Giro d’Italia – Etape 9

Présentation de l’Etape

Isernia > Blockhaus (191km) – 5 000m D+

Note : 5 sur 5.

A la veille de la deuxième journée de repos, une étape extrêmement difficile qui va démarrer en montée. Mais ce sont bien les 56 derniers kilomètres qui seront les plus impressionnant avec la succession du Passo Lanciano (10.3km à 7.6%) et bien sûr le fameux Blockhaus et ses 14km à 8.5% de moyenne, en haut duquel sera jugée l’arrivée. Une étape décisive dans les Abruzzes pour les favoris au classement général.


Le Parcours

Un départ qui va en faire transpirer plus d’un ! 3 ascensions répertoriées sur les 38 premiers kilomètres :

  • Le Valico del Macerone 1 kilomètre après le départ (3.1km à 5.6% de moyenne)
  • Rionero Sannitico au kilomètre 10 (9km à 6.6% de moyenne)
  • Roccaraso au kilomètre 31 (6.5km à 6.7% de moyenne)

Un départ d’une violence rare qui mettra à mal les moins bons grimpeurs du peloton et les hommes à court de forme. Un terrain parfait pour la formation d’une échappée de costauds.

Après le Roccaraso les coureurs aborderont une longue portion descendante d’une quarantaine de kilomètres avant que le terrain ne redevienne vallonné, mais rien comparé à ce qu’ils ont du affronter plus tôt. Et définitivement rien comparé à ce qui les attend.

Au kilomètre 127 les coureurs se présenteront au pied du Passo Lanciano et 10km d’ascension à 7.6% de moyenne. Avant le début officiel de l’ascension il y aura 2.7km à 5% de moyenne. Le Passo Lanciano débute violemment par 2km à 9.1% de moyenne, puis les 7km restant seront plus homogènes en restant entre les 7 et 8% jusqu’au sommet.

Suivra ensuite une descente de 15 kilomètres qui présentera des portions plus techniques vers la fin, aux alentours de Lettomanoppello. Au pied de la descente, il y aura une côte non répertoriée de 9km à 4.5% de moyenne, le Blockhaus lui viendra 2 kilomètres après le sommet de cette côte.

Une ascension terrible où nous pourrions voir de gros écarts se creuser entre les prétendants au classement général. De ces 13.6 kilomètres d’ascension à 8.4% de moyenne, c’est le pied qui sera le plus « simple », les 3.6 premiers kilomètres oscillant entre 6 et 7% de moyenne. Les 10 derniers kilomètres afficheront eux 9.4% de moyenne sur une route qui n’offrira quasiment pas d’abri contre les éléments.

La dernière fois que le Giro était passé par la Blockhaus, c’était en 2017. Quintana s’y était imposé en solitaire après avoir multiplié les attaques dans le groupe des favoris pour faire sauter un à un tous ses adversaires.


Les Derniers Kilomètres


Météo

Le vent ne devrait pas causer de soucis majeurs demain, il devrait être relativement faible tout au long de l’étape. Il soufflera de face dans l’ascension du Blockhaus.

Dans le final de l’étape, il y a de grandes chances de pluie et peut-être d’orages. Attention dans la descente entre le Passo Lanciano et le Blockhaus. Si la pluie fait effectivement son apparition pour les deux ascensions finales, la fin de l’étape pourrait être épique.


Le Scenario

Le départ très difficile est une excellente nouvelle pour les grimpeurs désireux de prendre l’échappée. Contrôler les 40 premiers kilomètres pourrait être très compliqué d’autant plus que des hommes proches au général pourrait être tentés de sortir pour mettre Lopez en difficulté et/ou aller chercher les points de la montagne disponible dès le début (Kämna et Bouwman principalement).

La question est de savoir si une équipe contrôlera l’écart entre le kilomètre 40 et le pied du Blockhaus (cela m’étonnerait que nous assistions à des mouvements dès le Passo Lanciano). Si personne de dangereux au général n’est présent dans l’échappée, on pourrait leur laisser une bonne marge avant d’aborder la dernière ascension. Malgré tout, cette neuvième étape sera à n’en pas douter le lieu de la première vraie bataille entre les favoris et nous devrions assister à des attaques et une ascension à un rythme soutenu du Blockhaus. Les échappés devront être d’excellents grimpeurs s’ils veulent résister aux meilleurs du peloton.

Une étape si difficile et une arrivée au sommet d’un col mythique devrait être synonyme de victoire pour un des leaders au général, et c’est donc le scenario que je privilégie. De plus, nous serons à la veille d’une journée de repos et la prochaine étape où les favoris devraient s’attaquer sera probablement la 15ème, de quoi voir venir et se permettre de mener une belle bataille pour la victoire au sommet du Blockhaus. Cependant, nous sommes sur le Giro et les équipes n’ont pas toutes la profondeur des effectifs du Tour de France pour chasser toute la journée. L’échappée aura aussi de belles chances si de très bons grimpeurs la compose.


Les Prétendants

INEOS : Carapaz est certainement le favori à la victoire demain. Excellent grimpeur, il est même probablement le meilleur grimpeur du peloton de ce Giro. La chute de Castroviejo est un coup dur pour INEOS, mais c’est tout de même l’équipe qui devrait prendre les choses en main pour propulser l’équatorien dans le Blockhaus. Si la pluie et les orages venaient à faire leur apparition, cela ne devrait pas lui causer grand soucis (dernier exemple en date, sa victoire sur la 6ème étape du Tour de Catalogne)

BikeExchange : Simon Yates a été pris dans une chute lors de la 4ème étape et a pris un coup sur le genou. Il n’a pas semblé inquiet dans ses déclarations, bien qu’il ai avoué que son genou ne soit pas remis « à 100% » pour le moment. Dans quelle mesure cela va t-il l’handicaper demain ? Excellent grimpeur probablement capable de faire jeu égal avec Carapaz s’il est à 100%, ce coup au genou pourrait être un vrai problème demain dans des rampes qui ne pardonneront rien. Son irrégularité le rend aussi très compliqué à cerner.

UAE : Après un chrono raté, Almeida doit se reprendre. Il a semblé avoir fait u bon de qualité cette année sur les longue ascension, en témoigne sa victoire au sommet de Boi Taull sur le Tour de Catalogne. Demain sera une toute autre paire de manche, mais il devrait pouvoir s’en sortir bien que la victoire face à de purs grimpeurs semble difficile à accrocher. Ce qui m’inquiète le plus pour lui demain sera la météo dans le Blockhaus. Il éprouve de vrais problèmes à évoluer sous la pluie (vu sur le Giro 2021, Paris – Nice et le Tour de Catalogne le jour de la victoire de Carapaz). Si la pluie devait réellement faire son apparition, je ne serais pas étonné qu’il perde beaucoup de temps. Formolo ne devrait pas avoir de bon de sortie demain, il devra très certainement rester aux côtés d’Almeida.

Bahrain : Deux cartes à jouer, mais la principale sur l’étape du Blockhaus sera très certainement Landa. Jusqu’ici épargné par la malchance, en 2017 l’étape du Blockhaus ne lui avait pas souris, espérons qu’il en soit autrement demain. Dans ses meilleurs jours, Landa est un excellent grimpeur et les forts pourcentages du Blockhaus doivent lui convenir, rappelons qu’il était l’un des tout meilleurs dans Carpegna sur Tirreno (Pogacar mis à part), une ascension plus courte mais plus pentue.

DSM : Bardet semble en excellente forme depuis sa victoire sur le Tour des Alpes, mais surtout serein et concentré sur son objectif au général. Il semble revenu à son meilleur niveau, assez proche tout du moins. A l’aise dans les ascensions de 10km à fort pourcentage (sa performance dans le Passo Giau sur le Giro 2021 en est une preuve) il sera un de ceux qui va espérer que la pluie face son apparition. Romain excelle d’autant plus quand les conditions météo sont mauvaises !

Trek : Ciccone le régional de l’étape a entouré cette étape dans son calendrier. Un des tout meilleurs sur le Giro 2021 avant sa chute en 3ème semaine, sa préparation pour ce Giro n’a pas été optimale. S’il n’a pas montré de faiblesse dans les étapes de montagne jusqu’ici, difficile de savoir où il se situe après son stage prolongé en altitude pour remplacer sa non participation aux ardennaises. Une ascension qui lui convient, et à l’instar de Bardet, lui aussi se débrouille très bien lorsque les conditions météo sont difficiles. Si les jambes sont bonnes, il pourrait être un de ceux à profiter d’un potentiel marquage entre les principaux favoris, Yates / Carapaz.

Astana : Première option échappée à mes yeux, David De La Cruz. Avec un Nibali encore trop proche au général, l’espagnol pourrait s’avérer être leur meilleure chance demain, eux qui ont perdu toute chance de figurer au sommet du classement général avec l’abandon de Lopez. Nibali perdra vraisemblablement du temps demain, peut-être assez pour être autorisé à sortir en échappée en 2 et 3ème semaine du Giro.

EOLO : Il y a très probablement un bel écart qui sépare les capacité de Fortunato avec les principaux favoris. Malgré tout, l’italien est un excellent grimpeur et le départ de l’étape pourrait lui permettre d’accrocher le bon coup. S’il se retrouve à l’avant il sera probablement un des tout meilleurs, et ses chances seront bonnes si l’échappée venait à se jouer la victoire. Eolo ne m’a pas semblé envoyer les hommes les plus adaptés à l’avant depuis le début du Giro, mais demain Fortunato est leur meilleure chance de bien figurer. Il pourrait aussi choisir de rester avec les meilleurs afin de se tester directement face à eux dans le Blockhaus et placer son niveau.


Mes Choix

Demain, tout les éléments semblent réunis pour qu’une vraie guerre éclate entre les différents prétendants au général. Le Blockhaus remettra chacun à sa place, les écarts à l’arrivée pourraient être conséquents pour certains. Carapaz semble être un favori logique à la victoire d’étape, j’ai pour l’instant mes doutes sur Yates. Doutes qui trouveront leurs réponses demain. Un peu dans l’inconnu avec Ciccone, je choisis tout de même de croire que Giulio sera présent avec les meilleurs loin dans le Blockhaus, et pourquoi pas profiter d’un moment de flottement pour attaquer, comme cela est inscrit dans son ADN.

  • Carapaz @ 3.50 (0.4%)
  • Ciccone @ 30 (0.1%)
    • Top 3 @ 10 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :