UAE Tour 2021 – Etape 4 : Al Marjan Island – Al Marjan Island (204km)

L’étape Reine du Tour des UAE n’a pas déçu. Certes, aucune cassure dans le peloton à cause d’un vent trop faible et de coureurs attentifs. INEOS et Bora auront pourtant tenter d’étirer le peloton dans la portion la plus exposée, sans succès.

Tout s’est donc joué dans Jebel Hafeet, et le rythme imposé par UAE dès le pied, puis par INEOS, était tout simplement infernal. Comme on pouvait s’y attendre, le vent de dos dans la côte incitait à une ascension rapide et offensive, Pogacar et Yates signent d’ailleurs le nouveau record de la montée.

Après avoir résisté aux nombreuses attaques de Yates, le jeune slovène s’impose au sprint, renforçant un peu plus sa place de numéro 1. Almeida perd du temps sur ses deux principaux rivaux. À noter les bonnes prestations de Powless et Harper, en lutte pour une place dans le top 5.

L’ETAPE DU JOUR

La quatrième étape sera la plus longue de ce Tour. 204km à parcourir dans une étape qui semble réservée aux sprinters.

Comme dimanche, le tracé de la quatrième étape est typique « UAE Tour » : de longs boulevards dans le désert, et de long boulevard tout court. A l’instar de la première étape, le vent pourrait avoir son importance, s’il souffle assez fort. On a pu le voir hier, si la force du vent n’est pas suffisante, alors il sera très difficile de créer les bordures.

Le tracé complet de la quatrième étape

Vent venu de l’ouest, entre 20-25km/h tout l’après-midi. Les coureurs l’auront de face/côté sur les 50 premiers kilomètres. Après le sprint intermédiaire 1, 15 km vent de dos, puis le peloton prendra à gauche sur la E611. Sur 65 kilomètres d’une longue ligne droite dans le désert, le vent soufflera sur leur côté gauche. Un vent de trois quarts aurait été préférable pour faciliter la création de bordure, mais il est possible de voir certaines équipes tenter d’étirer le peloton, pour tester leurs adversaires. Après le second sprint intermédiaire, les coureurs rouleront avec un vent de face jusqu’aux 5 derniers kilomètres.

Le final n’est pas compliqué et sera très rapide. La route sera large, et après le rond point situé à un peu moins de 3km, il ne restera qu’une longue courbe. Les deux derniers kilomètres seront roulés à fond.

LES PRETENDANTS

Sur le dernier kilomètre, le vent soufflera sur la droite des coureurs. La route sera très large ce qui permettra à beaucoup d’équipes de se mettre de front. Le côté gauche sera à privilégier pour éviter le vent, même si celui-ci ne devrait pas être très violent.

Une fois tout cela dit, il reste à savoir si oui ou non le peloton sera scindé dans la partie à risque. Le vent ne soufflera probablement pas assez fort, comme c’était le cas hier. Il y a donc de grandes chances que nous assistions à un sprint massif. Et dans cet exercice, Ewan est à priori le mieux équipé pour l’emporter : meilleur train, sprinter le plus agile, et peut-être l’homme le plus rapide au monde actuellement.

Son principal adversaire sera Sam Bennett. Et c’est bien l’irlandais mon favori pour demain. En cas de bordure, il ne se laissera pas piéger deux fois par sa propre équipe. Si sprint massif il y a, il faudra être plus malin qu’Ewan, et la DQS en a dans le cerveau quand il s’agit de se placer parfaitement. Avec un homme de moins que la Lotto dans leur train, prendre le lead trop tôt serait suicidaire. Placer et protéger Bennett, l’emmener dans la roue d’Ewan pour le déborder sur sa gauche et repartir avec la victoire en poche ! Nizzolo pour compléter le top 3.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :