Tour de France 2022 – Etape 2

Présentation de l’étape

©LeTour.fr

Deuxième étape du triptyque danois. Quelques côtes le long du parcours, rien qui n’inquiètera un peloton professionnel. En revanche, un élément revient constamment dans les discussions sur ces étapes danoises : l’impact du vent. Le peloton traversera de nombreuses zones découvertes le long de ces 200km et notamment le fameux pont du Grand Belt, long de près de 18km ouvert sur la mer. Un point de tension à l’approche de l’arrivée qui, si le vent de travers venait à souffler, pourraient donner des sueurs froides aux favoris pour le classement général.


Le Parcours

Comme dit en présentation, malgré les quelques côtes présentes le long de cette étape, aucune difficulté sur le parcours ne devrait permettre d’éliminer les sprinters.

Au kilomètre 182, les coureurs aborderont le fameux pont du Grand Belt. Ce pont est l’élément dont tout le monde parle depuis l’annonce de cette étape. D’une longueur avoisinant les 18 kilomètres, ce pont relie les deux plus grandes îles du Danemark en traversant le détroit du Grand Belt, complètement ouvert sur la mer donc.

Une fois revenus sur « la terre ferme », il restera un peu plus de 3 kilomètres à parcourir jusqu’à la ligne d’arrivée. La route va brièvement se rétrécir pour quitter le pont.

La route sera ensuite une deux voies classique où il n’y aura qu’un dernier virage à négocier à 800m de la ligne. La route va s’élargir aux 500m en une large courbe sur la droite jusqu’aux 150 derniers mètres.


Météo

Contrairement à aujourd’hui, la pluie ne devrait pas faire son apparition sur les routes du Tour. Des températures au dessus des 20° attendues.

Le vent soufflera en revanche assez fort, aux alentours d e25km/h, des rafales attendues autour de 40km/h. Un vent de sud-ouest tout l’après-midi, majoritairement défavorable.

Le fameux pont se fera avec vent de face, la tension sera naturellement forte, mais le sens du vent ne sera pas optimal pour y lancer les hostilités.

La portion plus proche de la côte d’une cinquantaine de kilomètres jusqu’au pont pouvait laisser espérer des bordures. Le vent sera assez fort, de 3/4 face sur la majeure partie (pas optimal), mais il ne devrait pas y avoir assez de zones découvertes au final, du moins pas assez longues. Malgré tout le peloton devrait être très tendu, attention aux risques de chutes.

Vent de face aux 700m jusqu’à la sortie de la courbe, les 150 derniers mètres se feront vent de côté par la gauche. Il faudra garder la corde dans la courbe et ne pas lancer avant la fin du virage, pour forcer ses adversaires à déborder par la gauche et prendre le vent.


Scenario

Sprint attendu à Nyborg, je ne pense pas que nous verrons de bordures se créer sur le pont ni même avant. Attention aux risques de chutes malgré tout avec la tension du début de Tour.


Les Prétendants

Quickstep : Jakobsen est probablement le grand favori demain. Disposant sans aucun doute du meilleur train avec en prime le meilleur poisson pilote au monde, Quickstep prendra les choses en main. L’absence de Declercq pour tenir l’échappée en laisse est un coup dur, mais ils devraient trouver des alliés de circonstance. Ils se positionnera en tête du peloton à la sortie du pont pour permettre à Jakobsen d’aborder les 700 derniers mètres en bonne position, et laisser sa puissance parler dans les 200 derniers mètres. 10 victoires au compteur cette année, sur tous les sprints qu’il a disputé seulement 3 lui ont échappé.

BikeExchange : Sur le papier, Groenewegen est un des plus rapide du peloton du Tour, très probablement dans le top 3. Dylan a vite gagné cette année avant d’éprouver des difficultés de positionnement sur le Tour des UAE. Capable de souffler le chaud et le froid il aura une équipe articulée en partie autour de lui, son train sera lui aussi très bon, mais peut-être un ton en dessous de celui de Quickstep malgré tout.

Alpecin : Cela m’étonnerait énormément que nous voyions Van der Poel sprinter demain, il faudrait vraiment que ce soit un sprint réduit, et je ne pense pas que ce sera le cas. Philipsen est le sprinter attitré, très rapide mais peut-être un ton en dessous d’un Jakobsen actuellement. Un spot sur le podium possible s’il est correctement positionné en sortie de courbe.

Jumbo : Van Aert aura la possibilité de récupérer le maillot jaune des demain au jeu des bonifications, une deuxième place suffira aves les 6″ bonus allouées. S’il ne devrait pas être loin du compte demain, on a pu voir cette année que sa pointe de vitesse n’est pas forcément celle d’avant. Le plateau de sprinter sera bien plus relevé sur ce Tour que ce à quoi il a eu affaire au cour de l’année, et rappelons qu’il a été battu par Pedersen par deux fois sur Paris-Nice.

Trek : Excellente saison de Pedersen avec déjà 6 victoires au compteurs et de nombreuses places d’honneur. Un train moins conséquent le forcera à prendre la roue d’un adversaire avec un bon train, très certainement Jakobsen. On la vu battre Cavendish et Van Aert par deux fois cette année, bien positionné, lui aussi a ce qu’il faut pour espérer une place sur le podium. Il a besoin de ces secondes de bonification pour aller chercher le maillot jaune en 1ère semaine, son objectif.

Lotto : Quid de Caleb Ewan ? Décevant sur le Giro, la pocket rocket est en quête de rédemption (et de victoires) sur ce Tour de France. Malheureusement pour lui, son équipe a semblé avoir totalement oublier d’emmener son train pour l’évènement. Un problème majeur quand on connaît déjà ses gros problèmes de positionnement. Ajoutons à cela son faible taux de réussite sur les premiers sprints massif des GT, la confiance n’est pas vraiment de mise pour demain. Un sprint avec vent défavorable est en revanche à son avantage, mais il faudra être placé idéalement dans la roue de Jakobsen.

DSM : Vainqueur d’une étape sur le Giro (sa seule victoire de l’année) aura probablement donné la confiance nécéssaire à Dainese, tout en montrant qu’il a la vitesse requise pour prendre part et réaliser de belles places au sprint sur de grandes courses. Nous l’avions déjà vu avec ses 3 podium sur la Vuelta 21′. Il risque cependant de souffrir d’un problème de placement demain, mais si les planètes s’alignent sa pointe de vitesse peut lui permettre d’accrocher une bonne place.


Mes Choix

Je vois Jakobsen s’imposer au terme d’un sprint massif demain, parfaitement déposé par Morkov aux 200m, et aucun de ses adversaires capable de le remonter. Pour compléter le podium, Philipsen et Pedersen.

  • Jakobsen @ 2.75 (0.5%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :