Criterium du Dauphiné – Etape 7 : Saint-Martin-Le-Vinoux – La Plagne (171.5km)

La montagne a fait son apparition sur la sixième étape, mais demain les choses sérieuses commencent avec l’étape Reine et une arrivée jugée au sommet de La Plagne.

LE PARCOURS

Une nouvelle fois, rien à signaler sur les 80 premiers kilomètres de l’étape, si ce n’est une côte de 6km à 3.7% de moyenne (les 3 premiers kilomètres sont à 6.2% de moyenne). Cette côte au kilomètre 23 pourrait permettre à l’échappée de se former.

La route redeviendra plate ensuite et ce jusqu’à la sortie d’Albertville au kilomètre 79 et la première des 4 côtes répertoriées de la journée. La Côte de Venthon sera longue de 2.5km à 4.8% de moyenne. Sur les 18 kilomètres suivant la route sera une succession de portions planes et de courtes côtes qui mèneront les coureurs jusqu’au pied du Col du Pré au kilomètre 98.

Si les 5 premiers kilomètres semblent abordable, les 7 suivant seront une toute autre paire de manche, avec de nombreux virages en épingle. Une ascension extrêmement difficile de par sa longueur et par les pourcentages proposés. Au sommet il restera 61km. Après une courte descente et une portion en faux-plat le long du Lac de Roselend, le peloton se présentera face à la troisième ascension.

Le Cormet de Roselend est une ascension bien plus digeste que la précédente, 5.7km à 6.5%.

Il y aura ensuite une longue descente d’une vingtaine de kilomètres. Dans son ensemble, une descente peu technique mis à part la portion entre les kilomètres 132 et 135. Il y aura à cet endroit une succession de nombreux virages en épingle auxquels il faudra faire attention.

Succession de virages en épingle sur 3km

Au pied de la descente, il y aura une portion de plaine d’un peu moins de 10 kilomètres avant d’aborder l’ascension finale.

La montée de La Plagne sera le juge de paix de cette étape et un point clé du Critérium. 17.1km à 7.5%, l’ascension est très difficile. A noter que le sommet est situé au delà de la fameuse barre des 2 000m d’altitude.

Dès le pied, des pentes à 9% de moyenne, bien que de manière générale, les pentes seront assez régulières entre 6 et 8% sur la majeure partie de l’ascension. On peut aussi voir un dernier kick dans les 100 derniers mètres à 10.2%.

Si les écarts entre les favoris étaient minimes ou inexistant aujourd’hui, il en sera probablement différemment demain.

METEO

D’après Météo France, de la pluie est attendue sur les routes du Criterium demain. Des averses éparses tout au long de la course. Attention donc à la descente du Cormet de Roselend dans sa partie technique, les virages seront rendus encore plus glissant si la pluie est au rendez-vous.

Le vent sera favorable dans la majeure partie de la course mais ne soufflera pas fort (environ 5km/h), il ne devrait pas avoir une énorme incidence sur la course. L’ascension vers La Plagne est jalonnée de virage en épingle sur ses 6 premiers kilomètres, le vent sera tantôt de face, tantôt de dos. Sur les derniers kilomètres d’ascension, le vent deviendra plus majoritairement favorable.

LES PRETENDANTS

Les premiers kilomètres de course vont rendre difficile la formation d’une échappée avec de bons grimpeurs. Car à la vue de ce qui attend les coureurs dans la seconde partie de l’étape et le final au sommet de La Plagne, il faudra être un bon grimpeur. Ne jamais dire jamais, mais je ne donne pas beaucoup de chance à l’échappée demain, un GC day pour l’étape Reine!

Plusieurs équipes pourraient être intéressées demain, notamment INEOS, Movistar, Jumbo et Bora. Si ces équipes décident de contrôler l’échappée pour se jouer la victoire, alors la messe pourrait très bien être dite.

Si Valverde décroche une impressionnante victoire, pour demain c’est vers son équipier Lopez qu’il faut se tourner. Un travail monumental pour emmener son leader jusque dans les derniers hectomètres, Superman a semblé dans une forme étincelante ! Le colombien trouvera ici un col à sa mesure, sur la distance, les pourcentages et l’altitude. S’il tient la forme qu’il avait sur le Tour d’Andalousie, et de ce qu’on a vu sur la sixième étape cela semble être le cas, il sera un très sérieux prétendant ! Il pourra de plus compter sur le soutient de Valverde et probablement Mas, un atout non négligeable.

Kuss m’a fait une très bonne impression aujourd’hui. A l’attaque avec Gaudu, il est repris par le train INEOS mais ne s’écroule pas. Il aura la force de tenter le sprint, mais loin d’être sa spécialité, il échouera à la sixième place. La forme est présente pour l’américain, qui lui aussi trouvera des pentes qui lui conviendront. De plus, à un peu plus d’une minute, ile ne sera pas perçu comme une menace immédiate en cas d’attaque dans le final. Un des favoris pour demain !

INEOS dispose sur le papier de 3 excellentes options demain : Thomas, Porte et Tao. Thomas est probablement le coureur le plus protégé, mais il a semblé montrer quelques signes de faiblesse. Tout d’abord dans le contre-la-montre où il s’écroule littéralement dans la partie vallonnée, et hier lors du sprint. On peut penser qu’il veut simplement créer la cassure et permettre à Tao de prendre du champ, mais il n’a pas semblé en mesure de suivre Kuss et Valverde lorsque ceux-ci sont partis. Sur la réserve en attendant le grand jour G.? Ou un réel manque de forme?

La Bora dispose de deux options demain, Konrad et Kelderman. Mais je ne vois aucun des deux s’imposer, non pas qu’ils manquent de qualité, mais simplement car leurs adversaires leur seront probablement supérieurs sur ce type d’ascension.

Lutsenko est porteur du maillot jaune et Izagirre est son dauphin. Astana n’a pas d’intérêt à priori de chasser l’échappée, et gardera des forces pour la dernière ascension. Ont-ils plus intérêt de jouer la carte offensive dans la montée de La Plagne avec Izagirre pour forcer leurs adversaires à réagir, ou bien au contraire, rester sur la défensive et simplement tenter de suivre les mouvement dangereux ?

Quintana et Gaudu pourraient aussi avoir leur carte à jouer demain. Les pentes de La Plagne doivent leur convenir. Si Quintana est resté très discret jusqu’ici, on pourrait le voir plus à l’avant demain. Gaudu à tenter d’attaquer aujourd’hui, mais le train INEOS, relayé par la Movistar l’a mis en échec. Il réussi tout de même à s’accrocher malgré le rythme infernal et termine dans le premier groupe. Un peu plus loin au général, ces deux hommes pourraient aussi bénéficier d’une petite marge en cas d’attaque, ce qui pourrait faire la différence.

MES CHOIX

A défaut d’être original, je vais partir sur les 2 coureurs qui m’ont fait la plus belle impression et à qui la dernière ascension devrait plaire : Kuss et Lopez. Je pense que Thomas n’est pas au mieux et je le vois perdre du temps demain, Tao pourrait prendre le relai, lui qui a semblé plutôt bien, comblant aisément le trou sur l’attaque de Gaudu puis sprintant pour la seconde place. J’attends de nouveau un Gaudu offensif demain, mais David devra s’accrocher et attendre un peu plus longtemps qu’INEOS et Movistar n’ai plus de domestique, autrement cela finira comme aujourd’hui.

  • Double chance Lopez/Kuss @ 3.05 (0.5%)
  • Tao @ 16.5 (0.1%)
  • Gaudu T3 @ 5 (0.2%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :