Paris – Nice 2022 / Etape 1 : Mantes-la-Ville > Mantes-la-Ville (160km)

Présentation de la Course

Première étape de cette 80ème édition de Paris – Nice. Une boucle autour de Mantes-la-Ville de 160 kilomètres et 4 côtes répertoriées au programme. Avec la dernière difficulté placée à peine à 5km de l’arrivée, il y a fort à parier que certains puncheurs tenteront de jouer un mauvais tour aux sprinters !


Le Parcours

Si le parcours ne sera pas plat, il n’offre pas à proprement parler un dénivelé que des sprinters ne peuvent encaisser. 2 côtes répertoriées sur la première moitié de l’étape:

  • Côte de Vétheuil (km 32.9) 1.8km à 5.2%
  • Côte de la Route des Crêtes (km 59.5) 1.5km à 5.7%

La partie la plus décisive sera dans la seconde moitié de l’étape avec l’entrée sur le circuit final. Là les coureurs devront gravir par deux fois la dernière côte de l’étape.

Gravie une première fois au kilomètre 136.5, les coureurs grimperont cette côte une seconde fois alors qu’il ne restera que 5 kilomètres jusqu’à l’arrivée. Des pourcentages assez élevés mais réguliers sur une route qui ne sera pas très large, jusqu’au petit replat à 200m du sommet avant le dernier kick de 100m. A peine 500m avant le début de la côte, il faudra être placé à l’avant pour éviter de se retrouver en mauvaise posture. Un virage à près de 180° pourrait permettre aux équipes en tête d’attaquer fort la côte.

Virage à 180° à droite

Les Derniers Kilomètres

Profil des 7 derniers kilomètres

Alors que la route se sera rétrécie dans l’ascension de la côte, elle va s’élargir de nouveau après la bascule et sur toute la portion en descente jusqu’à l’entrée dans Mantes-la-Ville à 2.3km de l’arrivée, où il y aura un rond point à négocier. Il faudra tout de même faire attention au mobilier urbain séparant la route en deux à plusieurs endroits dans cette descente.

A 400m de la ligne il restera un dernier virage à plus de 90° sur la gauche à négocier avant d’arriver dans la dernière ligne droite.


Météo

Des températures fraîches demain qui ne devraient pas excéder les 9° dans les environs de Mantes-la-Ville.

Concernant le vent, il soufflera en provenance du Nord-Est tout l’après-midi. Cela signifie que sur le circuit final, la dernière côte placée à 6km de l’arrivée se fera avec un vent qui frappera les coureurs de côté à 3/4 face. Un vent toujours défavorable jusqu’au dernier virage, pour un sprint vent de dos.


Le Scenario

Je laisse assez peu de chances aux échappés aujourd’hui, beaucoup d’équipes voudront collaborer pour tenter de jouer la victoire dans Mantes au sprint. Malgré la dernière côte à 5km, beaucoup d’équipes auront confiance en leur sprinter pour la passer avec le peloton, on peut penser entre autres à Trek, Bahraïn, Alpecin ou encore Cofidis. Ils ne seront certainement pas tous présents, mais une partie d’entre eux est capable d’encaisser cette dernière côte si bien placés à son amorce.


Les Prétendants

Jumbo : Van Aert apparaît comme le favori incontestable demain. Parmi les meilleurs sprinters, il sera assurément un de ceux qui passeront la côte avec le peloton. La forme est assurément là, comme on a pu le voir sur le week-end d’ouverture.

Alpecin : Philipsen réalise un très gros début de saison et s’est montré le plus rapide des sprinters sur l’UAE Tour. Philipsen est capable de passer quelques bosses, surtout s’il aborde la dernière en bonne position. Je pense qu’il sera là dans le final, mais peut-être plus émoussé qu’un Van Aert. On pourrait avoir un beau duel entre les deux.

QuickStep : Avec Philipsen, Jakobsen est probablement le sprinter de ce début de saison. Il aurait été intéressant de voir les deux se jouer la victoire au sprint, mais je ne pense pas que demain soit ce cas de figure. Si l’allure est trop élevée dans la dernière ascension, il ne basculera pas avec la tête et pourrait y laisser encore plus de force qu’un Philipsen.

Bahraïn : Colbrelli sera un des hommes à surveiller demain. En sprint pur, il ne pourra pas rivaliser avec les meilleurs. La Bahraïn sera une des équipes qui aura un intérêt particulier à rendre cette fin de course difficile. Colbrelli sera à l’avant, mais une place sur le podium s’ouvrira seulement si la majorité des grosses cuisses a sauté.

TREK : Impressionnant sur La Marseillaise et sur Bessèges, Pedersen a prouvé qu’il pouvait bien grimper et possédait un bon punch. Pas de course depuis un mois donc son état de forme est un peu inconnu. Mais avec les classiques dans le collimateur, on peut imaginer qu’il ne soit pas complètement à la ramasse non plus ! A l’image d’un Colbrelli, il va espérer un final rendu difficile pour éliminer les purs sprinters. Trek devrait être à la planche.

Bora : Bennett a été relativement décevant pour sa reprise sur le Tour des UAE. Mais n’oublions pas que son train est nouveau et qu’il n’avait pas couru depuis longtemps. Le final de demain n’est pas idéal pour lui, je ne suis pas certain qu’il soit présent pour jouer la victoire.

BikeExchange : Groenewegen avait bien débuté sur le Saudi Tour, mais n’a jamais pu s’exprimer sur le Tour des UAE. Il est très rapide, aucun doute, mais probablement un de ceux qui a le moins de chance de passer la dernière bosse avec la tête de course.


Mes Choix

Vainqueur possible dans plusieurs scenarii, Van Aert est le clair favori pour demain ! Comme je le disais, je pense qu’une partie des grosses cuisses du peloton ne sera pas présent dans le final, le seul vrai doute que j’ai est sur Philipsen que je pense en capacité d’en être. On devrait retrouver des hommes comme Pedersen et Colbrelli pour jouer le podium.

  • Van Aert @ 2.95 (0.5%)
  • Colbrelli T3 @ 2.75 (0.3%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :