Criterium du Dauphiné – Etape 8 : La Léchère-Les-Bains – Les Gets (147km)

Une étape montagneuse relativement courte pour mettre un terme à cette semaine de course. Des écarts resserrés au classement général, un enchaînement de cols : une journée qui s’annonce grandiose !

LE PARCOURS

Mis à part les 20 premiers kilomètres, l’étape sera une succession d’ascensions et de descentes sur les 120 kilomètres restant.

Première côte répertoriée au kilomètre 22. Peu de pourcentages insoutenables pour ce premier col.

Au kilomètre 40 débutera le Col des Aravis. De grandes portions de plat dans sa première partie, les 6 derniers kilomètres sont les plus difficiles. Suivra ensuite une longue descente de 12 kilomètres jusqu’au pied de l’ascension suivante.

Le Col de la Colombière débutera au kilomètre 75. Si les premières rampes sont assez roulantes, les derniers kilomètres sont eux plus pentus.

La descente du Col de la Colombière est longue, près de 17km, et surtout rapide, les pourcentages y sont très important. Il y aura une portion de 6km de plat ensuite avant d’aborder l’ascension suivante.

Le Col de Chatillon sera peut-être le moins compliqué de la journée avec ses 5km à 5%. Ce sera surtout le dernier kilomètre qui sera pentu.

La descente du col sera courte, moins de 3km. Il s’en suivra d’une portion de plaine d’une dizaine de kilomètre de plaine avant d’aborder le plus gros morceau de la journée : Joux Plane.

12 kilomètres à plus de 8% de moyenne, de gros dégâts pourront être fait ici. Passé le premier kilomètre, il n’y aura aucun répit pour les coureurs. Le sommet est situé à moins de 17km de l’arrivée.

La descente de Joux Plane est longue de 10 kilomètres avec des portions techniques et surtout une route étroite par endroit. Le bas de la descente mène directement à la dernière ascension de la journée où sera jugée l’arrivée : 5.3km à 3.4% de moyenne. Ce n’est pas ici que les gros écarts seront fait.

METEO

Temps couvert sur toute la course, mais normalement pas de pluie attendue.

Le vent sera défavorable sur une grande partie de l’étape, ou au mieux de côté. Il ne soufflera cependant pas fort, entre 5 et 10km/h. Le vent sera de dos dans la dernière ascension.

LES PRETENDANTS

A quel type de course allons nous assister demain ? Une étape courte avec un enchaînement de col et peu de plat entre les ascensions peut inciter aux attaques assez tôt. C’est ce qu’on a pu voir notamment sur la dernière étape du tour du pays-basque. La différence avec le Dauphiné réside dans le fait qu’INEOS et Movistar ont l’équipe pour contrôler, ce qui n’était pas le cas d’UAE alors. INEOS a le maillot et n’a pas d’intérêt à attaquer, la charge reviendra à Movistar et Astana de tenter de renverser la course.

Je pense que demain sera une nouvelle étape destinée aux favoris du classement (Padun n’était effectivement pas un des favoris, mais il a tout de même remporté l’étape en attaquant depuis le groupe des favoris, ce qui rend l’exploit encore plus impressionnant). Les écarts étant serrés entre les hommes du top 10, je ne serai pas étonné de voir des attaques lancées de loin, depuis la Colombière et sa descente ou pourquoi pas dès les Aravis.

Joux Plane peut aussi faire peur et retenir les coureurs dans leur volonté d’attaque. Il y aussi de grandes chances donc que la bataille se déclare dans Joux Plane, surtout que sa descente sera assez technique et pourra permettre de consolider/accentuer les écarts. La dernière ascension ne sera pas assez sélective pour les hommes voulant renverser le Dauphiné.

Les prétendants à la victoire sont pour moi les hommes que nous avons vu à l’avant aujourd’hui, Padun en moins.

J’aurais aussi tendance à éliminer Porte de la course à la victoire à la vue de la descente de Joux Plane. Thomas devrait être leur meilleure carte demain. S’il limite les dégâts dans le final de la septième étape, il m’a semblé loin d’être impérial. D’autres coureurs semblent tenir une bien meilleure forme que lui.

Comme je m’y attendais, Gaudu a de nouveau tenté et cette fois ses attaques ont été plus tranchantes, lui permettant de creuser un peu. Trop court pour accrocher la roue de Lopez, je pense que l’étape de demain lui conviendra encore mieux. Je m’attends à un bon résultat de David !

Lopez a aussi été impressionnant bien qu’il n’ai pas pu suivre l’attaque finale de Porte, galvanisé par la conquête du maillot de leader. La forme est bien présente, et à 38 secondes de Porte il se doit d’attaquer au plus tard dès Joux Plane. Il a les moyens de s’imposer et de pourquoi pas prendre le maillot.

Haig et O’Connor ont tout deux réalisé une excellente ascension. Parti avec un temps de retard car son équipier était à l’avant, Haig a réussi à remonter une bonne partie de ses adversaires pour prendre la quatrième place de l’étape. O’Connor aura souvent été à l’attaque sur ce Dauphiné, et sa cinquième place aujourd’hui en dit long sur sa forme depuis le Tour de Romandie.

Kuss semblait bien parti, mais a de nouveau coincé dans le final. Ce n’est pas la première fois que l’américain « déçoit » lorsqu’il possède le statut de leader. Joux Plane lui convient parfaitement, tentera t-il sa chance de loin ? En cas d’arrivée en petit comité, d’autres coureurs auront un punch supérieur au sien cependant.

MES CHOIX

  • Lopez @ 8 (0.25%)
  • Gaudu @ 12 (0.2%)
  • O’Connor @ 21 (0.15%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :