Tour de Romandie 2021 – Etape 1 : Aigle – Martigny (168.1km)

Première étape de ce Tour de Romandie, après le Prologue de la Veille. 168km entre Aigle et Martigny, avec 9 côtes répertoriées au programme.

LE PARCOURS

Le peloton arrivera à Martigny après 25km, mais les coureurs devront auparavant franchir la première difficulté de la journée. La côte de La Rasse est placée tôt dans l’étape, courte mais particulièrement difficile après les 500 premiers mètres. Un groupe de bons grimpeurs devrait pouvoir sortir ici.

La côte de La Rasse, après 10km de course.

Après la courte descente, le peloton abordera une longue portion de plaine. Au kilomètre 25, les coureurs entreront sur un circuit de 35 kilomètres qu’ils devront répéter quatre fois.

Circuit étape 1 Tour de Romandie

Ce circuit va comporter deux difficultés notables, à commencer par la côte de Produit.

2.6km à 7.1% de moyenne. Comme pour la première difficulté de la journée, le pied de la côte sera la plus simple. Le kilomètre suivant sera le plus pentu, avec des rampes à 8 et 9%. Le sommet de la quatrième ascension de Produit sera à 27 kilomètres de l’arrivée. Après une courte descente de 2km, les coureurs abordent immédiatement la difficulté suivante. La descente est certes courte, mais elle comporte 6 virages en épingles qu’il faudra bien négocier.

Les 500 derniers mètres de la côte de Chamoson seront beaucoup plus plat que le reste de la côte. Les 1 500 premiers mètres afficheront une pente moyenne à plus de 7%. Les différentes ascensions ne seront pas longues, pas plus de 2 500m. Mais les pourcentages peuvent être suffisant pour tenter des attaques. Quelques soucis : la côte est courte, la partie pentue ne fait qu’un kilomètre, et enfin la montée ne comporte pas de « vrais » virages, les attaquants resteront en vue du peloton. Le sommet de la dernière ascension de la côte de Chamoson sera situé à 22km de l’arrivée.

Après la dernière descente, les 19 derniers kilomètres seront plats. 4 virages serrés dans les 2400 derniers mètres qui auront leur importance en cas d’arrivée au sprint. A noter la présence d’un rond-point à 700m de l’arrivée, dernier virage avant la dernière ligne droite.

METEO

Les températures devraient rester douces, mais de la pluie est attendue sur l’étape de demain ! Le vent ne soufflera pas fort sur le circuit final, mais viendra du Sud / Sud-Ouest ce qui signifie que les 19 derniers kilomètres se feront vent de face, pas une bonne nouvelle pour les coureurs voulant tenter de s’extirper du peloton, mais cela ne rend pas l’entreprise impossible pour autant.

Concernant la pluie, la descente de Produit devra être abordée avec précaution. L’asphalte ne semble pas être de la meilleure qualité, et plusieurs virages en épingle sont recensés.

Montée et descente de la côte de produit

Dans la dernière descente, le seul point vraiment à risque sera le virage en épingle à la toute fin. Pour le reste, elle devrait se faire à fond, aucun virage ne nécessitant de freiner.

Dernier virage de la descente de Chamoson
Vent dans le final de l’étape

LES PRETENDANTS

Une des principales questions réside dans le fait de savoir si oui ou non INEOS est prêt à perdre le maillot de leader demain. Une échappée pourra prendre le large dans La Rasse en début d’étape, mais pourront-ils prendre assez d’avance pour se jouer la victoire ? Peu probable, les côtes sur le circuit sont relativement courtes et surtout il y aura assez de plaines pour qu’un peloton organisé ramène les échappés à la raison.

Pour moi, deux scénario sont les plus probables : un sprint ou une late attack victorieuse. Si INEOS veut garder le maillot, et que les équipes de sprinters ont coché l’étape, alors peu de chance qu’une late attack soit victorieuse. D’autant plus quand on regarde le profil des 20 derniers kilomètres ainsi que le nombre d’équipes ayant un sprinter dans leur rang. Bien sûr, tout le gratin du sprint mondial n’est pas présent, mais raison de plus pour les autres de tenter leur chance.

Sagan partira comme le grand favori ici. La forme semble arriver petit à petit après un début de saison plombé par le Covid. Déjà une victoire à son actif, en forme, les deux côtes du jour ne sont pas un problème pour lui. Tout dépendra de si les attaques fusent dans le dernier tour. S’il bascule avec le peloton (ou ce qu’il en restera) dans la dernière côte, il sera probablement le favori.

Stewart est de retour à la compétition un mois après sa blessure contractée à la main après que Bouhanni l’ai serré dans les barrières sur le GP de Cholet. Est-il totalement remis ? A 100% de ses capacités, il aurait été en mesure de se battre pour une bonne place ici, qu’en sera t-il demain?

Viviani a enfin remporté une course avec Cofidis, sur ce même GP de Cholet. Après une année 2020 compliquée et une opération du cœur en fin d’année, le sprinter italien est revenu doucement aux affaires. Il y a encore 2 ans, je ne me serais pas trop inquiété quant à sa capacité à passer les deux côtes à l’ordre du jour avec le groupe de tête. Je suis un peu plus sceptique pour demain.

Pour qui va rouler la Bahrain demain ? On peut penser que Colbrelli soit le choix logique, plus apte à passer les côtes. Bauhaus reste celui qui a la meilleure pointe de vitesse des deux. Si Bauhaus est encore là dans le final, Sonny roulera très certainement pour le placer.

Chez les autres équipes, BikeExchange pourra miser sur Smith qui a montré de belles choses dernièrement, AG2R aura Venturini, ISUN avec Bevin, EF pour Cort, Pasqualon pour Wanty. Ces 4 hommes auront besoin que la course soit rendue un peu plus difficile car au sprint, ils sont un cran en dessous que les hommes cités plus haut.

Le sprint est le scenario que je privilégie, mais bien entendu, tout est loin d’être écrit. Si la course est rendue trop difficile, un groupe pourrait réussir à s’extirper pour aller se jouer la gagne avec quelques secondes d’avance. A ce jeu là, les suspects sont des coureurs bien connus : Cavagna, Cerny, ou encore Hirschi.

MES CHOIX

Sagan. Je pense que Sagan s’imposera demain. Malheureusement à cette cote je pense qu’il n’est pas raisonnable de le prendre. Concernant les places sur le podium, en cas de sprint où la plupart des sprinters seraient présents, Viviani, Stewart, Bauhaus et Moschetti pourraient être parmi les plus rapide du peloton, mais seront-ils tous présents ? Gros doute pour Viviani, inconnue sur Stewart concernant sa forme. Reste Bauhaus et Moschetti. Si je devais en mettre un sur le podium, je dirai Moschetti.

  • Moschetti T3 @ 13 (0.15%)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :