Giro d’Italia – Etape 7

Présentation de l’Etape

Diamante > Potenza (196km) – 4 500m D+

Septième étape du Giro, la fête des sprinters prend fin, pour le moment. Le peloton quitte la côte pour prendre la direction du massif des Apennins. Une étape difficile avec un gros dénivelé positif. Peu ou pas de répit sur un parcours qui va onduler toute la journée. Des routes étroites et des ascensions difficiles, notamment le Monte Grande di Viggiano et ses 6.6km à 9.1% de moyenne.


Le Parcours

Si les 35 premiers kilomètres ne présenteront pas de réelles difficultés, il en sera tout autre pour le reste de l’étape. La première ascension répertoriée débutera donc au kilomètre 35, quand les coureurs quitteront la côte pour rentrer dans les terres.

Un peu plus de 9 kilomètres d’ascension à 4.5% de moyenne. Des pourcentages très roulants mais qui seront plus propices aux grimpeurs souhaitant faire partie de l’échappée. Après un faux plat au sommet, a descente technique mènera le peloton au pied de la seconde ascension du jour.

Le Monte Sirino et ses près de 25km d’ascension à un peu moins de 4% de moyenne. Un col long en plusieurs étapes, présentant des sections assez élevée en pourcentages entrecoupées de sections plus planes. Sa difficulté résidera plutôt dans sa longueur malgré tout.

Après la descente et une portion de plat derrière le sommet du Monte Sirino, il y aura une côte non répertoriée. Placée au kilomètre 121, elle est longue de 4.5km à 6.3% de moyenne. Le sprint intermédiaire sera placé au sommet dans le village de Viggiano. Une courte descente mènera les coureurs au pied de la troisième ascension répertoriée de la journée.

L’ascension la plus difficile de la journée sans doutes. 6.6km à plus de 9% de moyenne, c’est ici que les meilleurs grimpeurs pourront faire souffrir leurs compagnons d’infortune, en particulier dans les portions centrales de la côte où les pourcentages moyens dépasseront les 10% voire 11%. Il restera un peu plus de 60 kilomètres à parcourir une fois au sommet. Suivra ensuite une longue descente où les écarts pourront aussi continuer à se creuser dans des portions techniques offrant assez peu de visibilité en sortie de virage.

Au pied de la descente, il y aura une nouvelle côte non répertoriée de 5.5km à 4.4% de moyenne. Sa courte mais de nouveau technique descente mènera les coureurs au pied de la dernière ascension répertoriée de la journée.

La Sellata et ses 8 kilomètres à 5.9% de moyenne. Des pourcentages assez homogènes et peu de changement de rythme dans la majeure partie de l’ascension. Le sommet sera situé à 24 kilomètres de l’arrivée. Suivra ensuite une descente longue d’une dizaine de kilomètres où la encore des portions techniques pourraient permettre aux meilleurs descendeurs de créer des différences.

A 9 kilomètres de l’arrivée, il y aura une nouvelle côte non répertoriée à l’entrée dans Potenza longue de 2.3km à 5.6% de moyenne et une portion atteignant les 10% en son pied. Passé cette côte, le parcours sera en descente / faux-plat quasiment jusqu’à la flamme rouge. La route commencera alors à s’élever, puis dans les 350 derniers mètres c’est un petit mur à 8% de moyenne qui se présentera aux coureurs. La pente atteindra même les 13% sur les 100 derniers mètres jusqu’à la ligne.


Météo

De nouveau du beau temps et des températures autour de 20° demain.

Le sens du vent sera fluctuant demain. Tout d’abord, il soufflera en provenance du sud-ouest sur la première moitié de l’étape, les coureurs l’auront donc de dos.

Vers Viggiano, à 80 kilomètres de l’arrivée environ, le vent tournera et soufflera plutôt en provenance du nord-ouest jusqu’à la fin de l’étape. Un vent défavorable donc entre le Monte Grande di Viggiano et Potenza. Heureusement pour les coureurs le vent sera encore faible demain, environ 6 / 7 km/h. Les attaquants ne devraient pas être tant pénalisés.


Le Scenario

Entre la bataille pour l’étape et celle pour le maillot rose, le scenario de la course n’est pas écrit d’avance ! Kämna a fait le sprint pour les bonifications aujourd’hui, signe qu’il a des vues sur le rose. Mais il est bien sûr impossible que Trek ne le laisse s’échapper sans rien faire. Lopez voudra défendre son maillot mais est-ce que Trek voudra contrôler toute la course ? Ils préfèreront plutôt laisser une échappée composée d’hommes non dangereux pour le maillot prendre du champs pour se préserver en vue du Monte Grande di Viggiano, mais aussi et surtout avec le Blockhaus en ligne de mire dans 2 jours.

Je donne de bonnes chances à l’échappée de se jouer la gagne demain, de très grandes chances même si Trek parvient à parfaitement la filtrer. Ils devraient malgré tout être mis sous pression demain dans une étape qui s’annonce très difficile.


Les Prétendants

Trek : Lopez en possession du maillot rose, le poids de la course leur revient. Comme dit plus haut, ils voudront s’assurer que l’échappée qui va se former ne contient pas d’homme dangereux et proche au général (Kämna et Taaramae en tête de cette liste). Mollema aurait une très bonne carte à jouer sur ce parcours et est semble t-il en jambe. Je me demande simplement si demain il ne lui sera pas demandé de travailler justement pour s’assurer que l’échappée qui se forme ne contienne pas d’hommes dangereux. Il ne faut pas oublier que Lopez n’est pas le seul homme protégé, Ciccone est le leader pour le CG final. Si le néerlandais sort, il ne resterait vite que Skjelmose et Cataldo pour entourer les deux leaders. D’un autre côté, le placer à l’avant leur enlèverait le poids de la course. Mais à ce jeu là, est-ce que leurs adversaires verraient d’un bon œil que Mollema se replace au général ? Cruel dilemme.

UAE : Almeida a déclaré avant le Giro que bien que le CG soit l’objectif, il encouragerait ses équipiers à tenter leur chance les jours où cela sera possible. Si les étapes de haute montagne en troisième semaine ne semble pas les plus propices, celle de demain pourrait l’être bien plus. Avec toutes les ascensions qu’il y a, Formolo me semble être leur meilleure carte à jouer pour la victoire d’étape en échappée.

Quickstep : Quickstep ne joue rien au général et est sur ce Giro pour chasser les étapes. Déjà une au compteur avec Cavendish, on a aussi pu voir Vansevenant à l’avant sur l’étape de l’Etna où il prend la 5ème place. Trop proche au général pour que Trek ne le laisse sortir, Schmid devrait être la carte utilisée demain pourquoi pas en duo avec Knox. Très bon puncheur et grimpeur, le suisse pourra t-il réitérer sa performance de Montalcino en 2021 et remporter une autre étape sur le Giro ?

Jumbo : La jumbo a peut-être déjà perdu toute chance de bien figurer au général du Giro, Foss étant leur coureur le mieux placé mais à déjà 2’30 de Yates et plus de 2′ des autres favoris. On a pu voir Leemreize dans l’échappée sur l’étape de l’Etna, demain un autre pourrait avoir sa chance. J’ai tendance à penser que Bouwman, que nous avons déjà vu bien grimper sur les routes du Giro en 2021, pourrait être cet homme. Autrement il s’agira très certainement de Eenkhoorn.

EF : Une étape sur laquelle Cort aurait des vues certes, mais d’après ses propres mots n’est pas encore au top de sa forme et espère la retrouver au fur et à mesure du Giro. Avec tous le dénivelé positif à la carte demain, je ne sais pas s’il pourra tenir le choc face à de bons grimpeurs. A 100% de ses capacités, j’aurais bien moins hésité.

Astana : Une autre équipe qui ne joue déjà plus le général après l’abandon de son leader. La chasse aux étapes devient primordial chez Astana. De la Cruz est désormais très loin au général et ne sera pas vu comme une menace s’il décide de prendre l’échappée. Très bon grimpeur, certes un cran en dessous du top jouant le classement général, il pourrait être un des touts meilleurs de l’échappée. Astana pourrait aussi compter sur Tejada.

Intermarché : Que ce soit avec Girmay ou Taaramae, Intermarché a placé un homme dans le top 5 sur 5 des 6 étapes de ce Giro, toutes à l’exception du contre-la-montre. Si l’étape sera trop difficile pour Bini, et que Taaramae ne devrait pas bénéficier de bon de sortie, cela ne veut pas dire qu’Intermarché restera dans le peloton à ne rien faire. Leur meilleure carte demain sera Rota, bon grimpeur et puncheur étant assez loin au général. Il pourra aussi profiter des conseils de Pozzovivo natif de la région de Basilicata et qui connait ces routes.


Mes Choix

Bien que l’étape lui convienne parfaitement, j’ai de gros doutes sur le fait que Mollema n’ai pas à rester auprès de Lopez demain. Une question qui trouvera certainement sa réponse dans les interview au départ de la course. Je resterai donc sur mon idée initiale en pensant qu’il ne sortira pas. Trek va contrôler les échappés pour s’assurer qu’aucun homme dangereux ne sorte et on retrouvera de bon grimpeurs à l’avant. Dans ce scenario les noms de Formolo, Bouwman, Rota et Schmid me plaisent particulièrement.

  • Formolo @ 25 (0.1%)
    • Top 3 @ 9 (0.1%)
  • Bouwman @ 25 (0.1%)
    • Top 3 @ 6.50 (0.1%)
  • Rota @ 40 (0.1%)
    • Top 3 @ 14 (0.1%)
  • Schmid @ 15 (0.1%)

Un avis sur « Giro d’Italia – Etape 7 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :