Tour de Catalogne 2021 – Etape 5 : La Pobla de Segur – Manresa (201.5km)

Quel plaisir de revoir Chaves à ce niveau ! Après sa très belle deuxième place sur la troisième étape, il a été le seul à attaquer le Team INEOS dans la montée finale, et il a été récompensé. Kämna avait lui aussi tenté un coup plus tôt dans la journée, mais les jambes n’ont pas répondu dans la montée finale. Résultat : INEOS place 3 hommes sur le podium provisoire au GC.

La cinquième étape sera moins dure que la précédente, mais proposera tout de même près de 3 000m de dénivelé positifs tout au long de ses 201 kilomètres.

LE PARCOURS

Une étape vallonnée de moyenne montagne avec deux cols répertoriés au programme.

Le Coll de Comiols, dont le début de l’ascension est situé après 30 kilomètres de course, pourrait être l’endroit choisi pour lancer la bonne échappée, comme cela a été le cas lors de la quatrième étape. Sans être insurmontable, il devrait être suffisamment sélectif pour assurer une bonne échappée.

Après ce col, le reste de l’étape sera assez vallonné avec quelques côtes notable mais pas décisives, jusqu’à la dernière côte répertoriée au kilomètre 167.

Plus de 7 kilomètres de montée à près de 7% de moyenne, avec des pourcentages réguliers entre 6 et 8%. Avec son sommet situé à 25km de l’arrivée et peu de vallée après la descente, le Puerto de Montserrat sera la dernière occasion pour un grimpeur de tenter de s’isoler et éviter un sprint en comité réduit. Dans cette montée, le vent soufflera aux alentours de 15km/h et de face, ne favorisant pas vraiment les attaques.

Aujourd’hui, l’échappée a été condamnée par la présence de Kämna à l’avant. Trop proche au général, l’allemand a forcé INEOS à rouler derrière, détruisant les chances des hommes à l’avant, malgré la qualité de certains (Uran, Valter …). Demain, l’étape ne sera pas assez sélective pour les favoris, il y a à mon avis très peu de chance de revoir une tentative comme celle de Kämna venant d’un homme assez proche au général. La côte dans le final devrait éteindre les velléités des quelques sprinters présents, et donc, l’échappée a encore plus de chances de se jouer la victoire que ce n’était le cas hier.

LES PRETENDANTS

Malgré tout, comme on a pu le voir, rien n’est écrit par avance en cyclisme. Si aucune équipe ne semble avoir un intérêt à rouler pour le classement général, il pourrait en être autrement pour l’étape. Il est probable d’imaginer la Movistar rouler pour amener un sprint réduit pour Valverde (qui serait probablement battu), comme ils l’ont fait lors de la première étape, à la « surprise » générale.

Si jamais ce scenario venait à se produire, Almeida pourrait tirer son épingle du jeu. Rapide au sprint, cette étape convient mieux à ses qualités et il ne serait pas surprenant de la voir sur le podium si un groupe réduit du peloton venait à se disputer la victoire.

Cette étape aurait été parfaite pour un Sagan en forme. Malheureusement, comme on a pu le voir sur la première étape, il ne semble pas encore tout à fait au niveau, malgré sa grosse prestation sur Milan Sanremo.

Je pense malgré tout que la victoire reviendra aux échappés demain, et la liste complète de potentiels attaquants est longue ! Afin de la réduire un peu, il faut se tourner vers des coureurs polyvalents : bons grimpeurs/descendeurs et possédant un finish honnête en cas d’arrivée groupée.

L.L. Sanchez est la combinaison parfaite de ces trois éléments. L’espagnol s’est fait surprendre au sprint lors de la première étape, si l’occasion se présente de nouveau, pas sûr que l’espagnol ne se loupe cette fois !

Mohoric est aussi une excellente option pour demain. Probablement moins bon grimpeur que Sanchez et que d’autres hommes de l’échappée, le vent de face dans la dernière côte jouera en son avantage et en celui des moins bons grimpeurs. Ses qualités de descendeur pourront lui permettre de revenir s’il n’a pas pris un trop gros écart, et en sprint réduit il sera difficile à battre, en témoigne sa deuxième place sur le sprint du peloton à Calella.

Uran était à l’avant aujourd’hui. Excellent grimpeur, bon descendeur et surtout possédant une bonne point de vitesse, c’est un coureur qui pourrait jouer la victoire dans plusieurs scenario de course. Avec son échappée hier, il a montré qu’il était enclin à attaquer. Pourquoi pas demain ? EF pourra aussi potentiellement compter sur un autre homme. Valgren a aussi accroché un top 10 lors de la première étape (sixième du sprint du peloton). L’étape du jour peut convenir à un Valgren en forme, ce qu’on a pas encore vu cette saison, peut-être car aucune étape n’était assez proche de ses qualités. Réponse demain.

En parlant du sprint de la première étape, on doit aussi mentionner Smith qui a remporté le sprint du peloton devant Mohoric et Schelling. Si Smith et Schelling accrochent le bon coup, il est fort probable qu’on tentera de les mettre à mal dans le dernier col. Et même si les attaques seront rendues difficiles par le vent de face, ils pourraient avoir des soucis à suivre un train élevé sur 7 kilomètres à 7% de moyenne. Le constat est le même pour Impey.

Hirschi et Brambilla sont deux hommes qui devraient apprécier le profil de l’étape. Très en retrait depuis le début de la semaine, cette cinquième étape correspond exactement au profil du jeune suisse. Mais la forme est-elle présente ? Peut-être s’est il réservé en vue du moment opportun, ou alors peut-être n’est-il tout simplement pas en forme. L’italien est lui aussi plus que discret en finissant à 12min avant-hier et à 15min hier. Difficile de croire que sa forme a autant chuté, je pense que lui aussi se réserve. La Trek ne joue que les victoires d’étape, et il semble leur meilleure option pour demain.

MES CHOIX

Sanchez et Mohoric cochent tellement toutes les cases nécessaires à la victoire d’étape qu’il n’y a aucune surprise à les retrouver tout deux favoris des books demain. Malheureusement, ce genre d’étape comporte une telle part d’inconnue qu’il n’est pas viable de miser sur 2 « petites » cotes. Si je devais choisir, je partirai sur Mohoric. Je le pense capable d’encaisser la dernière côte, la descente jouera en son avantage, et au sprint il devrait être un des plus rapide, sinon le plus rapide. Si comme je l’imagine le vent de face dans la dernière côte fait son effet, alors une arrivée en petit comité est hautement probable. Schelling et Smith auront leur chance (s’ils sont dans l’échappée bien entendu !). Pour leurs belles cotes, je rajouterai Valgren et Uran dans le lot. Il faudra vérifier les cotes de leurs top 3 respectifs. J’ai des doutes concernant Hirschi, je préfère ne pas refaire la même erreur qu’hier. Pour Brambilla, un petit scenario comme sa victoire sur le Tour du Var !

  • Brambilla @ 20 (0.1%)
  • Schelling @ 28 (0.1%)
  • Smith @ 50 (0.1%)
    • T3 @ 12.5 (0.1%)
  • Valgren @ 50 (0.1%)
    • T3 @ 12.5 (0.1%)
  • Uran @ 100 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :