Paris – Nice – Etape 3 : Gien – Gien (14.4km – ITT)

Cees Bol a donc remporté la 2ème étape marquée par de très nombreuses chutes. Le final était très tendu comme on pouvait s’y attendre, et de nombreux sprinters se sont fait piéger et n’ont pu jouer la victoire.

La 3ème étape de ce 79ème Paris-Nice est un contre-la-montre de 14.4km autour de la ville de Gien. Plat dans sa très grande majorité, deux côtes notable cependant.

LE PARCOURS

Placée 2 kilomètres après le départ, cette côte viendra directement casser le rythme des coureurs avec ses 400m à un peu plus de 10% de moyenne. La côte est courte, mais l’étape l’est aussi, il ne faudra pas mettre trop longtemps à retrouver son rythme.

Enfin, la dernière côte se trouve à 300m de l’arrivée. Les coureurs prendront un virage à gauche dans la rue Jeanne d’Arc. La route montera progressivement avant la portion de 200 mètres à 9%. Les 100 derniers mètres de la course seront plats.

Le parcours comprend de nombreux virages sur des routes qui ne seront pas excessivement large (une route qui s’appelle « chemin » ne trompe pas !). Cela signifie qu’il y aura probablement besoin de relancer à la sortie d’une bonne partie des virages. Les 4 derniers kilomètres du parcours seront moins technique. Le parcours est majoritairement plat, mais être un monstre de puissance pourrait ne pas suffire !

Un point concernant les conditions météo. Il devrait y avoir un vent constant aux alentours de 10km/h, qui ne changera pas de direction (Nord Est). Pas de pluie non plus de prévue durant le contre-la-montre. Du premier au dernier coureur, les participants devraient courir sous les même conditions.

LES PRETENDANTS

Ganna étant sur Tirreno et non Paris-Nice, ça laisse enfin une chance à tous les autres ! Et des prétendants à la victoire, cette 3ème étape n’en manque pas.

Rohan Dennis. Double champion du monde de l’exercice solitaire en 2018 et 2019, l’australien n’a plus gagné de contre la montre depuis (la faute à Ganna !) Cependant, il ne faut pas oublier qu’en 2020 il a fini sur le podium de 5 des 6 ITT auxquels il a pris part. Il sera un énorme client à n’en pas douter, bien que je m’interroge sur sa forme actuelle.

Roglic arrive avec le statut d’hyper favori sur ce Paris-Nice. Le slovène est de surcroit très bon en contre-la-montre en règle générale, avec plusieurs victoires en ITT dans sa carrière. Une bonne performance est attendue de lui demain.

Soren Kragh Andersen avait remporté l’ITT du Paris-Nice 2020 ainsi que celui du Binck Bank. Spécialiste du clm, le danois excelle encore plus sur les distances inférieures à 20 kilomètres. Un vrai client pour demain.

Le suisse Bissegger est encore jeune mais a déjà montré de belles choses contre-la-montre. Dernière belle performance en date, le clm du Tour des UAE où il prend la 2ème place à 14 secondes de Ganna.

Campenaerts est un autre grand spécialiste du contre-la-montre, très souvent dans le top 5 des ITT auxquels il a pris part. Sur le Samyn, on l’a vu se faire les jambes en attaquant, il a peut-être fait de ce clm un objectif.

Enfin, Pedersen. le danois est dans une forme excellente. 3ème de la 1ère étape et second hier, il est capable de tout donner. L’année passée sur le BinckBank, il termine 4ème à une seconde du podium lors de l’ITT afin de garder le maillot de leader. Il n’est qu’à 4 secondes du leader aujourd’hui, je ne serais pas étonné de le voir tout donner pour aller chercher le maillot.

MES CHOIX

Mis à part Pedersen, les 5 autres coureurs cités sont tous des spécialistes et donc les 5 favoris. A moins d’une surprise, la victoire devrait revenir à l’un d’entre eux. Bissegger m’a beaucoup impressionné sur le contre-la-montre du Tour des UAE et la distance est parfaite pour SKA. Il faut faire un choix, et je vais partir sur celui qui a déjà fait ses preuves contre-la-montre en 2021 : Bissegger. Pour le podium, je pense que Pedersen peut tout à fait s’en approcher s’il y met toute son envie !

  • Bissegger @ 5.70 (0.5%)
  • Pedersen T3 @ 13 (0.15%)

2 commentaires sur « Paris – Nice – Etape 3 : Gien – Gien (14.4km – ITT) »

  1. Allez, mes choix :
    – Campanaerts en favo
    – McNulty en outsider

    C’est vrai que Bisseger et Kragh Andersen sont de bons choix, je ne les avais pas en tête… on verra tout àl’heure !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :