Tour des Alpes-Maritimes et du Var 2021

Du 19 au 21 février 2021 se tiendra le 53ème Tour des Alpes-Maritimes et du Var (Tour 06-83 pour les intimes). Vainqueur de l’édition 2020, Nairo Quintana sera présent pour tenter de défendre son titre. Cela ne sera pas chose aisée, car à l’inverse des années précédentes, le plateau sera extrêmement relevé. Cette situation est principalement due à la pandémie qui influe sur le programme des équipes World Tour.

Pour cette édition, pas moins de 11 équipes World Tour se présenteront sur la ligne de départ à Biot. Le plateau a de quoi faire rêver avec les participations de Quintana, Pinot, Geoghegan Hart, Thomas, Mollema, Ciccone, Martin ou encore Fuglsang. Une liste loin d’être exhaustive !

Ce Tour promet d’être grandiose, grâce aux coureurs présents, mais aussi et surtout de par le profil des trois étapes au programme de cette 53ème édition.

LE PARCOURS

Etape 1 : BIOT – GOURDON (186.8km)

La triple ascension de la Cote de Gourdon laissera des traces

Autant casser le suspens immédiatement : il n’y aura pas de sprint massif lors de ces 3 prochains jours. Ce sont 3 étapes de moyenne montagne qui attendent le peloton, et la première va donner le ton d’entrée de jeu. Du départ à l’arrivée, quasiment pas un mètre de plat. Près de 3 600m de dénivelé positif pour lancer cette course, il va falloir se mettre en jambe très vite car aucun répit ne sera accordé aux coureurs.

Les 60 derniers kilomètres seront à n’en pas douter les plus difficiles pour les coureurs. Le peloton devra en effet grimper par trois fois la Cote de Gourdon (14km à 3.9% de moyenne). Le pourcentage n’est pas effrayant pour un peloton professionnel, mais sa longueur et le fait qu’elle devra être franchie 3 fois pourrait peser lourd dans les jambes au final.

Etape 2 : FAYENCE – FAYENCE (175.7km)

Un dernier kilomètre explosif !

Deuxième étape, et une nouvelle fois du dénivelé positif ! Moins que la veille certes, mais ce sont tout de même plus de 3 000m de dénivelé positif qui attendent les coureurs. Deux ascensions répertoriées au programme avec la montée des Majoris (2.3km à 6.9%), puis le Col de Mons (6km à 5.3%). Le col de Mons est en fait la partie finale du Col de Bourigaille (18km à 3.2%) que le peloton va gravir.

Les coureurs grimperont moins mais devront affronter des pourcentages bien plus violent que la veille. Le final, lui, promet d’être explosif. La rampe finale (1.2km) avoisine les 10% de moyenne, quelques écarts pourraient s’y créer. 1 kilomètre, c’est court. Mais 1km à 10%, ça peut-être long, très long.

Etape 3 : BLAUSASC – BLAUSASC (134.7km)

3 cols de 1ère cat. pour finir en beauté !

Troisième et dernière étape de ce Tour des Alpes-Maritimes et du Var, sans doute la plus dure et la plus nerveuse ! Seulement 135km mais pas moins de 7 cols à gravir, bien que seulement 3 soient répertoriés. De forts pourcentages pour près de 3 600m de dénivelé, la journée promet d’être compliquée !

Saint-Roch (5.8km à 7.2%), le col de Braus (10km à 6.3%) mais surtout le Col de la Madone pour finir ce Tour en beauté (11.2km à 6.9%). Bien que son sommet soit situé à 19km de l’arrivée, il n’y aura pas de plat derrière. Un homme seul ou un petit groupe pourrait tenter une dernière fois de renverser la course, si c’est encore possible !

LES PRETENDANTS

Quand on regarde de près la liste des engagés, on ne peut qu’avoir l’eau à la bouche. Une équipe sort du lot malgré tout, le Team INEOS. L’équipe britannique arrive sur cette course avec une équipe capable de remporter un Grand Tour, avec notamment Thomas (vainqueur du TDF en 2018) et Geoghegan Hart, récent vainqueur du Giro 2020. Ils seront épaulés par les 2 jeunes Sivakov et Pidcock, qui débutera par la même occasion sa carrière professionnelle sur route. INEOS apparait comme grande favorite pour la victoire finale.

Du côté d’Astana, Jakob Fuglsang va effectuer sa rentrée. Bien qu’Astana aligne une belle équipe, le danois semble bien moins entouré que Thomas ou Tao. Il lui sera très difficile d’imposer sa loi.

La FDJ emmène elle aussi une bonne équipe autour de Gaudu, qui devrait être leader. Il sera accompagné, entre autres, de Pinot qui a déclaré venir pour jouer les équipiers, ainsi que de Madouas.

Nairo Quintana reprendra lui aussi la compétition sur cette course. Aura-t-il les capacités de défendre son titre? Rien n’est moins sur. Il a lui même déclaré que, bien que la motivation soit présente, il n’a pas la même forme que l’année passée.

Chez Trek, Mollema, récent 6ème au général du Tour de la Provence, mais surtout Ciccone, très en vue sur ce même tour de la Provence, seront au départ. Enfin, pour Israel Start-Up Nation, Dan Martin effectuera lui aussi sa rentrée aux côtés de Woods, sur un parcours qui pourrait lui plaire.

Il sera très difficile de se battre contre INEOS et leur armada pour la victoire finale. La question reste de savoir sur qui ils miseront. Chez les books étrangers, Pidcock est annoncé comme favori, j’ai un assez gros doute là-dessus.

En dehors des britanniques, un homme m’a fait forte impression la semaine dernière, Giulio Ciccone. Si sa forme va en s’améliorant, il sera un prétendant sérieux au classement général.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :