Paris – Nice 2022 / Etape 3 : Vierzon > Dun-le-Palestel (191km)

Présentation de la Course

Une troisième étape répertoriée par l’organisateur comme une étape de « plat », mais qui offrira tout de même un parcours plus accidenté que la veille, surtout dans sa deuxième moitié.


Le Parcours

Parcours de la troisième étape

Rien à signaler sur les 100 premiers kilomètres de l’étape qui seront plat. La partie intéressante surviendra dans la deuxième moitié avec une succession de petites côtes, dont trois répertoriées. Les deux premières se trouvent avant l’entrée sur le circuit final.

  • Côte d’Eguzon (km 120.7) – 2.5km à 4.% de moyenne
  • Côte de Crozant (km 132.9) – 2.2km à 5% de moyenne

Le Circuit Final

Parcours du circuit final

Les coureurs entreront sur le circuit final à 48km de l’arrivée, et devront en faire un tour après un premier passage sur la ligne. Un circuit vallonné qui comportera une ascension répertoriée. Il est aussi important de noter que les routes sur ce circuit ne seront pas très larges dans leur majorité.

Côte de Le Peyroux (2.4km à 5.5% de moyenne). Seule cette portion est répertoriée, mais l’ascension aura commencé quelques kilomètres avant, avec une phase de replat entre les deux sections.

Après une portion descendante, les coureurs devront franchir une côte non répertoriée de 2.6km à un peu plus de 3% de moyenne, placée à 6.5km de l’arrivée. Suivra une nouvelle descente jusqu’à l’entrée dans Dun-Le-Palestel.


Les Derniers Kilomètres

Profil des derniers kilomètres

Comme on peut le voir, le profil des deux derniers kilomètres n’est pas plat mais affiche une moyenne de 3.3%. Pas de difficulté autre que la pente sur le final qui sera une longue ligne droite jusqu’à l’entrée dans la ville et l’arrivée.


Météo

De nouveau du beau temps et des températures qui seront en hausse aux alentours de 13/14°. Le vent soufflera moins fort que la veille et ne devrait pas excéder les 15km/h, probablement trop peu pour causer des cassures. Un vent de Sud-Est en début d’étape qui évoluera en vent de Sud-Ouest.

Il y aura bien quelques portions à risque de bordure sur le parcours selon l’orientation de la route (vers les kilomètres 13, 59 et 81 notamment), mais la majorité du parcours avant le circuit final se fera vent de face malgré. Et avec un vent qui risque de ne pas souffler assez fort, pas sûr qu’on revoit le même scenario qu’aujourd’hui.

Le sens du vent signifie que la dernière ascension se fera vent de face.


Le Scenario

Dernière chance pour les sprinters demain, même si la deuxième moitié du parcours et les deux derniers kilomètres ne vont pas forcément les rendre fous de joie. Avec en plus un vent majoritairement défavorable, les conditions pour que les échappés se jouent la gagne ne sont pas forcément réunis. Comme sur l’étape 1, il ne serait pas étonnant de voir certaines équipes durcir la course dans le circuit final vallonné et aux routes étroites afin d’affaiblir et pourquoi pas faire reculer les plus purs sprinters.


Les Prétendants

Jumbo : Deux podium en deux jours pour Van Aert et Laporte, la Jumbo écrase tout ! Demain sera encore une très belle occasion pour eux avec un final accidenté et deux derniers kilomètres à plus de 3%, où ils pourront rouler fort afin de faire reculer une partie des purs sprinters ou de les mettre dans le rouge avant qu’ils n’aient le temps de lancer leur sprint.

QuickStep : Jakobsen a montré toute sa puissance en s’imposant aujourd’hui, il n’y a pas eu photo face à Van Aert. Le final de demain lui conviendra moins. Il s’est déjà imposé sur des sprints en côte, mais si le rythme est soutenu comme cela a été le cas lors de la première étape, il pourrait aborder les 2 derniers kilomètres en trop mauvaise position pour espérer remonter et jouer la gagne, ou alors il y laissera beaucoup trop de force.

Alpecin : Arrivé à plus de 9 minutes après avoir loupé la bonne bordure, Philipsen aura fait moins d’efforts que les autres aujourd’hui. Des forces économisées qui pourraient s’avérer primordiales pour demain. Parmi les sprinters, je pense qu’il sera un de ceux qui pourra le mieux s’en sortir dans ce final. Peut-il battre Van Aert sur un sprint en côte ? On pourrait voir une belle bataille.

Trek : Pedersen est en forme sur ce début de saison, et le final de demain conviendra très bien à ses qualités. Moins rapide que Van Aert ou Philipsen, la victoire pourrait être compliquée, mais le podium lui est accessible.

Cofidis : Un final que Coquard doit avoir dans le collimateur. Cofidis devrait faire partie des équipes qui voudront durcir le final. Le Coq a montré avoir un très bon punch en ce début de saison. Moins rapide que les hommes cités au dessus, la victoire sera compliquée mais le podium est potentiellement accessible.


Mes Choix

Je vais de nouveau faire confiance à Philipsen. S’imposer face à Van Aert ne sera pas chose aisée, mais avec ce qu’il montre cette année, je pense qu’il en est capable. Il faudra être parfaitement placé dans le final, autrement il y laissera trop de force. Van Aert et Pedersen pour compléter le podium.

  • Philipsen @ 7.5 (0.3%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :