pense que nous aurons droit à un sprint réduit demain pour la victoire. Van der Poel coche beaucoup de cases demain et présente en plus l’avantage de couvrir les scénario late attack et sprint réduit. Que vaudra t-il en face à face avec Matthews si cela devait arriver ? Si jamais le groupe qui se disputera la victoire devait être un peu plus conséquent, Stewart pourrait être un bon outsider pour une place sur le podium !

  • Van der Poel @ 3.60 (0.4%)
  • Stewart T3 @ 15 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :