La Vuelta 2022 – Étape 11

Présentation de l’Étape

©LaVuelta.es

Sur le papier, aucune difficulté ne semble au-delà des capacités des sprinters, aucune n’est d’ailleurs répertoriée. L’étape sera longue cependant et les équipes de sprinters devront travailler ensemble pour ne pas se faire piéger comme cela s’est vu sur le Giro mais aussi sur le Tour. Sur le papier toujours, nous devrions assister à un sprint massif.


Le Parcours

Peu de choses à noter concernant les difficultés présentes le long du parcours. En revanche, les coureurs longeront la côte méditerranéenne entre le kilomètre 75 et 135, une grande portion ouverte aux vents.

Ils rentreront un peu dans les terres par la suite mais ne seront jamais réellement loin de la côte sur les 50 kilomètres restant.


Les Derniers Kilomètres

Les derniers kilomètres de cette étape seront loin d’être technique. L’approche de l’arrivée se fera sur une deux voie classique et le seul virage notable se trouvera à 3.9km de l’arrivée, où les coureurs devront négocier un rond-point avec sortie sur la gauche.

Ce virage à 3.9km de la ligne sera aussi le dernier. L’arrivée sera jugée au bout de cette longue ligne droite de plus de 3 kilomètres le long de la côte, totalement à découvert.


Météo

Il va de nouveau faire chaud sur les routes de La Vuelta ! Les températures dépasseront de nouveau les 30°, jusqu’à 35° en milieu d’après-midi.

Le vent soufflera en provenance du sud à une vitesse d’environ 15km/h et des rafales atteignant les 25km/h en deuxième moitié de parcours. La force devrait augmenter à l’approche du final mais rester aux alentours des 20km/h.

La force du vent ne semble pas suffisante pour créer des cassures au sein du peloton, sauf si les rafales se font fréquentes. Le problème réside surtout dans la direction de ce vent. En soufflant du sud il frappe les coureurs en grande partie de face ce qui n’est pas propice aux bordures. Avec toutes ces routes ouvertes, notamment le long de la côte, un vent de côté aurait été parfait. Il semblerait que cela ne soit malheureusement pas le cas.

La dernière ligne droite de 3km sera totalement exposée avec un vent plutôt sud / sud-ouest de côté à 3/4 face. Il faudra timer son attaque et se placer sur la gauche de la route pour forcer ses adversaires à dépasser par la droite et prendre le vent.


Le Scenario

Ce vent de face ne sera pas une bonne nouvelle pour les échappés ! De plus, malgré les abandons nous devrions trouver des sprinters enclins à faire rouler leurs équipes, cette étape étant potentiellement la dernière chance de s’imposer avant Madrid, et qu’à part Bennett aucun autre sprinter n’a levé les bras pour le moment.

Le retrait de Bennett est dommageable dans la course au maillot vert mais va tout de même permettre à un autre sprinter de s’imposer demain. Trek pour Pedersen devrait sentir une réelle chance de décrocher enfin cette victoire au sprint, Bora ne devrait pas rouler comme à son habitude mais Van Poppel pourrait se mêler au sprint, Arkea pour un McLay qui a montré de belles choses, Bex pour Groves devrait aussi mettre quelques hommes ainsi qu’Alpecin pour Merlier.

La question provient des potentielles bordures, mais comme nous avons pu le voir, à moins que d’ici demain la direction du vent ne change, je ne pense pas que le peloton sera scindé. Et même s’il l’était, le vent de face fera certainement que nous assisterons à un regroupement par la suite.

Sprint massif attendu demain.


Les Prétendants

Alpecin : Bougé sur le 1er sprint, il touche la roue de Coquard et déchausse sur le 2e, Merlier n’aura pas vraiment eu la chance de s’exprimer lors de ces deux premiers sprints. Les occasions vont commencer à se faire rares pour le coureur du Team Alpecin. Il y avait du mieux en termes de placement sur le 2e sprint avant son regrettable accrochage. Cependant, en règle générale j’ai tendance à ne pas vouloir en faire un clair favori sur des arrivées avec un vent défavorable compte tenu de ses qualités de sprinter lançant de loin.

Trek : Pedersen est réellement impressionnant et ne sera pas passé loin à deux reprises de la victoire. Nouvelle occasion demain de décrocher une victoire au sprint. Très puissant, il devra tout de même patienter un peu avant de lancer son sprint, lui qui aime lancer de loin, mais avec ce vent défavorable cela ne sera pas la meilleure tactique.

Bora : Pas de Bennett donc mais un Van Poppel qui pourra prendre la relève. Danny s’est révélé comme étant un des tout meilleurs PP cette année et, l’adversité sur cette Vuelta n’est pas des plus relevée, il devrait se battre pour une place sur le podium compte tenu de sa pointe de vitesse.

BikeExchange : Un autre homme assez décevant est Kaden Groves. Ses problèmes de placement très récurrents l’empêchent de pouvoir se mêler à la bataille sur les sprints. On notera tout de même sa 3e place dans le sprint du peloton sur la 7e étape après une journée difficile. En 2e semaine, il devrait être un des sprinters dont la forme sera la moins impactées par les étapes de montagne passées. Avec un sprint vent défavorable sur une longue ligne droite, le fait qu’il devrait lancer en 2e rideau sera peut-être à son avantage.

UAE : 5e et 9e des deux sprints, Ackermann déçoit. Sur un sprint avec une longue ligne droite et un vent défavorable comme demain, je ne le pense pas en mesure d’inverser la tendance.

Arkea : 6e et 3e des deux premiers sprints, McLay va sentir une nouvelle occasion demain d’aller chercher un podium. Sur son sprint lors de la 3e étape il a montré être capable de tenir Bennett et Pedersen bien qu’il ai dû lancer dans le vent d’un peu plus loin qu’eux !


Mes Choix

Le niveau des sprinters sur cette Vuelta semble assez homogène dans le sens où aucun ne se démarque concrètement des autres par sa pointe de vitesse. Avec le retrait de Bennett, c’est une chance en plus pour les autres. Deux fois second, Pedersen apparaît comme le grand favori à la victoire demain mais je vais me diriger vers un autre coureur. Comme lors du deuxième sprint, je disais que les problèmes de placement de Groves étaient un souci atténué par vent de face et que lancer en second rideau serait un avantage, c’était sans compter le dernier virage trop proche de l’arrivée pour qu’il se replace. Je repars sur la même logique demain, mais avec un dernier virage à près de 4km de la ligne, même mal placé il aura le temps de prendre les bonnes roues pour remonter. il a la vitesse de pointe suffisante pour s’imposer dans un sprint WT, encore plus avec l’adversité sur cette Vuelta. Là où des sprinters comme Pedersen et Merlier pourraient un peu s’écrouler en lançant de loin, Kaden pourrait les sauter sur la ligne. Mon podium pour demain : Groves – Merlier – Pedersen.

  • Groves @ 9 (0.25%)
    • Top 3 @ 2.75 (0.35%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :