Tirreno-Adriatico – Etape 3 : Monticiano – Gualdo Tadino (219km)

On s’en doutait, et c’est arrivé : l’étape 2 a été l’occasion d’une explication entre le Big 3. C’est finalement Alaphilippe qui s’impose devant un MVDP bien trop mal placé au moment du sprint, et Van Aert qui complète le podium.

La 3ème étape sera aussi la plus longue de ce Tirreno avec pas moins de 219km d’un parcours vallonné proposant 3 000m de dénivelé positif.

LE PARCOURS

Vallonnée principalement dans ses deux premiers tiers, le début de l’étape semble être favorable aux échappés, jusqu’au kilomètre 135 et la seule difficulté répertoriée de la journée, le Poggio della Croce.

Le Poggio a déjà été gravi par son autre versant lors de la deuxième étape. La côte est suffisamment difficile pour faire sauter les purs sprinters, mais le sommet se trouvera à 80km de l’arrivée. Est-ce que certaines équipes s’allieront pour éliminer Ewan, Merlier ou encore Gaviria ?

Le vent soufflera demain sur le parcours de Tirreno ! Un vent Sud/Sud Ouest toute la journée aux alentours de 25km/h, avec des bourrasques jusqu’à 40km/h. La direction du vent fait que les coureurs l’auront de 3/4 dos ou de côté. La majorité du parcours sera abritée, mais 1 zone peut permettre de créer des bordures.

Une vingtaine de kilomètre, à mi parcours jusqu’au pied du Poggio. Ici encore toute la zone n’est pas à découvert, mais certaines portions ne présenteront aucun abri.

Portion exposée au vent
Certaines parties seront dépourvues d’abris, mais pas tout du long

Au delà de la difficulté des deux premiers tiers du parcours, il convient aussi de jeter un œil au final de l’étape, loin d’être plat.

LE FINAL

Il y a de grandes chances que nous assistions de nouveau à un sprint de côte sur cette étape, qu’il soit dans le peloton ou dans l’échappée. Les 2 derniers kilomètres affichent une pente moyenne à 2.6%, ce qui est loin d’être énorme. Cependant, certaines parties sont bien plus pentues. A 2km de l’arrivée et jusqu’à la flamme rouge, les pourcentages ne passeront pas sous les 5% avec une portion à 8.5%. Les 250 derniers mètres afficheront une moyenne de 4.5%.

Il sera primordial d’être à l’avant du peloton au moment d’aborder le dernier kilomètre. Les coureurs devront en effet négocier ce virage à gauche très serré qui pourrait être fatal en vue de la victoire finale.

LES PRETENDANTS

Je ne pense pas que les échappés se joueront la victoire demain. La grosse difficulté de la journée se trouvant à plus de 80km de l’arrivée, il est fort probable qu’un peloton assez conséquent se présente dans Gualdo Tadino pour se jouer la victoire au sprint.

Encore une fois, le Big 3 présent sur l’épreuve fait office de favori. Van Aert a remporté la 1ère étape, Alaphilippe la seconde, ne manque plus que Van der Poel. Le néerlandais était au service de Merlier lors de la 1ère étape, peu de chance que ce soit le cas demain. Lors du sprint d’hier, il semblait être le plus fort mais est parti de beaucoup trop loin pour remonter Alaphilippe. Il est pour moi le grand favori demain, avantagé par le finish en côte.

Est-ce que Caleb Ewan peut finir dans le groupe de tête ? L’australien n’est pas mauvais sur ce type de finish, et s’il décide de tout donner pour s’accrocher dans le Poggio, il sera de la fête dans le final.

Ballerini fini à plus de 12 minutes d’Alaphilippe lors de la deuxième étape. Loin d’avoir explosé, je pense plutôt qu’il se préservait pour une étape qu’il a dû juger lui convenir mieux. Le final n’est pas sans rappeler celui de Manosque où il s’est imposé il y a de cela un mois. Je m’attends à le voir lui aussi se battre pour une belle place aujourd’hui.

MES CHOIX

En dehors des 5 hommes cités plus haut, j’ai du mal à imaginer quelqu’un d’autre remporter l’étape si sprint il devait y avoir. Dans le Big 3, mon choix se porte sur Van der Poel, probablement le plus puissant et le plus rapide des 3 sur ce type d’arrivée. Il ne devra pas reproduire la même erreur de placement que la veille. Concernant la DQS, vont-ils privilégier Alaphilippe ou Ballerini ? Si on se réfère à l’étape de Manosque sur le Tour de la Provence, c’est Alaphilippe qui emmenait Ballerini (avant sa chute). Il pourrait en être de même demain. Avec en plus Almeida, Asgreen et Stybar pour le guider dans les derniers kilomètres.

  • Van der Poel @ 4.30 (0.3%)
  • Ballerini @ 6.75 (0.2%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :