Strade Bianche 2022 (184km)

Présentation de la Course

L’une des courses les plus attendues de la saison à n’en pas douter ! Ce samedi 5 mars aura lieu la 16ème édition des fameuses Strade Bianche. Une course d’un peu plus de 180km au départ et à l’arrivée à Sienne, une balade dans les beaux paysages de Toscane et ses désormais bien connus « Chemins blanc« .

Une course devenue une institution dans le monde du cyclisme professionnel où le gratin du peloton se retrouve tous les ans pour tenter d’y décrocher la gloire. Les 11 même secteurs sterrati sur près de 63km qui ont fait sa renommée. Qui succèdera à Van der Poel, absent cette année, au palmarès de la course ?


Le Parcours

Parcours des Strade Bianche

Pourquoi changer un parcours qui frôle déjà la perfection ? Un terrain accidenté où il n’y a quasiment aucun répit, car même sur la plus longue portion où il n’y aura pas de sterrati, les coureurs devront grimper vers Montalcino (6.5km à 5%) au kilomètre 60.


Les Strade Bianche

Secteur 1 Vidritta
(km 17.6)
Longueur 2 100m
Secteur en léger
faux-plat descendant
Secteur 2Bagnaia
(km 25)
Longueur 5.8km
Deuxième partie montante, avec des pourcentages jusqu’à 10%
Secteur 3 Radi
(km 36.9)
Longueur 4.4km
Secteur vallonné avec des portions à plus de 10% de moyenne sur le dernier kilomètre
Secteur 4 La Piana
(km 47.6)

Longueur 5.5km
Secteur 5 Lucignano d’Asso
(km 76)
Longueur 11.9km

Secteur de gravel le plus long de la course
Secteur 6 Pieve a Salti
(km 90)
Longueur 8km
Secteur qui suit quasi immédiatement le précédent
Secteur 7 San Martino in Grania
(km 111.3)
Longueur 9.5km
Secteur vallonné dont le dernier kilomètre affiche plus de 7% de moyenne
Secteur 8 Monte Sante Marie
(km 130)
Longueur 11.5km
Secteur clé le plus dur de la course, quasiment pas un mètre de plat.
Secteur 9 Monteaperti
(km 160)
Longueur 800m
Secteur le plus court, mais les 550 premiers mètres affichent du 9.3% de moyenne
Secteur 10 Colle Pinzuto
(km 164.6)
Longueur 2.4km
Avant dernier secteur de la course avec des portions à près de 15%
Secteur 11 Le Tolfe
(km 171)
Longueur 1.1km
Dernier secteur, cuve d’1km avec des pourcentages avoisinant les 15% au sommet

Les Derniers Kilomètres

Parcours des derniers kilomètres
Profil des derniers kilomètres

Après le onzième et dernier secteur de gravel, il restera 12 kilomètres à parcourir pour rallier Sienne. Comme on peut le voir, à 1 800m de la ligne la route va commencer à s’élever gentiment avec l’entrée dans la ville.

Après avoir passé la Porta di Fontebranda et l’entrée dans le dernier kilomètre, la route s’élèvera encore plus et sera alors pavée. Les coureurs prendront ensuite à gauche la via Santa Caterina.

Direction Via Santa Caterina

Cette fameuse rue étroite comparable à un mur qui fait la renommée du final dans Sienne. Une côte de 250m à plus de 12% de moyenne, avec un pic à 16% en haut de la Santa Caterina. Au sommet, les coureurs prendront un virage serré sur la droite.

Aux 300m, la route commencera à descendre. Dernier virage serré à droite aux 120m qui mène à une descente à 7% de moyenne jusqu’à la Piazza del Campo et l’arrivée.

120 derniers mètres des Strade Bianche, descente à 7% de moyenne

Météo

S’il ne devrait pas pleuvoir demain, en tout cas pas durant la course, il y a eu des averses aujourd’hui dans la région de Sienne. Il y a de fortes chances que les chemins blancs soient encore mouillés demain, pour les secteurs les moins exposés au soleil.

Il fera frais, les températures ne devraient pas excéder les 9° dans l’après-midi. Il y aura aussi du vent sur le parcours, en provenance du Nord-Est, et il soufflera fort ! Aux alentours de 25km/h voir plus, et des rafales à près de 40km/h attendues ! Une bien dure journée à prévoir.

  • Un vent de face à 3/4 face dans le secteur 8 (Monte Sante Marie). Certaines portions seront abritées par la forêt mais pas l’ensemble des 11 kilomètres de cette section. Décisive en temps normal, il faudra être parfaitement placé dès l’entrée pour ne pas prendre une cassure quand la course va se durcir.
  • L’approche du secteur de Monteaperti, le secteur lui-même ainsi que les quelques kilomètres qui suivront se feront avec un vent favorable.
  • Le vent sera défavorable dans les deux derniers secteurs de la course, ainsi que sur les 2 kilomètres qui suivront la fin du secteur de Le Tolfe.
  • Le vent sera ensuite favorable sur les 9 derniers kilomètres avant l’entrée dans Sienne, mais les coureurs seront alors abrités dans la ville.

Le Scenario

2018, dernière édition pluvieuse des Strade Bianche. Première sélection effectuée à l’entrée du secteur de Monte Sante Marie, puis sous l’impulsion de Bardet, lui et Van Aert s’isoleront en tête à près de 45km de l’arrivée. Benoot arrivera à s’extirper du groupe de chasse sur une portion asphaltée à 30km de l’arrivée, emmenant Serry dans sa roue, afin de tenter de revenir sur les deux hommes de tête. Dans le Colle Pinzuto, Benoot va se défaire de Serry et combler le trou de 40 secondes qui le séparait de la tête de course. Il attaquera de nouveau dans Le Tolfe, pour s’isoler et s’envoler vers la victoire.

En 2019, une première sélection effectuée dans le secteur de Monte Sante Marie. Fuglsang, Alaphilippe et Van Aert s’étaient ensuite isolé dans le secteur de Monteaprti à 23km de l’arrivée. Décroché dans le secteur suivant, Van Aert parviendra à faire la jonction et boucher un trou de 35 secondes juste avant l’entrée dans Sienne. Un mano a mano entre Julian et Fuglsang dans la via Santa Caterina verra le français prendre le dessus sur son adversaire sur le sommet de la côte, il ne sera pas repris.

En 2020, la course s’était décantée dans le Monte Sante Marie, le secteur de gravier le plus difficile du parcours, placé à un peu plus de 40 kilomètres de l’arrivée. Un petit groupe avait pris le large sous l’impulsion de Fuglsang. Van Aert placera l’attaque décisive dans Le Tolfe pour s’isoler à 12km de l’arrivée et ne jamais être revu par ses poursuivants.

En 2021, la Jumbo avait vissé dès l’entrée dans le secteur de Monte Sante Marie, réduisant le peloton à un petit groupe d’hommes forts. L’attaque décisive sera placée par Van der Poel dans les pourcentages les plus forts du secteur de Le Tolfe, seuls Alaphilippe et Bernal à contre-temps pourront suivre. Ils ne seront pas revus,

Il apparaît évident au vue des dernières édition que le secteur clé est le huitième, le plus difficile et un des plus long. Un groupe réduit devrait une nouvelle fois prendre le large pour ne pas être revu. Autre secteur clé, Le Tolfe. Onzième et dernier secteur de la course, il a permis 3 fois lors des 4 dernières éditions de créer une dernière sélection au sein du groupe de tête : deux fois un homme est parti seul, une fois un groupe de trois. Pouvoir jouer le surnombre est toujours important sur ce type de course non seulement difficile mais surtout très particulière, il faudra aussi et avant tout avoir les jambes ! On peut s’attendre à un scenario assez identique à ce qu’on a pu voir ces dernières années avec un écrémage en plusieurs temps : premier gros essorage dans le Monte Sante Marie, puis la seconde lame deux ou trois secteurs plus loin où seuls les plus forts seront encore en mesure de se jouer la victoire.


Les Prétendants

Cette année, pas de Van Aert, Van der Poel ou Bernal sur les routes des Strade Bianche. On note aussi les forfaits de Bardet mais surtout de Pidcock ce matin, un vrai prétendant en moins. Des absences notables et préjudiciables mais qui pourraient offrir une course un peu plus ouverte.

QuickStep : La QuickStep vient sur cette édition 2022 avec un des deux immenses favoris à la victoire, Alaphilippe. Pas de victoire pour Julian en ce début de saison, mais il aura toujours été aux avant-postes à se montrer en forme. Il lui en aura certes manqué face à Quintana ou dans le final de la Drôme Classic, mais la forme du champion du Monde va aller en s’améliorant. D’après son entraineur, Alaphilippe aurait passé « un des meilleurs hivers de sa carrière« . Deux podium dont une victoire en 3 participations ici, et de belles chance d’accrocher à minima un troisième podium demain. On surveillera tout de même les conditions météo, car on le sait, ses performances chutent drastiquement lorsque la pluie et le froid font leur apparition ! Une bonne équipe autour de lui avec entre autre Honoré et Asgreen, mais aussi Serry et Devenyns. On notera aussi la présence de Schmid, le jeune suisse vainqueur de l’étape de Montalcino sur le Giro 2021. C’est une toute autre course qui l’attend demain, mais les sterrati ne semblaient pas lui poser problème !

UAE : Un début de saison énorme d’UAE présent sur tous les fronts. La majorité de leurs coureurs semblent être sortis de l’hiver avec une forme incroyable. Demain, ils auront dans leurs rangs probablement le seul homme capable de rivaliser avec Alaphilippe : Pogacar. Il apprécie courir en Italie et ne se cache pas d’avoir pour ambition de remporter les Strade… dès cette année ? De ses propres mots, les coureurs d’UAE sont « prêts et affamés pour les prochaines courses » italiennes. Déjà deux victoires et le général du Tour des UAE pour le slovène cette année, qui visera Tirreno dès lundi. Quatrième participation aux Strade pour Tadej qui ne cesse d’améliorer ses résultats ici : 30ème en 2019, 13ème en 2020 et 7ème en 2021. Cette année, réussira t-il a accrocher le groupe de tête lorsque la décision se fera ? UAE pourra aussi compter sur un autre de ses hommes en forme en la personne de Covi. Le jeune italien réalise un début de saison canon et a montré la qualité de son punch sur la Ruta del Sol. L’année dernière il nous a aussi gratifié d’une belle course à Montalcino sur le Giro, prenant la deuxième place de cette belle étape. Et si Covi était la réelle arme « anti-Julian » d’UAE ? Attention, je ne dis pas qu’il est plus fort que le double champion du Monde ! Mais sa présence à l’avant pourrait permettre à Tadej de simplement suivre Alaphilippe, pendant que Covi se chargerait d’attaquer. Une sorte d’épée de Damoclès constante au-dessus de la tête de Julian.

Derrière ces deux coureurs qui sortent du lot en tant que favoris à la victoire, et en l’absence des 3 cyclocross men, on trouve tout de même quelques bons outsiders qui pourraient d’une manière ou d’une autre tirer leur épingle du jeu !

Jumbo : Ancien vainqueur des Strade en 2018, Benoot a fini 4 fois dans le top 10 en 5 participations. Une course qui lui convient parfaitement, et avec une startlist peut-être moins relevée que ces 3 dernières années au global, il doit avoir des vues sur le podium. Au punch face à un Pogacar ou Alaphilippe il n’a pas une chance, il devra anticiper. Lui en laissera t-on l’occasion ? Seulement deux courses pour le belge cette saison, mais on a pu le voir à l’avant sur l’Omloop avoir de bonnes jambes. Avec le forfait de dernière minute de Dumoulin, tous les espoirs de Jumbo reposeront sur lui.

Lotto : Forfait au départ de l’Omloop alors qu’il en était l’un des favoris, Wellens s’aligne sur les Strade avec une excellente forme. Un mois de février au top, comme bien souvent, où une 12ème place sur la première étape du Tour du Var a été sa plus mauvaise place. On aura aussi noté sa deuxième place sur la Jaen Paraiso Interior, la nouvelle course type « Strade Bianche » à la sauce espagnol. Certes le plateau était moins relevé que demain, mais tout de même. On se souvient qu’il a déjà signé un top 3 ici en 2017.

Movistar : A 41 ans, Valverde est encore capable de belles choses ! Impressionnant début de saison pour un des doyens du peloton avec une deux victoires et le général du Gran Camino. 2 podium et une 4ème place en 6 participations ici. On l’a vu disposer encore d’un bon punch, mais pourra-t-il rivaliser avec Pogacar et Alaphilippe dans la Via Santa Caterina, si tant est qu’il soit dans le trio de tête à l’approche du dernier kilomètre ?

TREK : Très malchanceux sur l’édition 2021, Simmons avait été décroché du groupe de tête sur crevaison puis chute, alors qu’il avait réussi à accrocher le bon wagon au moment de la première décision. Il s’aligne ici avec une revanche à prendre, et si la forme est la même que l’année passée il peut espérer de nouveau être aux avant-postes, d’autant plus face à un plateau plus accessible.

Bahraïn : Mohoric n’est certes jamais entré dans le top 10 de cette course, mais s’il y a probablement une année où cela est possible, c’est bien cette année. Bon début de saison du slovène qu’on a déjà pu voir à l’avant sur l’Omloop et déjà même en Espagne avant ça. L’équipe pourra aussi compter sur Bilbao qui réalise un bon début de saison avec une troisième place au général du Tour des UAE. 10ème ici l’année dernière, il a les moyens d’améliorer ce résultat.

Israel – PremierTech : Fuglsang a réalisé un bon début de saison en Espagne. 3 top 10 dont un podium et une 11ème place sur les Strade en 4 participations, c’est une course que Jakob affectionne particulièrement. Un des hommes qui bénéficiera de cette startlist amputée de pas mal de favoris pour avoir des vues sur un nouveau podium. L’équipe pourra aussi compter sur un Clarke qui lui aussi semble en forme. Deux 8ème place comme meilleur résultat en 6 participations. Il devrait être en mesure d’accrocher le bon groupe lors de la première sélection mais je doute qu’il puisse se battre pour le podium malgré tout.

AG2R : L’équipe compte dans ses rangs un homme qui n’a loupé qu’une seule des 12 dernières éditions des Strade, et qui a fini 8 fois sur 11 dans le top 10 (2 podium). Van Avermaet apprécie cette course. Difficile de voir un scenario où il peut s’imposer mais un nouveau top 10 ne serait pas une surprise. Deuxième leader de l’équipe, Cosnefroy découvrira la course et voudra profiter de la bonne forme qu’on a vu le week-end dernier.

Intermarché : Début de saison intéressant pour Rota qui aura malheureusement pour lui subit la loi des UAE sur le Laigueglia. Malgré tout, on l’a vu très en forme, bon signe avant demain même s’il n’a pas de référence sur la course. On note aussi la présence du cyclocross man Hermans, un support de poids pour Rota.

INEOS : Avec l’annonce du forfait de Pidcock, les grenadiers perdent l’un des favoris à la victoire. Narvaez et Carapaz seront présent, mais je doute que le top 3 soit à leur portée.

Astana : De manière assez étrange, pas de Lutsenko sur les Strade. L’équipe va compter sur Moscon qui n’a jamais réellement performé sur cette course et qui est surtout en reprise. Lopez sera aussi de la partie, bon début de saison pour le colombien qui va découvrir la course.

Alpecin : Orpheline du vainqueur sortant, Alpecin va miser sur Gogl. Pas forcément un nom qui ressort régulièrement, sauf quand vient le temps des Strade Bianche. L’autrichien a en effet terminé 9ème et 6ème des deux dernières éditions, des éditions où le plateau était bien plus relevé. Il aura très certainement comme ambition de faire aussi bien voir mieux cette année, lui qui a fait de cette course un objectif personnel après sa première participation.


Mes Choix

Les chances sont grandes d’assister à un duel Pogacar / Alaphilippe demain, et mon choix se porterait plus sur le slovène, pour la conquête d’un troisième Monument. L’équipe d’UAE me semble tout a fait équiper pour gêner Alaphilippe, cela aurait pu être problématique si les autres cadors étaient présent, mais le champion du Monde aura tout les yeux braqués sur lui, le moindre de ses mouvements épié et suivi. Il aura du mal à se défaire du marquage, et on pourrait voir d’autres hommes tenter leur chance pour le forcer à se découvrir. Je pense ici notamment à Covi qui pour moi aura une belle carte à jouer demain. Avec un plateau si ouvert derrière les deux favoris, on pourrait voir de belles surprises se glisser dans le top 5 et pourquoi pas accrocher le podium. Je pense ici à des hommes comme Simmons et Rota. Comme un goût de revanche pour l’américain cette année !

  • Pogacar @ 3 (0.5%)
  • Covi @ 18 (0.1%)
  • Simmons T3 @ 10 (0.15%)
  • Rota T3 @ 25 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :