La Vuelta 2021 – Etape 4 : El Burgo de Osma – Molina de Aragon (163.9km)

Une nouvelle étape promise aux sprinters sur le papier, une étape où les équipes de sprinters devraient pouvoir gérer l’échappée, aucune difficulté n’étant répertoriée le long de ces 164km.

LE PARCOURS

Malgré les quelques petites côtes le long du parcours, il n’y a rien qui ne devrait mettre les hommes rapides du peloton en difficulté.

L’approche de Molina devrait être rapide et peu technique, le peloton empruntera effectivement sur de longs kilomètres une deux voies sans mobilier urbain jusqu’à l’entrée dans Molina à 2.6km de l’arrivée.

A l’entrée dans la ville, il y aura un court repecho de 650m de long à 4% de moyenne, immédiatement suivi par une courte descente qui mènera le peloton dans le centre ville. La route va serpenter légèrement sur la descente, et il faudra être particulièrement bien placé à 1 200m de l’arrivée. Les coureurs prendront à droite en direction du centre, la route sera rétrécie dans ce virage avant de s’élargir à la sortie.

La route va serpenter sur le dernier kilomètre, il faudra faire attention à son placement pour éviter tout problème. Les derniers 450m de l’étape affichent une moyenne de 4.5%, si cela n’est pas rédhibitoire pour une grande partie des sprinters, il faudra tout de même timer son attaque correctement sous peine de se retrouver trop court avant de passer la ligne ! Aux 200m, la route effectue une courbe sur la droite (là où le pourcentage sera le plus élevé à 6% mais sur une courte distance), c’est de ce côté de la route qu’il faudrait idéalement se positionner pour prendre « le chemin le plus direct ».

METEO

Les températures devraient de nouveau être relativement clémentes avec les coureurs et rester sous les 30° (entre 26 et 28° tout l’après-midi).

Le vent soufflera aussi moins fort que depuis le début de cette Vuelta, 13km/h au plus fort aux alentours du village de Maranchon. A ce moment, le peloton empruntera la longue nationale découverte qui le mènera jusqu’à Molina 30km plus loin. Le vent frappera de côté, mais la force ne devrait pas être suffisante pour créer des bordures.

Dans Molina, le vent devrait souffler en provenance du Nord / Nord-Est, une amorce vent de dos puis les derniers 200m 3/4 dos, il devrait souffler aux alentours de 10km/h.

LES PRETENDANTS

Malgré le petit kick final, je ne pense pas que les « purs » sprinters soient mis en trop grande difficulté. Le vent de dos sera aussi à leur avantage sur le sprint, ils ne tomberont pas face à un mur en plus des pourcentages de la route jusqu’à la ligne d’arrivée.

Philipsen a enfin débloqué son compteur en WT cette année avec une très belle victoire sur la deuxième étape. Très bien emmené par son train qui l’a déposé dans les bonnes roues dans les derniers hectomètres, il aura été le plus rapide. Le final de demain est à mon avis tout à fait dans ses cordes. Il avait pris la 3ème place sur le sprint de Fougères sur le Tour, mais avait été lâché un peu trop tôt par son train et avait pris le vent, tout en abritant Cavendish et Bouhanni. Avec un vent de dos demain, je pense que cela sera moins un problème ! Et puis, rappelons-nous de sa victoire sur la 15ème étape de la Vuelta 2020, avec une côte d’une longueur et des pourcentages identiques.

Jakobsen a pris une belle deuxième place lors de ce premier sprint. Indéniablement un des sprinters les plus rapides, son train était en place au kilomètre avant de se scinder en 2. Des réglages à trouver donc, et cela pourrait être rédhibitoire encore demain. De plus, je pense que ce sprint en côte lui convient moins bien qu’à un homme comme Philipsen.

Surprenant 3ème sur un sprint en boulevard lors de la deuxième étape, Matthews trouvera ici un final bien plus dans ses cordes. Si je m’attend à le voir haut dans l’emballage final, je pense qu’il aurait aimé que la côte soit un peu plus longue, ou tout du moins, un peu plus pentue. A l’image d’un Aranburu, un de ceux qui auraient intérêt à lancer le sprint plus tôt pour tenter de mettre les plus purs sprinters dans le dur juste avant la ligne.

Dans la lignée de son Tour de France, la FDJ et Démare sont passés complètement à côté de leur sprint. L’année passée, il aurait été un vrai favori pour cette étape, mais mes doutes n’ont fait que se confirmer lors du premier sprint, la confiance n’est pas là. Pour le moment.

Quid de Molano ? Très en jambe sur le Tour de Burgos, il prend la 4ème place du 1er sprint. Il est un peu court en comparaison du plateau de sprinter présent sur cette Vuelta, je ne pense pas que les choses seront différentes demain.

Chez les outsiders, je garderai un œil attentif sur les performances de Dainese et Meeus. Tout deux sont certes un cran en dessous des premiers cités, mais ils pourraient tirer leur épingle du jeu sur un finish comme celui-ci. Pas pour la victoire, mais tenter d’accrocher une place d’honneur.

MES CHOIX

  • Philipsen @ 3.68 (0.5%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :