La Vuelta 2022 – Étape 17

Présentation de l’Étape

©LaVuelta.es

20 premiers kilomètres en descente qui devraient être extrêmement rapides. Par la suite, le parcours sera vallonné tout du long, permettant à une bonne échappée de se former. Une seule difficulté répertoriée, l’ascension finale vers le monastère de Tentudia (10km à 5% de moyenne). Une ascension en 2 temps avec une portion de replat ainsi qu’une courte descente à mi-pente. Les 4 derniers kilomètres affichent 7.5% de moyenne, mais sur une pente régulière.


Le Parcours

160 kilomètres mal-plat et ondulant qui fatigueront les coureurs. Pas de difficultés répertoriées, mais tout de même 2 900m de dénivelé positif. Le profil ci-dessous est un peu plus parlant.

Profil complet de l’étape

Le profil est encore plus parlant sur les 45 derniers kilomètres où il n’y aura que très peu de kilomètres plats jusqu’aux 10km et le pied de la seule ascension répertoriées du jour, au sommet de laquelle sera jugée l’arrivée.

MONASTERIO DE TENTUDIA (2° CAT.)
  • 10.3 kilomètres d’ascension à 5% de moyenne.
  • Ascension en 2 temps. avec une portion de replat / descente.

Le pied de la côte se fera sur une route assez large avant que la chaussée ne se rétrécisse après 2.5km de montée, avant la première portion de replat. La route ne s’élargira plus jusqu’au sommet.

Les 3 premiers kilomètres avant le replat affichent 6.2% de moyenne sur une côte assez régulière.

Après le replat, il restera 4 kilomètres d’ascension à 7.5% de moyenne, mais les pourcentages ne dépasseront que rarement les 8% jusqu’au sommet.

L’arrivée sera située après une courbe sur la droite, attention au placement en cas d’arrivée en petit comité au sprint !


Météo

Les températures devraient un peu baisser en comparaison à ces derniers jours, aux alentours de 25°.

Le vent soufflera en provenance du Nord-Ouest, de face sur les 70 premiers kilomètres de course. Il soufflera de côté entre les kilomètres 70 et 90 ainsi qu’entre les kilomètres 115 et 125. Le reste du temps c’est un vent de dos à 3/4 qui attend les coureurs.

L’ascension finale se fera avec un vent de 3/4 dos jusqu’à de kilomètres de la ligne, le vent sera ensuite défavorable jusqu’à 300m de la ligne où il soufflera de nouveau de dos.

Un vent qui ara tendance à forcir au fur et à mesure de la journée passant progressivement de 10 à 15km/h en fin d’étape.


Le Scenario

Un parcours usant certes, mais certainement pas assez sélectif pour inciter les leaders au général à faire rouler leurs équipiers. D’autant plus que Jumbo, la seule équipe qui aurait pu avoir envie de contrôler, ne devrait pas rouler à cause de la lourde chute de Roglic. Demain il semble que l’échappée ai de nouveau de grande chance de se jouer la gagne.

Le groupe devrait de nouveau être conséquent et posséder plusieurs hommes à l’avant pourrait être primordial dans un final piégeux qui pourrait s’annoncer tactique.


Les Prétendants

A ce moment dans un Grand Tour, il est commun de retrouver à l’avant des hommes s’étant déjà montrés forts au cours des 2 première semaines.

Astana : 6e place pour Battistella aujourd’hui qui a semblé déçu de ne pas pouvoir mieux profiter des bonnes jambes du moment. Demain une nouvelle bonne occasion se présentera à lui sur une ascension qui est tout à fait dans ses cordes. Une ascension dans la veine de celle de l’étape reine du Tour de Hongrie où il fini à la 4e place. On peut aussi citer Lutsenko souvent vu aux avant-postes, bien que toujours un peu court. Le kazakh fêtera ses 30 ans demain.

Movistar : Valverde tient demain sa meilleure occasion de sauver sa Vuelta traversée assez anonymement jusqu’ici. Si la victoire venait à se décider sur un sprint en côté en petit comité, Bala aura de grandes chances de lever les bras. Assez peu de signes encourageant jusqu’ici, mais un coureur de sa trempe n’aura besoin que d’une occasion pour s’imposer.

AG2R : Deux échappées pour Champoussin sur cette Vuelta, mais toujours plus fort que lui dans le groupe de tête. Un final comme demain lui conviendra, mais si l’échappée est conséquente il pourrait de nouveau y avoir bien plus fort que lui.

Lotto : Conca est certainement un des Lotto les plus en vue sur cette Vuelta et a montré de belles choses, notamment sur l’étape de Las Praeres qu’il fini à la 5e place, mais aussi dans son ascension de La Pandera. Loin d’être parmi les favoris, mais dans un scenario d’anticipation, il pourrait réussir à tenir le choc.

Bahrain : 5 top dont 4 top 4 pour Wright sur cette Vuelta, sur des profils de course bien différents à chaque fois. Si ses jambes de l’Alto del Vivero sont toujours là, il ne serait pas étonnant de le voir encore jouer les premiers rôles, bien qu’il devrait plutôt faire partie des hommes qui auront intérêt à anticiper le final. La 3e place de Zambanini a vraiment été un très bon résultat au sommet de Las Praeres, on l’avait vu un peu plus en difficulté sur Las Penas Blancas, un col beaucoup plus long. L’effort de demain devrait bien mieux lui convenir, en prenant pour exemple sa prestation sur l’ascension finale du Tour de Hongrie cette année.

Bora : Kelderman, Higuita, Fabbro et dans une moindre mesure Hindley devraient avoir un bon de sortie demain. Il faudra voir comment Kelderman s’est remis de sa lourde chute survenue la semaine dernière, Higuita a lui été transparent sur cette course. Ag2R pourrait ne pas vouloir voir Hindley à l’avant dans l’optique de protéger la place au général d’O’Connor. Fabbro avait réalisé un très gros travail sur les rampes de las Penas Blancas pour Kelderman, c’est la seule fois où on a pu le voir, lui qui est cantonné au rôle d’équipier. Sur une étape comme demain, Bora pourrait l’autoriser à jouer sa carte.

UAE : Dans l’optique du classement par équipe, le team UAE devrait mettre au moins deux hommes à l’avant. Si on devait les désigner, je pense que Soler et Polanc sont les deux plus à même de prendre le bon coup. Soler réalise une grosse Vuelta, sur les 4 échappées qu’il prend il fini 3 fois sur le podium. Jamais avare d’efforts, il pourrait de nouveau faire partie des hommes qui anticipe et cette fois-ci, à l’inverse de la Sierra Nevada, il pourrait aller au bout.


Mes Choix

Difficile de sortir un clair favori pour l’étape de demain ! On peut cependant tenter de procéder par élimination. A la vue des derniers kilomètres vallonnés, on peut imaginer que certains en profiteront pour sortir de la potentielle grosse échappée, pour anticiper la dernière ascension et avoir un peu d’avance sur les meilleurs grimpeurs du groupe. A ce jeu là, les équipes représentées par plusieurs coureurs devraient avoir un avantage. Quelles sont les équipes les plus susceptibles d’avoir plusieurs hommes à l’avant, ayant les qualités nécéssaire pour s’imposer ? Selon moi, UAE – Bahrain et Astana sont les 3 équipes remplissant au mieux ces critères. Pour cette raison mes choix se porteront sur 3 hommes en vue plusieurs fois depuis le début de La Vuelta : Battistella, Zambanini et Soler.

  • Battistella @ 30 (0.1%)
    • Top 3 @ 8 (0.1%)
  • Zambanini @ 175 (0.05%)
    • Top 3 @ 40 (0.05%)
  • Soler @ 15 (0.15%)
    • Top 3 @ 4 (0.15%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :