Giro d’Italia – Etape 12

Présentation de l’Etape

Parma > Genova (204km) – 2 600m D+

Note : 3 sur 5.
©Giro d’Italia.it

Douzième étape de ce Giro qui va rallier Parme à Gênes après 204km de course. 3 ascensions répertoriées sur l’étape, rien de trop dur pour les favoris au général mais la dernière semble un peu trop difficile pour les sprinters. Une nouvelle occasion pour les baroudeurs ?


Le Parcours

Sur les 90 premiers kilomètres la route va s’élever légèrement et progressivement au fur et à mesure que le peloton approchera du Passo del Bocco, la première difficulté répertoriée de la journée. Une ascension linéaire qui ne présentera pas de gros pourcentages le long de ses 6 kilomètres.

Sa descente sera longue de 16 kilomètres et particulièrement technique. Malgré tout, avec près de 100km restant à parcourir et une portion de plaine derrière, peu probable qu’elle soit descendue à bloc. C’est dans cette descente que le regretté Wouter Weylandt perdit la vie, il y a de cela 11 ans.

Au pied de la descente débutera une longue section de plaine d’une trentaine de kilomètres jusqu’à la seconde ascension répertoriée du jour. La Colletta, longue de 9 kilomètres à 4.1% de moyenne. Encore une fois pas d’énormes pourcentages sur cette ascension.

Une nouvelle longue descente d’un peu plus de 10 kilomètres mènera les coureurs au pied de la troisième ascension répertoriée de la journée qui sera aussi la plus courte mais la plus difficile. 4.3km à 8% de moyenne, le Valico di Trensasco verra son sommet situé à 30km de l’arrivée. Sa descente comportera quelques portion techniques à l’approche de Piccarello.


Les Derniers Kilomètres

La route sera plate au sortir de la descente jusqu’à l’arrivée à Gênes. On peut tout de même noter un court repecho de 950m à 5.5% de moyenne à 15km de l’arrivée. Ensuite, plus de difficultés jusqu’à la ligne mais un grand nombre de tunnel. Il y aura un dernier virage à gauche à la flamme, et la route commencera à s’élever légèrement jusqu’à la ligne en une pente à 2% de moyenne.


Météo

Un temps nuageux mais des températures élevées qui devraient avoisiner les 30°, et quelques risques de pluie malgré tout à l’approche de Gênes en fin d’étape.

Un vent qui soufflera aux alentours des 10km/h, tout d’abord en provenance d’Est / Nord-Est qui sera favorable aux coureurs sur les 70 premiers kilomètres. Le vent tournera par la suite à l’approche de la côte et sera en provenance du Sud aux alentours de Gênes.


Le Scenario

La dernière ascension est trop difficile pour les sprinters, leurs équipes ne chasseront pas, et à l’inverse pas assez dur pour les prétendants au général. Demain l’échappée à une très belle chance de se jouer la victoire !

Le départ sans réelle côte n’est pas une bonne nouvelle pour les grimpeurs que j’ai tendance à éliminer des prétendants. En revanche, les baroudeurs et puncheurs (qui aimeront le profil de la dernière côte) devraient avoir leur mot à dire. On pourrait se retrouver avec une belle brochette d’hommes avec des vues sur cette étape.


Les Prétendants

Alpecin : Commençons par l’évidence avec Van der Poel. Une étape dont le profil lui convient très bien, bien mieux que ce qui était prévue à la base pour cette douzième étape. Girmay n’est plus là pour l’embêter, mais cela ne changera rien au fait que s’il est à l’avant c’est lui que les autres marqueront. Après 11 jours de courses, aura t-il la force suffisante à défaut de rouler intelligemment pour passer outre ce marquage ?

Quickstep : Schmid et Vansevenant, encore eux, devraient être les meilleures cartes côté Quickstep. J’aurais tendance de nouveau à me diriger vers le suisse qui semble en très bonne forme.

Intermarché : Avec Girmay hors course, Intermarché devra jouer une autre carte à l’avant demain. La meilleure pourrait être celle de Rota. La dernière côte devrait lui convenir, rappelons-nous de sa quatrième place sur la Klassikoa ainsi que sa performance sur le Trofeo Laigueglia. Ajoutons à cela sa bonne pointe de vitesse et nous obtenons un prétendant sérieux à une place sur le podium s’il accroche le bon coup.

UAE : Peut-être pas la meilleure étape pour Formolo ici, Ulissi et Covi paraissent de meilleures options. Avec sa gêne liée à l’asthme j’ai quelques doutes sur Ulissi, qui est aussi tout à fait capable de disparaître du groupe de tête sur une course excédant les 200km, mais il devrait essayer d’aller à l’avant. Covi a de nouveau tenté dans le final vers Jesi avant hier, avant de rouler pour reprendre Carthy.

Jumbo : Dumoulin a déclaré ne pas être en forme et souffrir de ses problèmes de dos, je l’écarterai pour demain. Je ne sais pas si Bouwman sortira dès demain, non pas qu’il ne puisse pas gagner mais je me demande s’il est pertinent pour lui d’aller à l’avant dans une étape avec seulement 3 côtes de 3ème catégorie. J’imagine plutôt le jeune Leemreize se projeter à l’avant demain, qu’on a déjà pu voir à l’avant sur l’étape de l’Etna.

Israel Premier Tech : On a pu voir De Marchi mettre le moteur en marche avant-hier en échappée, nulle doute qu’il l’a fait pour préparer quelque chose les jours suivants. Demain l’étape, surtout le départ, est très bon pour lui s’il désire prendre l’échappée. Condamner à arriver seul, il devra attaquer de loin depuis le groupe de tête mais il a les capacités de tenir. Et puis, quel meilleur cadeau d’anniversaire qu’une victoire sur le Giro ?

Trek : Toujours à la recherche de la victoire manquante sur le Giro pour compléter le triptyque, Mollema pourrait trouver une belle occasion demain. On l’a vu très en jambe sur l’étape de Potenza, battu seulement au sprint par Bouwman imprenable ce jour là dans la côte finale. A l’image de De Marchi lui non plus n’hésitera pas à attaquer de loin, et quand on connaît la bête, mieux vaut ne pas lui laisser 20″ d’avance sous peine de ne plus le revoir !

Eolo : Albanese prend une très belle 3ème place à Jesi après avoir réussi à basculer avec le groupe de tête composé d’excellent puncheurs et grimpeurs. Lors de l’étape de Potenza, il finissait avec les meilleurs du peloton et prenait la deuxième place du sprint du groupe derrière Kämna. Il est en forme aucun doute et semble libéré et très satisfait suite à son podium avant hier. Mis à part Van der Poel, peut seront plus rapide que lui si un petit groupe devait se jouer la victoire à Gênes. La dernière ascension sera peut-être à sa limite malgré tout si elle est franchit à un rythme très élevé assez tôt.


Mes Choix

  • Covi @ 15 (0.1%)
    • Top 3 @ 5 (0.2%)
  • Rota @ 23 (0.1%)
    • Top 3 @ 7.25 (0.15%)
  • De Marchi @ 50 (0.1%)
    • Top 3 @ 13 (0.15%)
  • Leemreize @ 100 (0.05%)
    • Top 3 @ 25 (0.05%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :