Giro d’Italia – Etape 6

Présentation de l’Etape

Palmi > Scalea (192km) – 900m D+

Note : 2 sur 5.

Retour sur le continent pour cette sixième étape. Une ascension assez longue mais peu pentue en début d’étape sera la seule vraie difficulté de la journée. Les coureurs longeront la côte méditerranéenne  sur près de 150km en direction du Nord jusqu’à Scalea. Une nouvelle étape semblant promise aux sprinters.


Le Parcours

Une seule difficulté répertoriée sur le parcours demain, qui interviendra en début d’étape. Une ascension longue de 17 kilomètres mais très roulante, bien plus simple que celle de la cinquième étape. Elle comporte aussi plusieurs portions de replat jusqu’au sommet à l’aéroport Razza de Vibo Valentia.

Au pied de la descente, le peloton rejoindra la côte de la mer Tyrrhénienne pour ne plus la quitter sur les 150 kilomètres restant. Il y aura bien quelques repecho le long des 60 derniers kilomètres de course, mais rien de significatif.


Les Derniers Kilomètres

Des derniers kilomètres qui ne seront pas techniques du tout, si ce n’est un rond-point à négocier à 3.7km de l’arrivée. La dernière ligne droite sera immensément longue et assez large. A noter une large courbe sur la gauche à 250m de la ligne.


Météo

De nouveau du beau temps attendu demain en Calabre.

Le vent soufflera en provenance de l’Ouest / Nord – Ouest. Majoritairement de côté donc, potentiellement léger trois quarts face dans le final. Avec tous ces kilomètres le long de la côte on était en droit de s’attendre à des bordures, il n’en sera rien : le vent soufflera à moins de 10km/h.


Le Scenario

Difficile de s’attendre à autre chose qu’un sprint massif demain. La très longue ligne droite vers l’arrivée devrait favoriser en principe les trains longs. Attention encore une fois à ne pas prendre la tête du peloton trop tôt et ne pas se faire piéger par plus malin que soi.


Les Prétendants

Quickstep : Cavendish ne possède pas le train le plus long, mais peut-être le meilleur malgré tout. Le travail de placement effectué pour le mettre dans les meilleurs conditions sur la 3ème étape est remarquable, tout comme son sprint de 300m vent de face. Une nouvelle chance de victoire pour lui demain.

Lotto : Ewan n’est pas en veine sur ce Giro. Après une chute et un mauvais placement, c’est un ennui mécanique dans la côte qui a réduit ses chances à néant aujourd’hui. Je reste persuadé qu’Ewan est le sprinter le plus rapide sur ce Giro, et que si son placement est optimal la victoire lui reviendra. S’il est épargné par la malchance ou une mauvaise gestion du positionnement, nous aurons la réponse quant à sa forme actuelle qui peut interroger.

G-FDJ : Très belle victoire de Démare aujourd’hui après un énorme travail de Sinkeldam pour le propulser dans les derniers hectomètres. Il sera intéressant de voir s’il conservera cette position dans le train demain ou si Guarnieri sera conservé en PP. J’ai des doutes sur la capacité du train FDJ à placer Démare correctement sur ce sprint demain. On a pu le voir sur la troisième étape, Démare doit se débrouiller seul aux 800m pour remonter et récupérer la roue de Guarnieri. Sans un positionnement optimal je ne le vois pas contester la victoire à Cavendish ou Ewan, mais un nouveau podium est à sa portée.

UAE : Gaviria est apparu très énervé après son vélo à l’arrivée, apparemment un problème l’aurait gêné lors du sprint. Déjà deux podium pour le colombien. De bons résultats compte tenu de l’absence de train pour l’emmener dans le final. Il comptera de nouveau sur Richeze pour le placer dans la bonne roue demain, qui devrait être celle de Cavendish. Il a prouvé avoir la pointe de vitesse nécéssaire pour jouer un nouveau podium.

Israel Premier Tech : Les choses ont semblé mieux fonctionner pour Israel aujourd’hui avec la 3ème place de Nizzolo. Malgré tout, l’italien ne profite pas de l’excellent travail de Zabel et doit lancer son sprint de loin, parvient à remonter une partie de son retard sur Gaviria et Démare puis plafonne à la même vitesse que les deux autres. S’il parvient à garder la roue de son PP dans les bonnes positions demain, il aura une nouvelle chance de podium.

Intermarché : Encore enfermé aujourd’hui, et passé à deux doigts de la catastrophe, Girmay paye peut-être l’absence de train ainsi que son inexpérience sur les sprints massifs face à une concurrence relevé sur un GT. Avant d’enterrer ses chances, attendons de voir comment il se défendra s’il peut sprinter correctement.


Mes Choix

Après la démonstration sur la troisième étape, difficile d’aller contre Cavendish ! La science du placement de Morkov sera de nouveau primordiale pour le britannique demain. Attention tout de même à Ewan qui, ne l’oublions pas, n’a pas encore eu l’occasion de sprinter correctement sur ce Giro. Probablement le seul qui peut rivaliser avec Cavendish demain, mais si le positionnement fait encore défaut il aura toutes les peines du monde à battre Mark. Nizzolo pour compléter mon podium, la performance de Zabel m’a plu aujourd’hui. S’il la reproduit et que Giacomo reste correctement dans sa roue, il lancera son sprint en bonne position.

  • Nizzolo T3 @ 3.5 (0.3%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :