La Vuelta 2022 – Étape 13

Présentation de l’Étape

©LaVuelta.es

Une étape qui, comme le suggère le profil, ne sera jamais réellement plate. Aucune difficulté répertoriée malgré tout, mais un parcours mal plat qui usera les organismes jusque dans le final. Les sprinters devraient demander à leurs équipes de contrôler bien que les 800 derniers mètres affichent 5% de moyenne.


Le Parcours


Les Derniers Kilomètres

Profil des 6.5 derniers km

L’approche de Montilla se fera sur cette deux voies où le premier virage notable sera celui placé à 2.7km de l’arrivée, à l’entrée dans la ville. A noter qu’entre 6.5km et 2.7km de l’arrivée la route ne sera pas plate mais affichera une pente d’un peu plus de 3%. Entre 3.7 et 2.7km de l’arrivée la pente affiche 5%.

Après ce virage la route va s’aplanir, même en légère descente, sur les 2km suivants. A noter la présence d’un rond-point à 1.9km de la ligne qui viendra réduire brièvement la chaussée. Il y aura un virage sur la droite à 800m de la ligne.

A compter de ce moment la route va de nouveau s’élever, les 800 derniers mètres affichent une moyenne de 5%. Il restera une large courbe sur la droite à 500m de la ligne suivi par un virage gauche à 300m qui débouchera sur la ligne droite finale. Attention à ce virage aux 300m, pas forcément dangereux mais il va étirer le peloton et il ne pourra pas être pris à bloc. Il faudra pouvoir relancer dans la côte finale.

Météo

Les températures tourneront de nouveau autour des 30°, pas de pluie attendue sur le parcours.

Le vent soufflera en provenance de l’Ouest sur la majeure partie de l’étape, un vent majoritairement de côté donc, qui ne devrait pas souffler excessivement fort (environ 10km/h).

Le sens du vent devrait changer légèrement à l’approche du final, plutôt sud / sud-ouest, qui sera de face sur les 15 derniers kilomètres et un peu plus fort pour avoisiner les 15km/h. Les 800 derniers mètres se feront avec un vent de 3/4 face.


Le Scenario

Malgré les 800 derniers mètres loin d’être plat, j’imagine que des équipes de sprinters seront intéressées pour mener la chasse demain. Trek tout d’abord, Pedersen doit sentir que ce type de finish convient parfaitement à ses qualités et pourrait lui donner un avantage sur les plus purs sprinters, lui qui n’en est déjà pas loin. Cofidis pourrait aussi se mettre à la planche pour un final totalement dans les cordes de Coquard. Avec la 21e étape seulement assurée pour les sprinters après celle-là, on peut penser que tout sera mis en œuvre côté équipes de sprinters pour tenter leur chance, un grand nombre d’entre eux n’a toujours pas pu lever les bras sur la ligne.

Mais j’aimerais pousser la réflexion du scenario dans les 6 derniers kilomètres un peu plus loin. On le sait sur les étapes arrivant au sprint, les équipes de leaders aiment prendre la tête du peloton pour l’étirer et placer leur leader à l’abri de potentielles chutes et cassures. Il y a fort à parier que demain cela sera encore le cas, même presque certain si on prend en compte les différents repecho présents dans les derniers kilomètres.

Cela veut dire que les Quickstep – Jumbo – Ineos et Movistar seront à l’avant dans les premiers repecho et probablement même jusqu’au sommet du second juste avant la portion descendante à 2.6km de l’arrivée. A ce moment là, il sera très difficile pour les équipes de sprinters de se replacer avant l’entame des 800 derniers mètres à cause de la vitesse du peloton dans cette portion en descente. Les leaders au classement doivent rester dans les premières positions au premier virage à 800m mais aussi aux 300m pour éviter de prendre une potentielle cassure et y laisser des secondes bêtement.

Dans le final nous devrions non seulement retrouver des sprinters, des puncheurs mais aussi des leaders au classement général qui verront une occasion, de fait, de tenter d’aller chercher des bonifications avec la victoire.


Les Prétendants

Jumbo : Roglic possède une bonne pointe de vitesse et devrait faire partie de ces leaders bien placés demain. On le sait, si Primoz sent une occasion de jouer la gagne il ne s’en privera pas, et demain ressemble à une belle occasion pour lui.

Quickstep : Comme nous avons pu le voir sur les différentes arrivées en altitude, Evenepoel possède un bon kick. Demain lui aussi devrait faire partie des leaders bien placés dans le final.

Movistar : Mas est un des hommes en forme sur cette Vuelta. Il ne possède certes pas le kick de Remco ou Roglic, mais sa 3e place sur le sprint punchy de la 4e étape était un très bon signe. Lui aussi devrait être à l’avant.

Bora : En l’absence de Bennett, Van Poppel n’est pas passé loin de décrocher une victoire sur le premier sprint qu’il dispute ! Un des sprinters sachant se placer et qui devrait être le moins impacté par un sprint en côte.

UAE : Ackermann n’y arrive tout simplement pas, et demain n’est peut-être pas le genre de finish sur lequel je l’imagine se remettre en selle, bien qu’il remporte brillamment un sprint punchy lors du Tour de Pologne.

BikeExchange : BEX a très bien réagi à l’abandon de Yates par l’intermédiaire de Groves avant-hier. Dans un final tel que celui-ci où de nombreuses équipes se battront à l’avant, je crains que ses problèmes de positionnement ne soient rédhibitoires.

Alpecin : Merlier n’y arrive toujours pas, et les occasions vont commencer à manquer. Pas sûr qu’il soit celui qui appréciera le plus ce final punchy, encore moins avec un vent défavorable.

Trek : Sur le papier, si on devait désigner un favori à l’étape de demain, Pedersen serait très certainement cet homme. Trek abat un vrai travail de qualité pour lui jusque dans les derniers hectomètres pour lui assurer un bon placement. 2e de la 4e étape sur un final bien plus dur, probablement l’homme à battre demain.

G-FDJ : Pacher doit être cité parmi les prétendants demain. Certes ce n’est pas un sprinter, mais comme dit plus haut nous allons trouver un peu tous les profils pour ce sprint. Les qualités de punch de Pacher doivent lui donner la confiance nécessaire pour tenter sa chance demain, lui qui a fait 4e de la 4e étape.

Israel Premier Tech : SI le placement est bon, nous devrions retrouver Impey se battre pour une belle place. Le sud-africain est friand de ce type de finish punchy et pourrait avoir un avantage sur un certain nombre d’autres sprinters, à la différence des derniers sprints sur le plat.


Mes Choix

Sprint demain oui, mais un sprint particulier avec pas mal de coureurs aux profils différents. Comme expliqué dans mon scenario, j’imagine les leaders au classement général ne pas vraiment quitter les premières places du peloton dans le final de cette étape. A ce jeu là, Roglic a souvent montré qu’il ne fait pas de cadeau quand il sent une potentielle victoire d’étape. On peut penser que les pourcentages ne seront pas assez forts pour faire sauter les sprinter plutôt puncheur, c’est vrai, mais j’imagine un Roglic (et potentiellement Evenepoel) extrêmement bien placé jusqu’aux 300m, peut-être même mieux que certains sprinters. Je complèterai mon podium avec Van Poppel et Pacher que j’imagine très bien performer sur un final comme demain, lui qui a montré à plusieurs reprises cette saison ses qualités sur des arrivées punchy.

  • Roglic @ 15 (0.15%)
    • Top 3 @ 4 (0.15%)
  • Pacher Top 3 @ 7 (0.15%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :