Vuelta al Pais Vasco – Etape 3 : Amurrio – Ermualde (167.7km)

Troisième étape du Tour du Pays Basque 2021. 168 kilomètres attendent les coureurs, 4 côtes répertoriées et un final monstrueux avec la montée vers Ermualde.

LE PARCOURS

La route va commencer à s’élever dès le départ demain. Après seulement quatre kilomètres, une côte de 1 300m à 6.7% se présentera face aux coureurs, avant la première difficulté répertoriée de la journée quelques kilomètres plus loin.

Le pied de cette difficulté est placé seulement 10 kilomètres après le départ, quelques kilomètres après la côte non répertoriée à 6.7%. Roulante dans sa première partie, la deuxième partie de la côte sera plus difficile et pourrait permettre aux échappés de creuser un peu.

Une longue portion relativement plate suivra jusqu’au kilomètre 62 et le pied de la seconde montée répertoriée de la journée.

De beaux pourcentages sur les 1 500 derniers mètres. Mais placée trop loin de l’arrivée, cette côte ne devrait pas avoir d’impact concret sur le résultat de la course.

Après la descente de la Tejera, quelques côtes non répertoriées le long du chemin, mais rien de rédhibitoire. S’en suivra une descente de 8 kilomètres au kilomètre 120, qui mènera à une portion d’une vingtaine de kilomètres de faux plat descendant, pour arriver dans les 20 derniers kilomètres de l’étape.

Avant d’affronter la troisième difficulté répertoriée de la journée, le peloton devra franchir une côte de 2 kilomètres à 5.7% de moyenne. Le sommet de cette côte se situe à 18 kilomètres de l’arrivée. Après une courte descente, les coureurs aborderont les 15 derniers kilomètres de l’étape là où tout devrait se décanter.

Le premier kilomètre de l’avant dernière difficulté de la journée dépasse les 10% de moyenne, et les 500m suivant sont au-delà des 7%. Les hommes en forme peuvent tenter de faire sauter ce qu’il reste du peloton ici, afin d’isoler leurs adversaires avant la montée finale, qui surviendra immédiatement après la descente de 5 kilomètres.

Voici le profil en détail de la montée finale : 3.1 kilomètres à plus de 11% de moyenne. Un petit monstre où les écarts pourraient être conséquents si les jambes ne répondent pas ! Comme on peut le remarquer, c’est dans ses 2 kilomètres centraux que la côte sera la plus dure avec des portions à 20% par endroit, et une moyenne approchant les 13%. Comme bien souvent, mais encore plus quand il s’agit de telles montées, être à l’avant du peloton à l’abord des premières rampes sera primordiale.

Normalement pas de pluie prévue demain et des températures fraîches aux alentours de 10 degrés. Concernant le vent, il soufflera en provenance du Nord-Est tout l’après-midi, entre 10 et 15km/h.

Un vent défavorable en début d’étape qui n’avantagera pas les échappés.
Vent favorable sur une portion de 45km jusqu’à mi-course.

Le vent sera en majorité défavorable aux coureurs demain, mis à part la portion que l’on peut voir ci-dessus. La dernière moitié du parcours se fera vent de face / trois quarts face, ce qui ne sera pas pour arranger les affaires des échappés.

L’ascension finale se fera aussi avec un vent défavorable. Mais à la vue des pourcentages proposés, pas certains que le vent soit le vrai ennemi des coureurs ici.

LES PRETENDANTS

Comme pour la seconde étape, je ne laisse que peu de chances aux premiers échappés de se jouer la victoire. Les côtes du début d’étape pourraient permettre à de bons grimpeurs de s’extirper du peloton, mais le vent défavorable et la possibilité de contrôler l’étape me fait dire que c’est dans le peloton que la victoire se jouera. De plus, quand on voit les pourcentages de la dernière côte, tout est réuni pour que nous puissions assister à une bataille entre les favoris.

Commençons par Michael Woods. Cinquième de la seconde étape, Woods a dit lui-même avoir peut-être tapé un peut trop fort au pied de la dernière bosse, ce qui lui coûte le podium dans les 50 derniers mètres. On le sait, sur des rampes courtes au-dessus des 10% il est très certainement un des meilleurs au monde. Il y a 3 jours, il est allé reconnaître le final de l’étape, empochant au passage le KOM de la montée finale en 12’32. Son début de saison plaide en sa faveur, il est un des favoris pour demain.

Roglic et Pogacar ont tout deux animés la course dans les 20 derniers kilomètres. Pogacar termine même troisième, reprenant quelques secondes à Roglic. Sur les pourcentages les plus difficiles, Roglic a semblé légèrement en retrait (il s’est d’ailleurs extrait sur la fin de la côte, dans les pourcentages plus roulant). C’était l’inverse pour Pogacar qui a placé son attaque sur les forts pourcentages et qui avait réussi à creuser un peu, bien aidé il est vrai par la chute de Carapaz. Qu’en sera t-il demain ?

Yates est plutôt bon dans les forts pourcentages, mais ceux-ci ne seraient-ils pas un peu trop fort ? L’anglais réalise un très bon début de saison, mais je pense que demain il y aura meilleur que lui sur le type de montée proposé dans le final. De plus, il semblait étrangement absent des avant-postes aujourd’hui.

Pogacar s’est extrait du peloton dans les forts pourcentages certes, mais il n’était pas initiateur de l’attaque. C’est en effet David Gaudu qui a d’abord accéléré. On le sait, le français aime les forts pourcentages, on l’a vu aujourd’hui. Il terminera dans le groupe des favoris, 4ème de l’étape. Il est lui aussi allé reconnaître le final il y a quelques jours. Une étape qu’il aurait coché ?

Astana réalise le doublé sur la deuxième étape avec Aranburu et Fraile. Demain, les pourcentages seront trop important pendant trop longtemps pour les voir à l’avant. Fuglsang semble être leur meilleure option, mais son état de forme ne me permet pas d’en faire un favori.

MES CHOIX

Woods est un clair favori pour demain. Excellent début de saison, un final qui lui convient parfaitement, et déjà une minute de retard au général ce qui devrait lui laisser un tout petit peu de champ de la part de Roglic, Pogacar et Yates. Concernant Roglic, son avance lui permet de se concentrer sur les attaques de Pogacar et Yates et de ne couvrir que celles-là. S’il fallait choisir un des trois pour la victoire, je partirai sur Pogacar qui m’a fait la meilleure impression sur la deuxième étape. Un jeu entre les trois grands favoris pourrait profiter à d’autres (Woods en priorité), comme Gaudu par exemple. Selon le scenario, il pourrait en profiter pour se hisser sur le podium de l’étape.

  • Pogacar @ 5.30 (0.3%)
  • Woods @ 6 (0.3%)
  • Gaudu T3 @ 4.50 (0.3%)

*En attente de la côte du T3 de Gaudu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :