Tour de Catalogne 2021 – Etape 6 : Tarragona – Mataro (193.8km)

La sixième étape de ce Tour de Catalogne est plus difficile que ce que le profil peut laisser penser. 2700m de dénivelé positif avec seulement deux cols de troisième catégorie répertoriés, cela signifie que tout au long de l’étape la route n’arrêtera pas de monter et descendre.

LE PARCOURS

On peut effectivement voir sur le profil qu’il y aura peu de portions totalement plate, et cela pourrait se faire sentir dans les jambes des coureurs dans les derniers kilomètres, et notamment la dernière montée.

Loin d’être excessivement difficile, cette côte proposera tout de même quelques pentes intéressantes pour les hommes désirant tenter leur chance dans le final. Il faut noter que le sommet se trouve à 13 kilomètres de l’arrivée, et la majorité de ces 13 kilomètres seront en descente. Le pourcentage moyen est trompeur en raison des 500 premiers mètres. Les deux kilomètres centraux sont aux alentours de 5% de moyenne.

Les derniers kilomètres sont aussi intéressant à étudier car ils peuvent être l’occasion de late attacks venant de coureurs désireux d’anticiper un sprint massif.

A 2 500m de l’arrivée, les coureurs devront emprunter ce rond-point (par la droite s’il vous plaît !) . Mais le plus intéressant est la sortie du rond point que l’on voit en arrière plan. Sur un peu moins de 500m la route va s’élever à près de 5%, avec une petite rampe à 7 % jusqu’au second rond point 200m après (à prendre par la droite aussi s’il vous plaît). Deux ronds point pour désorganiser légèrement le peloton, un homme placé à l’avant qui tente sa chance. Pourquoi pas ?

300m après la fin du premier kick, les coureurs entameront une descente de 800m jusqu’au troisième rond point où ils prendront à gauche pour aller chercher la flamme rouge.

Il y aura un dernier kick de 500m à 4% jusqu’au dernier rond point, situé à 500m de l’arrivée (le côté gauche semble être cette fois à privilégier). Rien à signaler sur les 500 derniers mètres qui seront plat et sans obstacles.

L’enchainement de petits kicks, descente et ronds-points peut totalement jouer en la faveur d’une attaque en solitaire dans le final, la chasse pourrait être difficile à mettre en place.

LES PRETENDANTS

En temps normal, ce genre d’étape aurait toutes les chances de revenir à un sprinter. Loin d’être simple, mais rien pour empêcher un sprint massif, sauf les derniers kilomètres potentiellement. Seulement, les purs sprinters sont aux abonnés absents de la startlist, mis à part des hommes comme Sagan, Meeus, Molano et Kanter. La question est de savoir quelle équipe sera intéressée par la chasse, et surtout qui pourra concrètement la mener ? Et il semble qu’à part Bora, personne ne pourra réellement aider. Molano ne semble pas avoir vraiment d’équipiers dédiés à la chasse d’échappée et encore moins à le placer dans le final. Pour Kanter, DSM a déjà perdu 2 hommes, ce qui complique encore plus les choses. Vu le profil de l’étape, et si Bora est effectivement la seule à rouler, alors les échappés auront leur chance. Mais qui pour prendre le bon coup ?

De nombreux gros baroudeurs étaient dans le groupe de 40 hier et ont dépensé pas mal de force. Je pense notamment à Cavagna, Cerny, Mohoric et Guerreiro. Auront-ils encore la force de sortir ? On a pu voir que cela n’a pas vraiment dérangé Kämna ! Smith et Impey étaient aussi à l’avant aujourd’hui, demain pourrait leur convenir encore mieux, et avec leur pointe de vitesse ils seront de sérieux clients. Smith a remporté deux fois le sprint du peloton pour une 5ème et une 4ème place, il tourne autour et s’en rapproche.

D’autres coureurs qu’on pouvait s’attendre à voir à l’avant n’ont pas montré leur nez hier et pourraient être plus frais pour tenter leur chance comme Valgren, de Gendt, L.L. Sanchez, Power ou Kamp. La composition de l’échappée est encore une fois très compliquée à prédire. Les mêmes qu’hier pourraient retenter leur chance, ou bien on pourrait y voir des noms complètement différents !

Si toutefois le peloton devait revenir sur les hommes à l’avant, il y aurait encore une chance d’échapper à un sprint massif dans les derniers kilomètres. Dans ce type de scenario relativement identique à ce qu’on a vu sur la première étape, L.L. Sanchez semble tout indiqué. On a aussi régulièrement pu voir Ciccone tenter sans réussite pour le moment. Aucun sprinter pour la Movistar, reste donc à prendre l’échappée ou une attaque dans le final. Quasiment tous ont tenté, sans succès jusqu’alors. Scenario peu probable mais sait-on jamais, Valverde pourrait être tenté dans le final. Si le peloton arrive effectivement groupé, il n’aura aucune chance dans un sprint massif. Une late attack peut être envisagée. Il n’est qu’à 14 secondes du podium au classement général, avec les bonifications, il pourrait faire un beau rapproché.

MES CHOIX

Si sprint massif il devait y avoir, difficile de voir au delà de la Bora. Certes Molano et Kanter auraient leur mot à dire, mais la Bora aura une équipe dédiée à ses sprinters Sagan et Meeus. Qui des deux pour le sprint ? Sagan ne semble pas au mieux, mais s’il est encore là dans le final, il y a de grandes chances que Meeus soit son poisson pilote et non l’inverse. Je vais personnellement attendre de voir qui composera l’échappée et surtout l’attitude de la Bora avant de miser sur le scenario sprint massif.

Pour l’échappée, difficile de faire des choix, et on ne peut malheureusement pas choisir tout le peloton ! Il est fort probable de revoir des hommes qui étaient déjà à l’avant aujourd’hui. Smith n’est pas passé loin et doit avoir confiance en sa capacité à s’imposer sur un sprint réduit. Concernant les hommes plus en rentrait hier qu’on pourrait voir aujourd’hui, chez EF je pars sur Valgren, Power pour Qhubeka et Kamp chez Trek.

L.L. Sanchez couvre deux scenario potentiels, à savoir l’échappée et la late attack. Resté « au chaud » lors de la 5ème étape, je ne serai pas étonné de le voir plus actif aujourd’hui.

Enfin, sur le scenario late attack, je partirai sur Ciccone. Les chances que cela se produise ne sont pas énorme, mais Giulio est très remuant et porté vers l’attaque. S’il sent une ouverture, il n’hésitera pas.

  • L.L. Sanchez @ 18 (0.15%)
  • Valgren @ 34 (0.1%)
  • Kamp @ 28 (0.1%)
  • Power @ 275 (0.05%)
  • Ciccone @ 160 (0.05%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :