La Vuelta 2021 – Etape 6 : Requena – Alto de la Montaña de Cullera (158.3km)

Une étape courte qui peut se décomposer en 3 parties distinctes : Les 75 premiers km relativement descendant, 80 kilomètres de plat pour finir par deux kilomètres d’ascension. Une étape qui aurait pu convenir aux sprinters, mais les 2 derniers kilomètres seront indéniablement de trop pour eux.

LE PARCOURS

Les 75/80 premiers kilomètres de course seront en majorité descendant, malgré la présence de quelques petites côtes le long du parcours, mais rien de bien méchant. Le peloton partira des terres et tracera une droite d’Est en Ouest pour aller rejoindre Valence.

Dès abords de Valence jusqu’à 2 kilomètres de l’arrivée, la route sera exclusivement plate et ne sera pas loin de la côte méditerranéenne sur de nombreux kilomètres.

Au kilomètre 122, le peloton entamera le premier de ses deux tours d’un circuit qui pourrait se révéler piégeux. Un virage à droite les mènera sur une route ouverte aux vents sur deux kilomètres.

Les coureurs tourneront ensuite à gauche pour prendre une route beaucoup plus étroite. Une route toujours découverte sur plusieurs kilomètres.

Cette partie très compliquée du circuit total de 20km durera 6km, le reste sera beaucoup plus classique. Un circuit à parcourir 1.5 fois donc avant d’arriver dans la dernière partie de l’étape.

Un effort de moins de 5′, parfait pour les puncheurs ! Des rampes très élevées qui ne tomberont quasiment pas sous les 8%. Ces 2km à 8.6% de moyenne nous promettent une courte mais belle bataille pour la victoire d’étape, et pourquoi pas entre les favoris au général ? Il faudra être déjà placé aux abords de l’ascension dans le peloton, la route se rétrécira légèrement, et certains leaders traînant en queue de peloton pourrait se retrouver bêtement piégés. Cette ascension finale a été vue pour la dernière fois en 2020 lors de la Volta a Comunitat Valenciana. Ce jour-là, Tadej Pogacar s’était imposé

METEO

Vent d’Est / Sud-Est sur l’étape, cela signifie que sur les 80 kilomètres jusqu’à Valence le vent devrait être de face aux alentours de 15km/h. Passé Valence, le long de la côte, le vent viendra toujours de l’Est et devrait souffler plus fort à l’approche de Cullera, pour atteindre 22km/h, mais peu de sections totalement découvertes.

Au kilomètre 122, lors de l’entrée sur le circuit, le vent pourrait poser un problème avec des sections ouvertes comme on a pu le voir sur les images plus haut. Sur les deux premiers kilomètres du circuit, le vent soufflera assez fort et frappera les coureurs de côté à 3/4 dos, parfait pour la création de bordures ! Mais est-ce que la section sera assez longue ? Après le second virage à gauche, au niveau de la route plus étroite, le vent frappera de côté, voire légèrement défavorable. Toute cette section promet d’être très nerveuse au sein du peloton, attention aux bordures mais surtout aux chutes.

LES PRETENDANTS

La grande question pour demain : échappée ou GC ? Avec un vent défavorable sur la majeure partie de l’étape, une étape relativement courte et un parcours rendant l’échappée facile à contrôler, tout porte à croire que les favoris pourraient se jouer la victoire. Mais, comme on l’a vu sur l’étape du Picon Blanco, personne ne veut prendre la chasse à son compte. Et il n’y a à priori pas de raisons pour que les choses soient différentes demain.

La Trek voudra simplement défendre le maillot, à savoir s’assurer que personne de dangereux pour Kenny ne soit à l’avant, et gérer l’écart afin que les échappés se jouent les secondes de bonification.

Jumbo ? Ils n’ont pas voulu mettre un coup de pédale sur la 3ème étape pour lâcher le maillot, je ne comprendrait pas l’intérêt de rouler demain pour le reprendre. Et leur équipe a paru très friable avec un Roglic (certes pas mis en difficulté) mais bien isolé. Dans le même style, INEOS n’a pas semblé vouloir assumer le poids de la course, je pense que ce sera pareil demain.

La Bahrain a roulé aux abords du Picon Blanco et une partie de l’ascension pour placer Landa et tenter de faire sauter certains lieutenant. Une tactique efficace sur une ascension de 8km, beaucoup moins sur 2km où les écarts ne devraient pas être si énorme entre les favoris sur une montée sèche.

Reste à mes yeux la Movistar, capable de tout. Ils n’ont pas roulé sur la 3ème étape, sauf quand Carapaz a été décroché. Voudront-ils maintenir un écart raisonnable afin de permettre à Valverde de jouer sa carte sur un final qui lui convient très bien ? C’est une possibilité.

Sur ce type de montée, Roglic apparaît à raison comme l’épouvantail du peloton. Rouler sur l’échappée reviendrait probablement à lui servir la victoire sur un plateau, sauf impondérable.

Pour moi, peu d’équipes trouveront un intérêt à rouler derrière l’échappée demain. Malgré tout, si les fuyards devaient être revue, en dehors des 2 hommes cités plus haut il faudra surveiller de près Yates qui va aimer ces forts pourcentages, tout comme Ciccone bon puncheur avec une très bonne pointe de vitesse.

Un élément qui me fait douter est ce circuit piégeux dans le final. Le rythme du peloton devrait naturellement s’y accélérer, et on l’a vu lors de l’étape du Picon Blanco, il faut très peu de kilomètres pour que l’écart chute drastiquement. Les échappés devront posséder une bonne avance à l’approche du circuit pour espérer se jouer la victoire.

Quels sont les coureurs susceptible de prendre l’échappée et d’avoir les jambes pour s’imposer demain ? Bagioli est à 5′ d’Elissonde, pas une menace directe donc, et possède le punch et la vitesse nécessaire pour décrocher une belle place sur cette étape. Dans un scenario ou le peloton des favoris reviendrait sur l’échappée, il pourrait avoir ses chances de bien figurer aussi. Kron entre aussi dans cette catégorie de bon grimpeur possédant une belle pointe de vitesse, en témoigne ses victoires sur le Tour de Suisse et de Catalogne. Il est loin au classement et possède la liberté pour attaquer, son équipe n’ayant pas de clair leader. Planckaert a démontré lui aussi qu’il possédait un très bon punch et une bonne pointe de vitesse lors de sa victoire sur la première étape du Tour de Burgos. Lui aussi loin au général, il ne sera pas un soucis pour la Trek. Schultz possède aussi un profil intéressant pour cette fin d’étape, en atteste ses résultats sur la Setimana Coppi e Bartali en mars, et sa récente victoire sur le Sazka Tour. Un final probablement trop dur pour Matthews, Nick pourrait avoir un bon de sortie.

Il y a évidemment bien d’autres noms, mais ceux-ci sont ceux retenant le plus mon attention pour l’étape de demain.

MES CHOIX

  • Ciccone T3 @ 9 (0.3%)
  • Bagioli @ 21 (0.2%)
  • Planckaert @ 130 (0.05%)
  • Kron @ 52 (0.1%)
  • Schultz @ 52 (0.1%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :