Criterium du Dauphiné – Etape 5 : Saint Chamond – Saint Vallier (175.4 km)

Une cinquième étape assez vallonnée dans son début, mais la décision devrait être dictée par la côte placée à un peu plus de 12km de l’arrivée. Les sprinters pourront-ils s’accrocher ?

LE PARCOURS

Un départ en côte qui peut favoriser la formation d’une belle échappée de costaud. Les 6 premiers kilomètres seront vallonnés avec une succession de côtes et de descentes avant d’entamer directement la première ascension répertoriée de la journée. La Côte du Planil sera longue de 3.7km à 6.4%.

La route continuera d’être vallonnée jusqu’au kilomètre 82 et l’entrée dans le village d’Andance. A partir de ce point, la route sera majoritairement de longues portions de plaine, entrecoupées par 4 petites côtes le long du chemin.

Première des 4 côtes au kilomètre 89. 2.5km à 6.5% de moyenne.

Après une longue portion de plaine de près de 23km, la seconde côte débutera. Le pied est situé au kilomètre 120. 2.2km à 5.2% de moyenne

Une nouvelle longue section de plat de 16km. Puis, troisième côte situé au kilomètre 141. 3 kilomètres à 5.6% de moyenne.

Une autre section de plat de 11km mènera à la quatrième et dernière côte. Cette côte pourrait être le juge de paix de l’étape, ou tout du moins elle forcera une vraie sélection entre les coureurs pouvant s’imposer et les autres.

1.5 kilomètres à 12% de moyenne, avec les 500m centraux affichant du 15% de moyenne. Un vrai mur que les coureurs devront affronter. Si une bonne partie des côtes précédemment citées ne devraient pas causer de problèmes à beaucoup de sprinters, il pourrait en être différemment ici.

Dès le pied de l’ascension la route va se rétrécir, rendant un placement à l’avant du peloton primordial pour ne pas être pris dans les cassures inévitables qu’entraînent ce type d’ascension sur des routes étroites. A noter que la route ne s’élargira pas tout de suite, si un groupe arrive à sortir il ne sera pas simple à chasser.

Pied de la dernière côte

A la bascule, il restera un peu moins de 12km. Une courte descente mènera le peloton jusqu’au village de Saint-Uze, Il restera ensuite 6 kilomètres majoritairement plat jusqu’à la ligne d’arrivée.

METEO

Temps nuageux mais pas de pluie attendu sur le parcours. En revanche, il y aura du vent. Il soufflera en provenance du Sud toute la journée. D’abord relativement faible sur la première moitié de parcours, il forcira en seconde partie d’étape, entre 20 et 25km/h.

Dans les 75 derniers kilomètres, entre les villages, les coureurs emprunteront des routes étant peu abritées. Avec un vent de côté à trois-quarts, il y aura des occasions de créer des bordures avec un vent de 25km/h et des rafales attendues jusqu’à 40km/h. Le peloton devrait naturellement accélérer le rythme sous l’effet de la pression causée par ces potentielles bordures.

LES PRETENDANTS

Comme pour les 3 premières étapes, qui contrôlera l’échappée ? Le parcours de cette 5ème étape sera simple à contrôler pour les équipes le désirant. Bahrain devrait selon toute logique rouler pour Colbrelli. L’italien tient probablement la forme de sa vie, et pourrait déjà être à 3 victoire sur ce Critérium si Bahrain n’avait pas été seule à rouler. La dernière côte demain sera un vrai test pour Sonny : peut-il passer cette côte d’1.3km à 12% avec le groupe de tête ? On l’a vu dernièrement, il est tout à fait capable d’encaisser des ascensions à 7% de moyenne sur plusieurs kilomètres. L’effort sera plus court mais plus violent aussi. Il faudra absolument aborder la côte dans les toutes premières positions pour se laisser un matelas suffisant et se laisser glisser sans prendre de cassures rédhibitoires. Le vent de face dans la côte devrait freiner les attaques et jouer un peu plus en sa faveur. Rien n’est écrit, mais compte tenu de sa forme actuelle, je ne l’écarte pas de la course à la victoire.

Astana pourrait aussi être intéressée à aider à chasser, Lustenko n’est qu’à une seconde du maillot jaune. Bien entendu, Les kazakh pourraient aussi attendre la dernière côte pour rouler et faire sauter Postlberger. Mais ils possèdent de vrais chances de victoire avec Lutsenko et Aranburu. Comment réagira Aranburu après sa chute lors du c.l.m ? S’il est encore la dans le finale, sa pointe de vitesse parle pour lui. Lutsenko a réalisé un énorme chrono, les jambes sont là et il sera motivé pour aller chercher cette seconde qui lui manque pour prendre le jaune. Il devrait selon toute logique être à l’avant jusque dans le final.

Movistar trouvera aussi un intérêt à rouler pour tenter d’aller chercher la victoire avec Valverde. Il n’est pas le plus rapide au sprint sur du plat, mais si Movistar arrive à faire sauter Colbrelli et Aranburu, alors ce n’est pas une voie royale mais presque qui pourrait s’offrir à Alejandro.

Un autre coureur qui aura un œil sur le maillot jaune sera Asgreen. Pour prendre le maillot, il aura probablement besoin d’aller chercher les bonifications, la Deceuninck pourrait elle aussi rouler. Pas certain qu’il puisse attaquer dans la dernière côte, en revanche le vent de face l’aidera à garder les bonnes roues et tenter de basculer avec le groupe de tête. Comme on a pu le voir lors du Tour des Flandres et sur les premières étapes du criterium, Kasper sait se défendre sur un sprint.

Si le final venait vraiment à être durci (ce qui est une réelle possibilité) au point de faire sauter des Colbrelli, Aranburu, Asgreen et consort, certains hommes pourraient tirer leur épingle du jeu. Valverde en tête bien entendu, mais pas que.

Chez Bora, Postlberger pourrait ne pas tenir le choc, ce qui ne sera probablement pas le cas de Konrad et Kelderman. Tout deux se défendant très bien au sprint. Ce qui est aussi le cas du jeune McNulty chez UAE. Enfin, Gaudu pourrait lui aussi trouver un terrain à sa mesure au cas où un groupe très réduit se jouerait la victoire. Les jambes tournent bien, David a un bon punch et une pointe de vitesse plus qu’honnête : souvenons-nous qu’il bat Valverde au sprint lors du dernier LBL.

Enfin concernant l’échappée, elle aura bien sûr ses chances, comme on l’a vu sur les deux premières étapes.

MES CHOIX

Dans un grand jour, et aidé par un vent de face qui pourrait limiter les attaques, je pense que Colbrelli peut basculer avec le groupe de tête. Bien que ce type de final pourrait favoriser les attaques et un petit groupe (voire un homme seul) pourrait s’extraire, je pense que demain le groupe qui se jouera la victoire sera un peu plus conséquent, aux alentours de 25 coureurs.

Si Colbrelli n’est plus là dans le final, Valverde possèdera un excellent spot pour aller chercher la victoire, mais il trouvera quelques concurrents qui feront tout pour aller eux-mêmes la chercher. Dans les outsiders, je partirai sur Konrad, McNulty et Gaudu.

  • Colbrelli @ 3.25 (0.5%)
  • Valverde @ 14.5 (0.15%)
  • McNulty @ 32 (0.1%)
  • Konrad @ 65 (0.05%)
  • Gaudu @ 95 (0.05%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :