Tour de la Provence – Etape 2: Cassis – Manosque (174.6km)

Deuxième étape de ce Tour de la Provence 2021 qui partira de Cassis pour finir à Manosque. 174.6km vallonnés qui pourraient cette fois sourire aux attaquants, à l’inverse d’aujourd’hui.

Alors qu’on se dirigeait vers une course dans laquelle le peloton devait gentiment rentrer sur les échappés pour se jouer la victoire, la DQS en a décidé autrement. Cavagna puis Asgreen ont fait voler en éclat le peloton et fait sauter les sprinters dans la Cote du Brulat. En haut, Ciccone relance et réussi à sortir avec Moscon puis Alaphilippe. Au terme d’une course poursuite de plus de 65km, c’est bien un sprint massif qui nous a été offert. Comme on pouvait s’y attendre, les difficultés n’étaient pas assez compliquées pour éliminer tous les sprinters de la course à la victoire.

L’ETAPE DU JOUR

L’étape du jour est une nouvelle fois très vallonnée, avec près de 2 400m de dénivelé positif. La différence avec l’étape de la veille est que les difficultés sont placées plus proche de l’arrivée, ce qui incitera encore plus les puncheurs/baroudeurs à tenter leur chance pour mettre à mal les sprinters.

Une seule difficulté répertoriée en début d’étape, le Grand Caunet (3.3km à 3.8%). C’est ensuite un enchaînement de montées et de descentes qui attend les coureurs tout l’après-midi. Après le premier sprint intermédiaire, une cote non répertoriée de 3.6km à 5.4% de moyenne sa profile, avant la plus grosse difficulté de la journée: le Col de la Mort d’Imbert (7.3km à 3.8%).

Le peloton abordera ensuite le Col de Montfuron (3.6km à 4%) dont le sommet se situe à moins de 20km de l’arrivée. Enfin, les 3 derniers kilomètres ne seront certes pas insurmontables, mais loin d’être plat.

LE FINAL

Affichant une pente moyenne de 3.4%, les 2.7 derniers kilomètres de l’étape seront la dernière chance pour les baroudeurs/puncheurs de distancer les sprinters si le peloton est encore groupé à ce moment de la course. Le dernier virage se situe à 750m de l’arrivée, et la dernière ligne droite ne fera que monter, affichant un pourcentage moyen de 4%. Avec le temps froid et pluvieux prévu demain, et si la course se court sur le même rythme que l’étape d’hier, alors les sprinters pourraient être mis en difficulté.

SPRINT MASSIF OU BATAILLE DE PUNCHEURS?

J’ai du mal à imaginer un sprint comme ce fut le cas aujourd’hui, ou tout du moins pas avec autant de sprinters encore présent dans le final.

La DQS est leader après la victoire de Ballerini, ce qui signifie que le contrôle de la course va leur revenir. Ils possèdent sans aucun doute l’équipe pour contrôler ce genre de course. Pas certain qu’ils placent un homme à l’avant. Je les imagine plutôt durcir la course jusqu’à la montée finale pour lancer Alaphilippe ou bien encore miser sur une deuxième victoire de Ballerini qui va apprécier ce type de final plus que les purs sprinters.

Si les conditions météo sont aussi difficile qu’annoncées, alors un coureur comme Wellens pourrait tirer son épingle du jeu. Il possède un bon finish dans ce type de final. Voudra t-il tenter de prendre l’échappée ou placera t-il une attaque dans le final?

Le quatrième et dernier coureur qui me plaît pour cette étape est Matteo Trentin. Très à l’aise quand la route s’élève, il possède un très bon sprint et aura certainement l’occasion de s’exprimer.

Demain, je vois une nouvelle fois la DQS éclabousser la route de son talent et de son sens tactique. Reste à savoir qui sera leur carte maîtresse? Je dirai qu’ils tenteront d’offrir sa deuxième victoire d’affilée à Ballerini !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :